Jean-François Hue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-François Hue
Portrait du peintre de marine Jean-François Hue.jpg
Naissance
Nom dans la langue maternelle
Jean-François HueVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Jean-François Hue (Saint-Arnoult-en-Yvelines, - Paris, est un peintre français paysagiste des XVIIIe et XIXe siècles.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-François Hue a été reçu à l'Académie Royale en 1782 grâce à son œuvre Vue prise dans la forêt de Fontainebleau. Ses principales sources d'inspirations pour ses œuvres sont ses grands voyages.

Les goûts pour le dessin de Jean-François Hue sont remarqués précocement par Joseph Vernet et il devient l'élève à Paris de Gabriel-François Doyen. Puis, il entre dans l'atelier de Joseph Vernet où il confirme ses talents de peintre et dessinateurs de paysages; il peignit Quatre vues du château de Mousseaux et de ses jardins" (hst non datée, dim. : 74,8 X 85,8 cm).

En 1791, l'Assemblée Constituante lui demande de terminer la série des vues des ports de mer de France, abandonnée par Joseph Vernet en 1765.

S'étant spécialisé dans les paysages et les marines, son talent lui permettra de devenir peintre officiel de la Marine, suivant ainsi les traces de son maître Joseph Vernet. C'est ainsi qu'en 1791, l'assemblée constituante lui confie la tâche de terminer la série représentant les ports de France, commandée à Vernet à partir de 1753.

Entre 1792 et 1798, il exécute une série de six tableaux sur le thème des ports de Bretagne.

La bataille de Grenade, Paris, Musée national de la Marine.
L'incendie de Granville par les Vendéens, 1800, Historial de la Vendée (Les Lucs sur Boulogne)

Iconographie[modifier | modifier le code]

QUATRE VUE 
  • Entrée de l’Armée française à Gênes (24 juin 1800), 1810, Musée national du Château de Versailles
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre-Auguste Miger, Les Ports de France peints par Joseph Vernet et Jean-François Hue, Paris, Lenormand, 1812, 126 p.
  • Catalogue des tableaux composant le cabinet de feu M. Hüe, disponible sur Gallica
  • Bibliothèque du Musée des Beaux-Arts, Tours.

Notes et références[modifier | modifier le code]