Jean-François Fortin (chef d'entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean-François Fortin et Fortin.
Jean-François Fortin
Jean-François Fortin.JPG
Jean-François Fortin au stade Michel d'Ornano en 2015
Fonction
Président
Stade Malherbe Caen
-
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinctions

Jean-François Fortin, né le à Coulonges-sur-l'Autize (Deux-Sèvres), est un chef d'entreprise français.

Il dirige le groupe des Maitres laitiers du Cotentin et préside le club de football du Stade Malherbe Caen entre 2002 et 2018.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dirigeant des Maitres laitiers du Cotentin[modifier | modifier le code]

Diplômé de l'École nationale de l'industrie laitière et agroalimentaire en 1969, il devient directeur commercial de la Colagaco en 1973.

En 1986, il est devient directeur général des Maitres Laitiers du Cotentin, réorganise les cinq coopératives de la Manche qui viennent de s'unir au sein des Maitres laitiers du Cotentin. Il met en place le recentrage du groupe autour de trois usines (ultra-frais, fromages à pâte pressée, crème et beurre classés Isigny AOC) et le développe en le dotant d'un pole de distribution (France Frais) lui permettant d'atteindre un chiffre d'affaires de 1,7 milliard d'euros (chiffres consolidés), avec 1 300 coopérateurs et 4 000 salariés[1],[2].

En septembre 2011, Jean-François Fortin annonce de nombreux investissements pour le groupe et la construction d'une usine à Méautis toujours dans la Manche pour accentuer le développement des produits Isigny AOC[3]. Le groupe dispose également d'un des plus importants réseaux de distribution de produits frais en France avec la société France Frais, les Fromageries Réaux (Camembert Réo) [4],[5] et de nombreuses crémeries prestigieuses dont la Mère Richard à Lyon[6],[7].

L'année 2016 marque un tournant stratégique pour le groupe Maitres Laitiers avec la signature d'un gigantesque contrat avec le géant de l'agroalimentaire chinois Synutra pour la fourniture de briquettes de lait infantile en Asie. En janvier 2017 Jean-François Fortin annonce également le rachat de YéO (ancienne filiale du groupe Sodiaal - Yoplait) et devient leader sur le marché du yaourt bio en grande et moyenne surface.[8]

Président du club Stade Malherbe Caen[modifier | modifier le code]

Il est le président du Stade Malherbe Caen depuis 2002, après un premier passage entre 1996 et 1997[9]. Il devient à ce titre membre du conseil d'administration de la Ligue de football professionnel en 2009[10].

Sous sa direction, le SM Caen accède à quatre reprises en première division du championnat de France de football : en 2004-2005 sous la direction sportive de Patrick Remy, puis en 2007-2009 et 2010-2012 sous la direction de Franck Dumas, et enfin à partir de 2014 avec Patrice Garande sur le banc. Fortin se montre attaché à ses entraîneurs et les soutient même quand les résultats se dégradent. C'est ainsi que Dumas est maintenu en poste par Jean-François Fortin après chacune des deux relégations malgré une pression médiatique forte et la défiance croissante des supporters[11].

En novembre le club se trouve mêlé à l'affaire des « matchs présumés truqués » du Nîmes Olympique, au cours de laquelle lui et le directeur de la sécurité Pilou Mokkedel sont mis en examen, le 20 novembre 2014, par les juges Serge Tournaire et Hervé Robert, en charge l'enquête ouverte en avril pour « corruption active et passive en lien avec des manifestations sportives donnant lieu à des paris sportifs ». Il revendique dès le départ son innocence[12]. Xavier Gravelaine, recruté comme directeur général pendant l'été, assure l'intérim à la tête du club[13]. En mars, le Ligue de football professionnel disculpe le président Fortin[14]. Le 18 avril 2015, il est autorisé à reprendre son poste de président[15].

En septembre 2016, à la fin du match Rennes-Caen, les supporters caennais lui rendent hommage en entonnant un chant vantant avec humour ses qualités de président du Stade Malherbe et de fabriquant de produits laitiers[16]. Il se retire à la fin de saison 2017-2018.

En septembre 2018, bien que précédemment disculpé par la LFP, il est reconnu coupable de corruption passive dans l'affaire des « matchs présumés truqués » du Nîmes Olympique par le tribunal correctionnel de Paris, et est à ce titre condamné à 15 mois de prison avec sursis et 15000 € d'amende[17].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Il est fait officier du Mérite agricole en 1995 et chevalier de la Légion d'honneur en 2002 par Hervé Gaymard.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Les 50 qui font bouger Cherbourg - Jean-François Fortin », L'Express, 30 octobre 2003.
  2. Franck Jourdain, « Les Maîtres Laitiers du Cotentin en marche vers les 200 000 t », sur agraalimentation.fr/, .
  3. Patrick Bottois, « Investissement stratégique pour Les Maîtres Laitiers du Cotentin », sur www.usinenouvelle.com/, .
  4. « Les Maîtres Laitiers du Cotentin s'offrent la fromagerie Réaux » (consulté le 3 août 2016).
  5. RTL Newmedia, « Camembert: la fromagerie Réaux reprise par le groupe coopératif MLC » (consulté le 2 août 2016).
  6. « Le « Aulas » du stade Malherbe a bon goût », sur leprogres.fr, .
  7. Dominique Menvielle, « La Mère Richard sous pavillon normand… mais depuis huit ans », sur leprogres.fr, .
  8. Philippe Legueltel, « Les Maîtres Laitiers du Cotentin avalent les yaourts YéO Frais de Sodiaal », Les Echos,‎ .
  9. « L'effectif du stade Malherbe version 2011-2012 », Ouest-France, no 20 360,‎ .
  10. « Alexandre Lacombe et Jean-François Fortin élus au conseil d'administration de la LFP », sur lfp.fr, LFP, .
  11. J-F Fortin: "pas de faute grave de Franck Dumas", france3.fr, 21 mai 2012.
  12. « Soupçons de matchs truqués. Jean-François Fortin mis en examen », [[Ouest- france]], (consulté le 20 novembre 2014).
  13. « Xavier Gravelaine a "carte blanche pour la gestion du quotidien" du Stade Malherbe », France 3, (consulté le 1er décembre 2014).
  14. « Soupçons de matchs truqués: La LFP frappe fort contre Nîmes, rétrogradé en National », 20 minutes, (consulté le 18 mars 2015).
  15. « Fortin n'est plus suspendu », L'Equipe, (consulté le 18 avril 2015).
  16. Olivier Duc, « Allo Malherbe : Le chant consacré à Jean François Fortin et le prochain SM Caen - PSG », (consulté le 17 septembre 2016).
  17. « Football : soupçons d’arrangement en Ligue 2, jusqu’à dix-huit mois de prison ferme », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 13 septembre 2018)