Jean-François Béchameil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jean-François Béchameil
Fonctions
Député 1846-1848
Gouvernement Monarchie de Juillet
Groupe politique Majorité gouvernementale
Biographie
Date de naissance
Date de décès (à 72 ans)
Résidence Charente

Jean-François Béchameil, né le à Chirac (Charente) et décédé le à Taponnat-Fleurignac, est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de François Béchameil, notaire et maire de Chirac entre 1820 et 1834, il est aussi le neveu de Jean-François Blanchon, député en 1791.

Élève de l'école navale de Brest à 16 ans, il devient militaire de carrière et sert en tant qu'officier dans la Marine impériale. Il est commandant, lieutenant puis capitaine de vaisseau.

Il est l'inventeur du linguet-Béchameil, appareil pour lequel il est recompensé[1].

Il épouse Brigitte Eugénie Berar, fille d'un capitaine de vaisseau, d'où postérité[2].

On lui attribue le sauvetage du roi Louis-Philippe et de sa famille en 1840 pendant une tempête à Calais. Un tableau représentant cet événement est conservé au château de Versailles[3].

Après avoir pris sa retraite, il est député de la Charente de 1846 à 1848, siégeant dans la majorité soutenant les ministères de la Monarchie de Juillet.

Il est conseiller municipal de Chirac à partir de 1860, et officier de la Légion d'honneur en 1862[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Annales maritimes et coloniales, Impr. Royale, 1831
  2. Arbre généalogique de Jean-François Béchameil via GeneaNet
  3. Débarquement de Louis-Philippe à Calais par la tempête, de Léon Morel-Fatio
  4. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH013/PG/FRDAFAN83_OL0159065v001.htm

Sources[modifier | modifier le code]