Jean-Fabien Spitz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Fabien Spitz
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (70 ans)
Nationalité
Formation
Activité

Jean-Fabien Spitz, né le 10 août 1952, est un universitaire français, philosophe et spécialiste de philosophie politique.

Parcours et travaux[modifier | modifier le code]

Ancien élève de l'École normale supérieure de la rue d'Ulm, agrégé de philosophie, professeur de philosophie politique à l'université de Paris I, membre senior de l'Institut universitaire de France (2007-2012), Jean-Fabien Spitz est considéré comme l'un des meilleurs spécialistes français de la philosophie politique de John Locke.

Parmi les spécialistes français de philosophie politique, il se distingue par son intérêt pour les courants anglo-saxons contemporains et la philosophie analytique. Il a notamment traduit en français plusieurs œuvres majeures de la philosophie politique anglo-saxonne récente : Le Libéralisme et les limites de la justice, de Michael Sandel, Républicanisme de Philip Pettit, Au nom du peuple. Les fondements de la démocratie américaine de Bruce Ackerman, et La Vertu souveraine de Ronald Dworkin.

Ses travaux actuels s'orientent dans deux directions : d'une part, l'étude de la place et des limites du marché dans les démocraties libérales d'aujourd'hui, et, d'autre part, une tentative pour dresser le bilan de l'apport du revivalisme républicain à la théorie politique contemporaine.

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

Traductions[modifier | modifier le code]

  • 1993 : Jean Bodin et la naissance de la théorie absolutiste de Julian H. Franklin, PUF, coll. « Fondements de la politique »
  • 1998 : Au nom du Peuple. Les Fondements de la démocratie américaine de Bruce Ackerman, Calmann-Lévy
  • 1999 : Le Libéralisme et les limites de la justice de Michael Sandel, Éditions du Seuil
  • 2004 : Républicanisme. Une théorie de la liberté et du gouvernement de Philip Pettit (en collaboration avec Patrick Savidan), Gallimard, coll. « Les Essais »
  • 2008 : La Vertu souveraine (Sovereign Virtue: The Theory and Practice of Equality, 2000) de Ronald Dworkin, Éditions Bruylant, coll. « Penser le droit »

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]