Jean-Claude Weill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jean-Claude Weill, né le 14 aout 1941, est un biologiste, immunologiste français, membre de l'Académie des sciences.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Claude Weill est le fils de Jean-Paul Weill avocat a la Cour d'appel de  Paris, Officier de la Légion d'Honneur (au péril de sa vie) et croix de guerre (1940-1945) et de Denise Maier. Il est le frère de Guy Weill né le 10 juillet 1940 interne des Hôpitaux de Paris décédé accidentellement le 6 mai 1966. Il a été marié à Claudia Duxburry avec qui il a une fille Samantha Weill-Philippe psychanalyste, il est marié à Frederique Pons, avocate.

Études[modifier | modifier le code]

  • 1980 Doctorat (biochimie, Université Paris 7, Paris, France)
  • 1968 Docteur en odontologie - Faculté de médecine (Paris)
  • 1965 Master en biochimie- Université d'État de New-York à Buffalo (États-Unis)

Situation actuelle[modifier | modifier le code]

2014- Co-direction scientifique de l'équipe "Développement du système immunitaire". Institut Necker-Enfants Malades Inserm U1151-CNRS UMR8253, Paris, France

Postes antérieurs[modifier | modifier le code]

  • 2001-2013 Co-direction scientifique de l'Inserm U783 "Développement du système immunitaire"

Faculté de Médecine Paris Descartes - Site Necker-Enfants Malades        

  • 1992-2000 Directeur de l'Inserm U373 "Développement du système immunitaire".

(Professeur (PU-PH) à la Faculté de Médecine Paris Descartes)      

  • 1987-1991 Membre permanent de l'Institut d'immunologie de Bâle (Bâle, Suisse)
  • 1982-1987 Chef de groupe "Immunodifférenciation moléculaire" (Directeur de recherche Inserm), Institut Jacques Monod, Paris
  • 1977-1982 Chargé de recherche scientifique (Inserm), Institut Jacques Monod (Paris)
  • 1972-1977 Chercheur scientifique, Institut d'immunobiologie, Hôpital Broussais (Paris) (Pr Bernard Halpern)
  • 1963-1965 Étudiant en master, Département de biochimie, Université d'État de New-York, Buffalo (États-Unis)

Travaux[modifier | modifier le code]

Toute la carrière de Jean-Claude Weill s'est faite en collaboration avec Claude-Agnès Reynaud. L'originalité d'un tel tandem et surtout sa longévité méritent d'être soulignées.

Avec Claude-Agnès Reynaud rencontrée dans le laboratoire de Klaus Sherrer à l’Institut Jacques Monod, il s'intéresse aux mécanismes de formation du répertoire des immunoglobulines, mettant en évidence des mécanismes nouveaux comme la conversion génique chez les oiseaux[1], ou l'utilisation chez les ruminants du processus d'hypermutation somatique dans la formation du répertoire pré-immun[2]. Ces stratégies s'accompagnent d'une différenciation lymphocytaire localisée essentiellement dans les tissus lymphoïdes associés à l'intestin[3]. Leurs travaux plus récents ont porté sur les mécanismes moléculaires du processus d'hypermutation des gènes des immunoglobulines, par la description du rôle joué par les ADN polymérases mutagènes dans ce processus[4], ainsi que sur les mécanismes de formation de la mémoire immunitaire[5], et la description de sous-populations lymphocytaires chez l'homme présentant des analogies dans leur mode de formation avec celui des cellules B décrites chez les oiseaux ou les ruminants[6].

Jean-Claude Weill est l'auteur d'un grand nombre d'articles scientifiques[7]

Appartenance à des sociétés scientifiques[modifier | modifier le code]

Distinctions honorifiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Reynaud, C.A., Anquez, V., Grimal, H. and Weill, J.C., « A hyperconversion mechanism generates the chicken light chain preimmune repertoire », Cell,‎ 48, (1987), p. 379-388
  2. Reynaud, C.A., Garcia, C., Hein, W.R., and Weill, J.C., « Hypermutation generating the sheep Ig repertoire is an antigen-independent process », Cell,‎ 80, (1995), p. 115-125
  3. Weill J.-C. and Reynaud, C.-A., « GALT versus bone marrow models of B cell ontogeny », Develop. Comp. Immunol.,‎ 22, (1998), p. 379-385
  4. Weill, J.-C. and Reynaud, C.-A., « DNA polymerases in adaptive immunity », Nature Reviews Immunol.,‎ 8, (2008), p. 302-312
  5. Dogan, I., Bertocci, B., Vilmont, V., Delbos, F., Mégret, J., Storck, S., Reynaud, C.-A. and Weill, J.-C., « Multiple layers of B cell memory with different effector functions », Nature Immunol.,‎ 10, (2009), p. 1292-1299
  6. Weill, J.-C., Weller, S. and Reynaud, C.-A, « Human marginal zone B cells. », Annu. Rev. Immunol.,‎ 27, (2009), p. 267-285
  7. « Google Scholar »
  8. « Académie des sciences »
  9. a b et c « Institut Universitaire de France »
  10. « interview pour le Sanofi Senior Award (2018), avec Jean-Claude Weill »
  11. « Interview pour le Prix d'honneur de l'Inserm (2017), avec Jean-Claude Weill »