Jean-Claude Pagal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean-Claude Pagal
Image illustrative de l’article Jean-Claude Pagal
Biographie
Nationalité Camerounais
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata (57 ans)
Taille 1,81 m (5 11)
Poste Défenseur
Parcours senior1
SaisonsClubsM (B.)
-Flag of France (1794–1815, 1830–1958).svg RC Lens119 (4)
-Flag of France (1794–1815, 1830–1958).svg La Roche Vendée Football26 (0)
-Flag of France (1794–1815, 1830–1958).svg AS Saint-Étienne53 (4)
-Flag of France (1794–1815, 1830–1958).svg FC Martigues27 (1)
-Flag of Mexico.svg Club América11 (0)
-Flag of Belgium (civil).svg Royal FC Sérésien7 (1)
-Flag of England.svg Carlisle United FC 1 (0)
Flag of the People's Republic of China.svg Chengdu Blades
-Flag of Malta.svg Sliema Wanderers FC 4 (0)
-Flag of Cameroon.svg Tiko United
Sélections en équipe nationale2
AnnéesSélectionM (B.)
-Flag of Cameroon.svg Cameroun 17 (1)
1 Matchs de championnat uniquement.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Tout ou partie de ces informations sont extraites de Wikidata.
Cliquer ici pour les compléter.

Jean-Claude Pagal est un footballeur international camerounais né le à Yaoundé. Il était défenseur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Effectuant l'essentiel de sa carrière en France, Jean-Claude Pagal participe avec les Lions Indomptables à l'épopée camerounaise lors de la Coupe du monde de football de 1990. Il ne participe pas à la Coupe du monde de football de 1994 car il est écarté par Henri Michel.

Il était surnommé, lors de ses jeunes années lensoises, "Mobylette", à cause de ses longues chevauchées solitaires.

Il termine sa carrière à Carlisle, où il ne dispute qu'un seul match : le contre Gillingham Football Club.

Joueur particulièrement caractériel, il n'hésite pas à faire un bras d'honneur au stade Francis Turcan lors de l'un des grands duels de Division 1 FC Martigues - Olympique de Marseille (1993-1994, 0-3). Le stade était évidemment tout acquis aux olympiens et Jean-Claude Pagal jouait à Martigues. Cet événement précipite son départ au mercato suivant.

Pire encore : furieux de ne pas avoir été sélectionné pour la Coupe du monde 1994, il va agresser son sélectionneur, Henri Michel, à l'aéroport d'Orly où l'équipe est en transit[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]