Jean-Claude Luche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Luche.
Jean-Claude Luche
Image illustrative de l'article Jean-Claude Luche
Fonctions
Sénateur de l'Aveyron
En fonction depuis le
(2 ans 7 mois et 22 jours)
Élection 28 septembre 2014
Président du Conseil départemental de l'Aveyron

8 ans 10 mois et 3 jours
Prédécesseur Jean Puech
Successeur Jean-François Galliard
Maire de Saint-Geniez-d'Olt

13 ans
Élection 1995
Réélection 2001
Prédécesseur Jean-Marie Ladsous
Successeur Marc Bories
Biographie
Date de naissance (64 ans)
Lieu de naissance Pierrefiche (Aveyron)
Nationalité Française
Parti politique UMP, DVD puis UDI
Profession Cadre bancaire

Jean-Claude Luche, né le à Pierrefiche (Aveyron), est un homme politique français, Sénateur UDI de l'Aveyron depuis le 1er octobre 2014. Il a été Président du Conseil général, puis départemental de l'Aveyron du 20 mars 2008 au 23 janvier 2017, date à laquelle il démissionne comme l'oblige la loi sur le non-cumul des mandats.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille d'agriculteurs et de petits commerçants, Jean-Claude Luche poursuit ses études secondaires au collège du Sacré-Cœur puis au lycée Sainte-Marie de Rodez jusqu'au baccalauréat. En 1973, il commence sa vie professionnelle en tant qu'agent d'assurance. En 1976, il est recruté dans une grande banque mutualiste à tradition agricole, où il travaille à l'agence de Sévérac-le-Château avant de rejoindre Rodez . Il poursuit ensuite ses fonctions à l'agence d'Onet-le-Château puis au siège du Causse Comtal jusqu'au 31 décembre 2010.

Jean-Claude Luche commence son parcours politique en 1983, en entrant au conseil municipal de Pierrefiche comme adjoint au maire. En 1986, à la suite de la démission du maire, il accède au fauteuil de premier magistrat. Aux élections municipales françaises de 1995, il est candidat à Saint-Geniez-d'Olt. Sa liste est élue dès le premier tour, dans son intégralité. Il est ensuite réélu aux élections municipales de 2001 et de 2008 avec des scores proches de 90 % des suffrages exprimés. De 1999 à 2010, il est également président de la Communauté de communes des Pays d'Olt et d'Aubrac.

Bénéficiant d'une image dynamique, il se présente aux élections cantonales françaises de 1994 avec de nouveaux projets à mettre en œuvre mais cette fois-ci à l'échelle du canton de Saint-Geniez-d'Olt. Il est alors élu conseiller général dès le 1er tour, avec 63,06 % des suffrages exprimés. Il devient vice-président du Conseil général de l'Aveyron en 1998. Il est réélu en 2001 dès le premier tour face à quatre autres candidats et est confirmé vice-président de l'assemblée départementale.

En 2008, face à un seul candidat, il est réélu sans difficulté dès le 1er tour de scrutin avec près de 90 % des voix et devient, quelques jours après, président du Conseil général de l'Aveyron.

Candidat et tête de liste pour le département de l'Aveyron, il est élu conseiller régional de Midi-Pyrénées lors des élections régionales de 2010.

Dans la perspective des élections cantonales de 2011, Jean-Claude Luche parvient à rassembler très largement sous la bannière de la « majorité départementale ». Sa stratégie se révèle payante puisqu'au soir du 2d tour, sa majorité l'emporte dans 14 des 22 cantons renouvelables. Une situation qui lui permet de conserver la présidence de l'assemblée départementale, le 31 mars 2011.

La même année, il a été élevé au grade de chevalier dans l'Ordre national de la Légion d'honneur par l'ancien président Valéry Giscard d'Estaing.

Le 28 septembre 2014, il est élu sénateur de l'Aveyron dès le premier tour (en recueillant 60,80% des suffrages exprimés) avec Alain Marc, 1er vice-président du Conseil Général, et Député de l'Aveyron. Ils battent dès le 1er tour de cette élection l'ancienne Ministre de la Réforme de l'Etat (Gouvernement Ayrault) Anne-Marie Escoffier.

En mars 2015, il est élu conseiller départemental du canton de Lot et Palanges en tandem avec Christine Presne[1],[2],[3]. Le , il est élu président du conseil départemental de l'Aveyron, en confortant sa majorité.

Compte tenu de l'adoption de la loi sur le cumul des mandats, il annonce en août 2016 qu'il « quitte[ra] la présidence du département avec regret »[4] en début d'année 2017.

Le 6 janvier 2017, à l'occasion de la Cérémonie des Vœux du département, il annonce, avec émotion, la date à laquelle il cessera ses fonctions de Président du Conseil Départemental : le 23 janvier à minuit. Il précise qu'il continuera à siéger comme Conseiller Départemental de son canton, Lot et Palanges jusqu'au terme du mandat que lui ont confié les électeurs.

Mandats en cours[modifier | modifier le code]

Mandats effectués[modifier | modifier le code]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Jean-Claude Luche est un passionné de chasse et de randonnées.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]