Jean-Claude Coutausse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Claude Coutausse (Monpazier, 1960) est un photographe photojournaliste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études de photographie au L.E.P d'Orthez, Jean-Claude Coutausse débute sa carrière comme reporter photographe pour le service photo de l’armée française, l'E.C.P.A., qui lui permet de couvrir son premier conflit: l’intervention israélienne au Sud-Liban en juin 1982.

Devenu indépendant en 1983, il part en Afghanistan pour Newsweek, puis est publié dans National Geographic.

Il passe un an à l’Agence France-Presse avant de rejoindre le journal Libération en 1985. Il y traite l'actualité quotidienne et aussi de nombreux grands sujets tels que la Libye, les manifestations estudiantines en France en 1986, les présidentielles françaises de 1988, la chute du Mur de Berlin et les événements de l’Est en 1989, la première intifada en Palestine.

Après une année avec l'agence Editing, il devient membre de l’agence américaine Contact Press Images et couvre la guerre du Golfe. Il se lance dans un long reportage sur le Pont de la rivière Kwaï, pour GEO, The Independent Magazine et le Sunday Times Magazine. Il est un des premiers à réaliser des photos sur la famine en Somalie en 1992 qui lui vaudront la couverture de Time et des publications dans le monde entier. Il assiste à la chute de la Fédération yougoslave en se rendant à de nombreuses reprises en Croatie et en Bosnie pour L'Express, Télérama, Time, Newsweek et The New York Times Magazine.

Au milieu des années 1990, il s'éloigne du reportage d'actualité pour se consacrer à des sujets de fond pour des magazines tels que GEO et surtout pour l'édition française de National Geographic.

En 1994, son intérêt pour le Sacré et l'Imaginaire l’amène à commencer un reportage sur le vaudou haïtien. Trois années lui seront nécessaires pour mener à terme ce travail qui sera récompensé par cinq prix internationaux majeurs.

Jean-Claude Coutausse partage maintenant son temps entre la réalisation de projets personnels, comme un portrait de la Terre sainte du XXIe siècle et une collaboration étroite avec le journal Le Monde. Pour ce quotidien, il a couvert le tremblement de terre à Haïti, les révolutions égyptienne et libyenne et les campagnes présidentielles de Ségolène Royal en 2007 et François Hollande en 2012.

Membre de l'association Divergence, il a créé, avec six autres photographes, french-politics.com dont les sites proposent le téléchargement d'images d'actualité aux journaux et magazines.

En 2011, il a été nommé à l'Observatoire du photojournalisme (Ministère de la Culture) et à la commission des images fixes de la SCAM.

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Collections publiques et privées[modifier | modifier le code]

Jean-Claude Coutausse est présent dans quelques grandes collections parmi lesquelles :

Expositions[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]