Jean-Claude Bossel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Claude Bossel
Description de cette image, également commentée ci-après

Jean-Claude Bossel

Naissance (60 ans)
Vevey
Activité principale créateur interdisciplinaire et producteur indépendant suisse

Jean-Claude Bossel, né le à Vevey, est un créateur interdisciplinaire (mathématiques, musique, peinture, fiction) et producteur indépendant (CDA-PRODUCTION) suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Claude Bossel est titulaire d’une licence ès mathématiques de l’Université de Lausanne et d’une licence ès sciences de l’éducation de l’Université de Toulouse. Il enseigne les mathématiques au Gymnase Auguste Piccard à Lausanne. Il est également titulaire d’un diplôme d’enseignement des branches théoriques du Conservatoire de musique de Lausanne ainsi que d'un diplôme d'études approfondies (DEA) des universités de Lausanne et Genève (mémoire consacré aux rêves, aux états modifiés de conscience et à la créativité artistique).

Sa carrière musicale débute à l’Orchestre symphonique et universitaire de Lausanne (OSUL) où il officie durant quelques saisons musicales en tant que premier violon-solo. Il collabore par la suite avec l'orchestre des jeunes du Conservatoire de Lausanne pour lequel il écrit un certain nombre d'arrangements ou de compositions originales, dont une pièce de circonstance commandée par l'association des amis du conservatoire de Lausanne à l'occasion de l'inauguration des nouveaux locaux de l’institution.

Auteur en 1998 d’un Requiem in memoriam Anton Bruckner, il publie l’année suivante sous son label CDA-Production, un CD-analyse didactique consacré au langage musical du compositeur autrichien. Actif dans d'autres domaines, il est également l'auteur des brochures BAC-CH destinées à l'apprentissage des mathématiques. À la fois musicien, peintre et mathématicien, Jean-Claude Bossel navigue constamment entre onirisme et rigueur scientifique.

Au printemps 2001, à l’occasion de la cérémonie d’inauguration de deux vitraux du maître verrier Pierre Chevalley, sa Petite cantate franciscaine est donnée en création par le Chœur Faller, à l’église Saint-François à Lausanne. Toujours en 2001, les Chants de l'au-delà sont créés et enregistrés par son complice Olivier Piguet et le chœur des gymnases lausannois. Suit en 2005 Le jugement de Pâris, défendu par les mêmes interprètes. En 2008, il compose la musique de scène pour l'adaptation théâtrale (écriture et mise en scène Bernard Novet) du Portrait de Dorian Gray d'Oscar Wilde au théâtre de Servion.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]