Jean-Christophe Thomas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Thomas.

Jean-Christophe Thomas
Image illustrative de l’article Jean-Christophe Thomas
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (55 ans)
Lieu Châlons-en-Champagne
Taille 1,83 m (6 0)
Période pro. 1982 à 1998
Poste Milieu
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1982-1992Drapeau de la France FC Sochaux-Montbéliard323 (35)
1992-1994Drapeau de la France Olympique de Marseille46 (1)
1994-1996Drapeau de la France Stade rennais64 (2)
1996-1998Drapeau de la France AS Saint-Étienne29 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Jean-Christophe Thomas est un ancien joueur professionnel de football né le à Châlons-en-Champagne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formé au FC Sochaux-Montbéliard, Jean-Christophe fait partie de la génération dorée sochalienne de la deuxième moitié des années 80, avec notamment Paille et Sauzée avec lesquels il remporte le Tournoi de Toulon en 1985[1].

Titulaire et polyvalent (milieu, voire en attaque) avec le club franc-comtois, il participe à la grande saison 1987/1988 de son club, qui archidomine son groupe de deuxième division et perd la finale de la Coupe de France aux tirs au but, face au FC Metz. Le club sochalien remonté en première division et alignant toujours les bonnes performances, Jean-Christophe découvre ainsi la Coupe de l'UEFA lors de la saison 1989/1990.

Si la constance et la qualité de ses prestations ne lui ouvrent pas les portes de l'équipe de France A, il obtient tout de même un transfert à Marseille en 1992, le grand club français de l'époque. Il y devient remplaçant, mais il joue la finale de la Ligue des Champions face au Milan AC. À la descente du club olympien en Division 2 en 1994, il part en Bretagne au Stade rennais où il regagne du temps de jeu.

Au bout de deux saisons pleines, il s'en va chez les verts de l'AS Saint-Étienne, qui végète alors en Division 2. Il y termine sa carrière professionnelle, sans réussir à faire remonter l'AS Saint-Étienne en première division.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Championnats :

Coupes d'Europe :

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Jean-Louis FOURNIER, Dictionnaire amoureux du Nord, Place des éditeurs, (ISBN 9782259276672, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]