Jean-Charles de Baas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean-Charles de Baas-Castelmore
Marquis de Baas
Naissance
à Nay (Pyrénées-Atlantiques)
Décès
à Saint-Pierre de la Martinique
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Grade Lieutenant général des armées
Conflits Fronde
Guerre de Hollande
Autres fonctions Gouverneur général des Indes occidentales

Liste des gouverneurs généraux des Antilles françaises

Jean-Charles de Baas-Castelmore, dit le « marquis de Baas », né à Nay et mort le à Saint-Pierre (Martinique), est un militaire puis administrateur colonial français du XVIIe siècle. Il est Gouverneur général des Antilles pendant dix ans, entre 1667 et 1677.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du médecin Jean de Baas et de Judith de Laugar, il entreprend une carrière militaire et sert comme officier dans le régiment de Persan.

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

Lors des guerres de la Fronde, il sert d'abord le parti du prince de Condé, mais le cardinal Mazarin le gagne à la cause du jeune roi Louis XIV.

Gouverneur[modifier | modifier le code]

Dans les années 1660, il devient gouverneur de Mortara, en Italie et lieutenant général des armées en 1665. En 1667 il est nommé gouverneur général des Isles et Terre Ferme de l'Amérique et a pour mission de reprendre l'île Saint-Christophe aux Anglais.

Il n'arrive que le à la Martinique en compagnie du comte d'Estrée, c'est Antoine Lefebvre, seigneur de la Barre, qui a assuré l'intérim. De Baas organise la défense des îles durant la guerre de Hollande qui débute en 1672 et se termine en 1678. Jugeant Saint-Christophe moins intéressante que la Martinique (et surtout moins stratégique) il décide, en 1671, d'installer son gouvernement des Îles tout d'abord à Saint-Pierre en Martinique puis à Fort Royal (vers 1676). Il envoie une expédition contre la colonie néerlandaise de Curaçao en 1673 et les navires, L'Écueil et La Petite-Infante à Saint-Domingue pour y réclamer des renforts à d'Ogeron, gouverneur de l'Île de la Tortue.

Avec l'aide du gouverneur de la Martinique le Chevalier de Sainte-Marthe, il repousse victorieusement en 1674 les assauts de la flotte néerlandaise commandée par l'Amiral Ruyter.

Après la dissolution de la Compagnie des Indes Occidentales (1674), de Baas est maintenu dans ses fonctions de gouverneur et lieutenant général jusqu'à sa mort à Saint-Pierre en 1677 (le Chevalier de Sainte-Marthe assure l'intérim jusqu'à l'arrivée de son successeur Charles de la Roche-Courbon). Il est enterré sur son habitation du Fonds Capot dans la commune de Bellefontaine.

Durant son mandat, de Baas interviendra dans de nombreux domaines réformant notamment l'administration de la colonie, mettant en place les prémices de l'administration fiscale, développant les bases de la « capitation », impôt proportionnel au nombre de personnes recensées dans les habitations ou les feux (foyers) esclaves compris.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]