Jean-Charles Vegliante

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Charles Vegliante
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Professeur des universités
Biographie
Naissance
Nationalité
Domicile
Formation
Activités
Autres informations
Domaine
Distinction
Prix Heredia ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Jean-Charles Vegliante est un poète et traducteur français né en 1947[1] à Rome[2].

Il est spécialisé dans la traduction de l'italien au français, dans les variations de l'italien hors d'Italie et dans l'étude du rythme et de la forme métriques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Charles Vegliante est ancien élève de l'École normale supérieure (promotion L1967)[3], agrégé d'italien, et docteur d'État ès études italiennes (1993)[4].

Il a été professeur à l'Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3[5], où il a fondé le Centre interdisciplinaire de recherches sur la culture des échanges (CIRCE) et le groupe de traduction collective 'Une autre poésie italienne' ; émérite depuis 2015. Poète-traducteur[6].

Travaux[modifier | modifier le code]

Sa recherche porte sur la poétique, les transferts culturels et la traductologie. Depuis son anthologie de la nouvelle poésie italienne (1977), nombre de traductions de textes poétiques contemporains ont été procurées en français par ses soins. Traducteur de Dante, Leopardi, Pascoli. Il a également travaillé sur la présence italienne en France, en particulier au XXe siècle, et les phénomènes linguistiques conséquents.

Dans le cadre de travaux sur la création plurilingue, Vegliante a publié en France des textes de Giorgio de Chirico, Giuseppe Ungaretti, Alberto Magnelli, Amelia Rosselli. Il a dirigé un grand nombre de thèses dans ce domaine de compétence. Édition critique bilingue de la Vie nouvelle de Dante (Classiques Garnier, 2011) ; nombreuses publications en ligne (critiques[7]et traductions), en italien et en français. Quelques traductions de poètes français vers l'italien. Ensemble d'articles sur la traduction du "presque-même" [8] et sur le mètre-rythme.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Le Printemps italien : poésie des années 70, Paris, A.P., 1977 (Mussapi Pagliarani Pasolini Vassalli - Tam Tam Salvo Imprevisti Pubblico e privato Pianura - Batisti Bettarini Maraini Nuccetelli), et autres - choix bilingue ;
  • L'Année dernière : douze mois amers suivis d'autres moins drôles et de traductions, Paris, chez l'auteur, 1978 (notice BnF no FRBNF35555215) ;
  • Vers l'amont Dante (préf. Jacqueline Risset), poésie, Paris, L'Alphée, 1986 ;
  • Gli italiani all'estero 1861-1981 "Dati introduttivi", Paris, PSN, 1986 (n.lle éd. 1993) ; puis série collective (dir.), 5 livraisons ;
  • Ungaretti entre les langues (avec des inédits), Paris, Italiques, 1987 ;
  • Sonnets du petit pays entraîné vers le nord, Paris-Sens, Les Solitudes (Obsidiane), 1991 ; recueil repris et augmenté : Sonnets du petit pays entraîné vers le nord et autres jurassiques, avec des encres de Véronique Cheanne, Mont-de-Laval, L'Atelier du grand tétras, 2019 ;
  • Les Oublies, Paris-Sens, Obsidiane, 1994 ; trad. anglaise de P. Broome & J. Kiang - Will there be Promises, Mellen, 2000 ;
  • D'écrire la traduction (essais), Paris, PSN, 1991 [1996 n.lle éd.], 20002 [9] ;
  • Rien commun, Paris, Belin, 2000 (prés. G. Pedroni) (ISBN 978-2-7011-2838-2) ; un large choix traduit en italien par F. Piemontese (Pensiero del niente, Milan, Stampa2009, 2016 : extraits) ;
  • Nel lutto della luce / Le deuil de lumière (anthologie bilingue, trad. italienne de Giovanni Raboni), Turin, Einaudi, 2004 [contient en particulier Les Oublies et autres textes contemporains] (ISBN 9788806149697)[10] ;
  • Itinerario Nord; e un appunto, S. Lucia ai Monti, SIR (A. Zanella), 2008 ;
  • Urbanités, Paris, Lavoir Saint-Martin, 2015 (ISBN 978-2-919749-26-3) ;
  • lettre muette - et marche, Condeixa-a-Nova, La Ligne d'Ombre, 2018 ;
  • Où nul ne veut se tenir, Bruxelles, La Lettre volée, 2016 (ISBN 978-2-87317-479-8) - Prix Heredia de l'Académie française (2018) ;
  • Trois cahiers avec une chanson, suivi de Source de la Loue, Mont-de-Laval, L'Atelier du grand tétras, 2020 (ISBN 978-2-37531-057-1) ;
  • Fragments de la chasse au trésor (proses), Saint Benoît du Sault, Tarabuste, 2021 (ISBN 978-2-84587-528-9)

Éditions[modifier | modifier le code]

  • Poètes italiens de l'amour et de l'obscur (XIII-XIVe siècles): n. sp. "SUD", 1974, 84 p. (prés. e trad. avec René Nelli) ;
  • G. De Chirico, Poèmes poesie - textes inédits (éd. et prés. J.-Ch. Vegliante), Paris, Solin, 1981 ;
  • Grytzko Mascioni, Le coeur en herbe (choix, prés. et trad.), Paris-Lausanne, L'âge d'homme, 1987 ;

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice d'autorité de la BnF.
  2. « Jean-Charles Vegliante » sur circe.univ-paris3.fr
  3. http://www.archicubes.ens.fr/lannuaire#annuaire_chercher?identite=Jean-Charles+Vegliante.
  4. http://www.sudoc.fr/04745668X.
  5. « M. VEGLIANTE Jean-Charles » sur univ-paris3.fr
  6. Vegliante, « Comme que comme (une espèce de quotidien) », Moebius,‎ (lire en ligne)
  7. (it) Jean-Charles Vegliante, « De Signoribus, Leopardi, mélancolie et résistance », sur OBLIO, (consulté le 10 novembre 2020)
  8. Vegliante, « Traduction, traduction des dialectes, interlangue », APLV,‎ , p. 78-84 (lire en ligne)
  9. Vegliante, Jean-Charles., D'écrire la traduction, Presses de la Sorbonne Nouvelle, (ISBN 2-87854-123-5 et 978-2-87854-123-6, OCLC 300167456, lire en ligne)
  10. Présentation sur le site de l'éditeur
  11. (fr + es + it) Jean-Charles Vegliante, Lectures du geste, Paris, LNL - ACPI (Paris 3), , 119 p. (ISSN 0184-7570 et 0751-2163)

Liens externes[modifier | modifier le code]