Jean-Bruno Gassies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article a besoin d’être illustré (en discuter) (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Pour améliorer cet article, des médias (images, animations, vidéos, sons) sous licence libre ou du domaine public sont les bienvenus.
Si vous êtes l’auteur d’un média que vous souhaitez partager, importez-le. Si vous n’êtes pas l’auteur, vous pouvez néanmoins faire une demande de libération d’image à son auteur.

Jean-Bruno Gassies, né le à Bordeaux et mort le à Paris, est un peintre néoclassique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Entré à l’École des beaux-arts de Paris en 1814, il est l’élève de Pierre Lacour puis de François-André Vincent et Jacques-Louis David. Il expose régulièrement au Salon de 1810 à 1833. Il œuvre dans les genres de la peinture d'histoire, de genre et de paysage. Il est nommé chevalier de la Légion d'honneur le [1],[2].

Envois aux salons[modifier | modifier le code]

  • 1810 :
    • Homère abandonné sur un rivage par des pêcheurs
    • Une Famille naufragée
    • Un Laboureur tient d'une main une tête de mort et de l’autre une épée rongée de rouille, musée de la Chartreuse de Douai, détruit
  • 1814 : Virgile lisant son Énéïde devant Auguste
  • 1817 : Horace au tombeau de Virgile
  • 1819 :
    • Jésus et saint Pierre, marchant sur la mer
    • Dernière communion de saint Louis
    • Homère chantant des poésies devant des bergers
    • Vue d'un intérieur gothique en ruine
    • Portrait de M. de ***
    • Homère abandonné sur un rivage par des pêcheurs (réexposition du tableau de 1810)
  • 1822 :
    • Saint Louis visitant ses soldats, mourant des maladies contagieuses qui ravageaient son armée, église Saint-Louis-d'Antin[réf. à confirmer]
    • Combat des Trente
    • Martyre de saint Alpien
    • Marines
    • Vue des environs de Bath en Angleterre
    • Des Français échappés des prisons d'Angleterre sont surpris par une tempête
    • Intérieur de l’atelier d'un broyeur de couleurs
    • Dessous de la tour de l'église de Saint-Pierre-lès-Calais
    • Vue du bout de la jetée de Calais
    • Un Brouillard
    • Des Arabes attendent des naufragés pour s'en emparer
La Transfiguration (1824), Rennes, basilique saint Sauveur.
  • 1824 :
    • La Transfiguration[3], basilique Saint-Sauveur de Rennes
    • Sainte Marguerite, reine d'Écosse, lavant les pieds aux pauvres[3]
    • Clémence de Louis XVII[3], musée de l'Histoire de France (Versailles)
    • La Prise de Santi Pietri
    • Intérieur de l’église de Saint-Pierre-lès-Calais
    • Intérieur d'une église près Paris
    • Vue du village de Sangate, près Calais
    • Effet de brouillard (deux tableaux)
    • Vue du lac de Lomond, en Écosse, près des cavernes de Rob-Roy
    • Rochers de Longheaven, en Écosse
    • Vue du cap Blanc-Nez
    • Vue du lac Lomond en Écosse
    • Entrée du port de Boulogne
    • Vue du rocher de Shakespeare, à Douvres
    • Vue du lac d'Ochar, près du lieu où se sont passés les massacres de Mac-Grégor
  • 1827 :
    • Intérieur de l’église Saint-Nicolas à Boulogne-sur-Mer
    • Naufrage d'un pêcheur et de son enfant
    • L'Enfant d'un pêcheur secourant son père
  • 1831 :
    • Intérieur de l’église de Saint-Prix, vallée de Montmorency, Paris, musée du Louvre
    • Vue de la vallée de Glen-Orky, en Écosse
    • Vue prise dans le Cumberland
    • Vue du lac Finé, en Écosse
    • Vue du lac Catherine, en Écosse
    • Vue du château de Douvres, effet de brouillard
    • Deux Pêcheuses de Boulogne surprises par la marée montante
    • La Femme du pêcheur attendant son mari
    • Une Pêcheuse retrouve le chapeau de son mari sur le rivage après une tempête
    • Portrait de M. D…, dans le costume de son voyage en Égypte
    • Un Arabe après avoir arraché une jeune femme à la brutalité des soldats et aux horreurs de l’incendie, est obligé de s'arrêter à l'entrée du désert, accablé de fatigues et par ses blessures. Un chef vient la réclamer.
    • Une Odalisque endormie
    • La Dissolution du Tribunal
    • La Garde nationale bivouaquant dans la cour du Louvre pendant le procès des ministres (22 décembre 1830), Musée de l'Histoire de France (Versailles)
    • Marine, effet de brouillard
  • 1833 (exposition posthume):
    • Le petit Piémontais
    • Vue du Rocher de Dumbarton
    • Les petits Pêcheurs
    • Portrait de Madame ***
    • Portrait de M. Gustave N…
    • Arabes dans le désert, aquarelle

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Charles Othon Frédéric Jean-Baptiste de Clarac, Musée de sculpture antique et moderne, t. 1, Paris,‎ (lire en ligne), p. 554–555Document utilisé pour la rédaction de l’article
    « M. Jean-Baptiste Gassies, né à Bordeaux le 25 octobre 1786, y a étudié sous M. Lacour, et à Paris sous Vincent et David. En 1810 il reçut une médaille d'or, et en 1822 la décoration de la Légion d'honneur. […] M. Gassie ne s'en est pas tenu à la peinture historique : il s'est aussi exercé dans le genre et le paysage […] »
  • Émile Bellier de La Chavignerie et Louis Auvray, Dictionnaire Général des Artistes de l'école française depuis l'origine des arts du dessin jusqu'à nos jours, Paris, Librairie Renouard,‎ (notice BnF no FRBNF35782911, [%5Bhttp://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1133832%20disponible%5D%20sur%20%5B%5BGallica%5D%5D lire en ligne]), p. 614Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Edmé François Antoine Marie Miel, Revue critique des productions de peinture, sculpture, gravure exposées au Salon de 1824, Paris,‎ (lire en ligne), p. 57–60
  • (en) Charles C. Perkins (critical editor) et John Denison Champlin (editor), Cyclopedia of painters and paintings, vol. 2, New York, Charles Scribner's sons,‎ (lire en ligne), p. 112

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. de Clarac 1841
  2. « Notice no LH/1084/3 », base Léonore, ministère français de la Culture
  3. a, b, c et d Miel 1825

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :