Jean-Benoît Dunckel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Benoît Dunckel
Description de l'image Air mg 7127.jpg.
Informations générales
Naissance (52 ans)
Activité principale musicien, compositeur, auteur
Genre musical Électronique, downtempo, space rock
Instruments chant, synthétiseur, batterie, percussion
Labels Prototyp Recording
Site officiel https://www.jbdunckel.com/

Jean-Benoît Dunckel, né le à Versailles, est un musicien français. Il est avant tout connu comme étant cofondateur du duo Air. Il a sorti en un album solo sous le nom de Darkel (en), parallèlement à son travail au sein du groupe Air.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dans les années 1980, il forme avec Nicolas Godin et d'autres musiciens (Alex Gopher et Xavier Jamaux) le groupe Orange, qui ne sortira aucun enregistrement. Il étudie ensuite les mathématiques et enseignera la physique dans un collège versaillais, avant d'entreprendre une carrière de musicien professionnel. Ainsi, depuis 1995, il est l'un des deux membres du groupe de musique électronique Air, l'autre étant Nicolas Godin.

En 2006, il sort son premier album solo, Darkel, sous le même nom.

En 2012, Jean-Benoît Dunckel et Lou Hayter (chanteuse et claviériste du groupe britannique New Young Pony Club) forment le groupe Tomorrow's World et sortent le single So Long My Love, suivi de leur premier album en 2013. L'année suivante, Jean-Benoît Dunckel s'associe à l'artiste islandais Barði Jóhannsson (Bang Gang, Lady & Bird). Le duo baptisé « Starwalker » sort le l'EP Losers Can Win[1], suivi par l'album complet du même nom que le groupe en .

En 2019, il collabore avec Jonathan Fitoussi pour le projet Mirages[2].

Discographie avec Air[modifier | modifier le code]

Discographie solo[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

B.O.F.[modifier | modifier le code]

Musique originale de série TV[modifier | modifier le code]

Vidéos[modifier | modifier le code]

  • 2006 : At The End Of The Sky (réalisation : H5)
  • 2015 : True lover (réalisation : Jessy Nottola)
  • 2016 : Brise Soleil (réalisation Sabrina Ratté)
  • 2017 : Hold on (réalisation : Akatre)
  • 2018 : Transhumanity (réalisation : Florent Woods Dubois)
  • 2018 : Love Machine (réalisation : Eva Papamargariti)
  • 2019 : Mirages (réalisation : Cédric Nussli)
  • 2019 : Oracle (réalisation : Jules Guérin)

Distinction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marc-Aurèle Baly, « Starwalker : le clip de Losers Can Win », Les Inrockuptibles, 13 mars 2014.
  2. (en-US) « AIR's Jean-Benoît Dunckel and composer Jonathan Fitoussi tap into the soul of analogue synthesis on new album, Mirages », sur The Vinyl Factory, (consulté le ).
  3. « Autour des Nominations 2021 », sur Académie des César (consulté le ).
  4. « Palmarès du Festival de cinéma et musique de film de La Baule », sur Toutelaculture, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]