Jean-Benoît Albertini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Benoît Albertini
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Préfet
Essonne
depuis
Josiane Chevalier (d)
Préfet
La Vendée (d)
-
Préfet
Territoire de Belfort
-
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (55 ans)
NouadhibouVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Directeur de thèse
Paul-Bernard Sabourin (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Jean-Benoît Albertini, né le à Port-Étienne, aujourd'hui Nouadhibou (Mauritanie), est un haut fonctionnaire français,

Préfet, il fut aussi, par exemple, conseiller du Premier ministre Jean-Pierre Raffarin (2002-2004) et directeur de cabinet, en (2017), de Richard Ferrand ministre de la Cohésion des territoires dans le gouvernement Philippe I.

Biographie[modifier | modifier le code]

La famille paternelle de Jean-Benoît Albertini est originaire d'Albertacce (Corse).

Jean-Benoît Albertini est docteur en droit[1], diplômé de l'IEP de Paris et ancien élève de l'École Nationale d'Administration (ENA) (promotion « Liberté, Égalité, Fraternité », 1989). Après quelques postes administratives territoriales, il fait sa mobilité au Service de coopération technique internationale de police de 1993 à 1996, puis il est secrétaire général de l’École nationale d’administration de 1996 à 1998. Il est l’auteur d’ouvrages sur la réforme de l’Etat.

DE 1998 à 2002 il est secrétaire général pour les affaires régionales de la préfecture de la région Midi-Pyrénées. De 2002 à 2004, il est conseiller technique, chargé de l'aménagement du territoire et des collectivités territoriale, auprès du premier ministre Jean-Pierre Raffarin à Matignon. En 2004-2005, il est directeur du cabinet de Frédéric de Saint-Sernin, secrétaire d'État à l'Aménagement du territoire. Il occupe ensuite pe les fonctions d'adjoint au délégué à l'aménagement du territoire et à l'action régionale (DATAR) de 2005 à 2008.

Il obtient son premier poste de préfet en 2008 : du 10 décembre 2008 au 10 juin 2010 il est préfet du Territoire de Belfort

Le 28 juin 2010, Jean-Benoît Albertini est nommé directeur de la modernisation et de l’action territoriale du ministère de l’Intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales dont il devient en même temps le secrétaire général adjoint auprès de Philippe Richert[2] et depuis 2011 il coordonne les enseignements d'administration territoriale à l'ENA.

Le 24 juillet 2013, il est nommé préfet de la Vendée[3],[4],[5],[6]. Il y coordonne notamment le le découpage intercommunal de la Vendée qui aboutit en 2016. Une belle réalisation dans cette période de préfectorat est le classement, en 2017, du passage du Gois avec l'île de la Crosnière et le polder de Sébastopol comme « site d'intérêt national et patrimonial ».

Le 18 mai 2017 il devient Directeur de Cabinet du Ministre de la Cohésion des Territoires Richard Ferrand, ce périmètre de compétence recouvrant l'aménagement du territoire, le logement et la politique de la ville. Il poursuit ces fonctions auprès de Jacques Mézard qui succède à Richard Ferrand le 21 juin 2017. Le 6 septembre 2017, il est nommé commissaire général à l’égalité des territoires[7]. Il prépare le schéma stratégique du commissariat général ("CGET 2022") en y intégrant le projet de création de l'Agence nationale de cohésion des territoires. Il quitte cette poste le 4 avril 2018 pour être nommé peu après préfet de l'Essonne[8].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Benoît Albertini, Christian Berenguer et Jean-Luc Marx, Dictionnaire juridique, Pouvoirs locaux, Dalloz, 1993.
  • Jean-Benoît Albertini, La déconcentration : l'administration territoriale dans la réforme de l'État, Paris, coll. « Collectivités territoriales », éd. Economica, 1997.
  • Jean-Benoît Albertini, Contribution à une théorie de l'Etat déconcentré, thèse, Bruxelles, Bruylant, 1998, 423 p.
  • Jean-Benoît Albertini, Réforme administrative et réforme de l'État en France : thèmes et variations de l'esprit de réforme de 1815 à nos jours, Paris, coll. « Collectivités territoriales », éd. Economica, 2000.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.theses.fr/1996PA05D008.
  2. Jean-Benoît Albertini sur le site Acteurspublics.com
  3. Compte-rendu du Conseil des ministres du 24 juillet 2013, sur le site internet officiel de la Présidence de la République.
  4. « Jean-Benoît Albertini, nouveau préfet de Vendée », sur ouest-france.fr, (consulté le 24 juillet 2013)
  5. Décret du 25 juillet 2013 portant nomination du préfet de la Vendée - M. ALBERTINI (Jean-Benoît).
  6. « Jean-Benoît Albertini, Préfet de la Vendée, a pris officiellement ses fonctions le 26 août 2013 », sur le portail des services de l'État en Vendée.
  7. Compte-rendu du conseil des ministres du 6 septembre 2017
  8. Pierre Laberrondo, « Jeu de chaises musicales dans la préfectorale et retour de l’ex-patron du CGET », acteurspublics.com, (consulté le 27 avril 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]