Jean-Baptiste de Marne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Baptiste de Marne
Biographie
Naissance
Décès
(à 56 ans)
Liège
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Religion
Ordre religieux

Jean-Baptiste de Marne, né le à Douai (France), et mort le à Liège (Belgique) est un prêtre jésuite des Pays-Bas méridionaux, philosophe, historien du comté de Namur et personnalité de la principauté de Liège au XVIIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Fils d'un ‘commissaire et garde d’artillerie’ de l’armée de Louis XIV (et bourgeois de la ville de Douai, Jean-Baptiste de Marne nait à Douai le . Il fait ses études primaires et humanités à Douai et entre au noviciat jésuite de Tournai le 29 septembre 1716. Sa formation spirituelle et académique le conduit ensuite à Lille, Mons et Tournai avant de revenir à Douai pour les années d’étude de la théologie préparatoire au sacerdoce. Les quatre années accomplies il est ordonné prêtre le 7 février 1733. Il a 33 ans et reste ensuite à Douai comme professeur de philosophie.

Hagiographe[modifier | modifier le code]

Il semblait avoir trouvé sa voie comme professeur de philosophie lorsque son supérieur l’envoie à Paris pour y représenter les intérêts de la province jésuite gallo-belge auprès des autorités du royaume. Il revient quelques années plus tard à Nivelles où il est nommé recteur du collège.

En 1741 on le retrouve à Paris où il publie une ‘vie de Jean Népomucène’, prêtre praguois canonisé douze ans plus tôt (en 1729)[1].

Historien de Namur[modifier | modifier le code]

Ce travail terminé, Jean-Baptiste de Marne est nommé au collège de Namur dont il est chargé de la gestion. Il réside à Namur quelque trois ans (1741-1744). C’est alors qu’il conçoit le projet d’une ‘Histoire du comté de Namur’: pour être utile à une province où il compte finir ses jours’, écrit-il. Cependant le prince-évêque de liège, Jean-Théodore de Bavière souhaite l’avoir comme examinateur synodal et confesseur personnel. Ce Jean-Théodore était le fils de Maximilien-Emmanuel de Bavière qui reçut la souveraineté de Namur et dirigea le comté comme État souverain de 1711 à 1714. Cela conforta peut-être Jean-Baptiste de Marne dans son projet et ses recherches.

Assez libre de son temps le jésuite se consacre à son histoire du comté de Namur. Le livre, un gros volume de 650 pages, sort en libraire en 1754. Imprimé à Liège par le libraire Bassompierre il est diffusé dans les Pays-Bas méridionaux par le bruxellois Van der Berghen. Ce livre, premier essai sur l’histoire du comté de Namur a fait autorité durant près d’un siècle et reste un livre de référence dans le domaine, même si supplanté par le livre de Jules Borgnet de 1847[2]

Pour des raisons de santé Jean-Baptiste de Marne quitte en 1754 les fonctions qu’il occupe au palais épiscopal de Liège et se retire au collège jésuite de la ville. Il met en chantier un projet plus ambitieux encore: une histoire de la principauté de Liège. Ce projet ne verra pas le jour car il meurt au collège de Liège le 9 septembre 1756.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  1. La vie de Jean Népomucène Paris, 1741, in-12
  2. Histoire du comté de Namur, Liège, 1754, in-4° enrichie de dissertations critiques

Sources[modifier | modifier le code]

  • André Dulière : Les nouveaux fantômes des rues de Namur, Namur, Presses de l’Avenir, 1983, 445pp.
  • Alfred Poncelet: Nécrologie des Jésuites de la province gallo-belge, Louvain, 1908.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le titre complet du livre est ‘Le martyr du secret de la confession ou la vie de saint Jean Népomucène, chanoine de l’église métropolitaine de Prague’. De Marne y reprend ce qui se dit sur le compte du ‘martyr’ et des miracles obtenus par son intercession, sans vraiment vérifier les faits. Les circonstances du martyre de Jean Népomucène, et surtout les miracles qu’on lui attribue, sont aujourd’hui mis en doute par les historiens
  2. Livre ayant le même titre : ‘Histoire du comté de Namur