Jean-Baptiste d'Albertas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Baptiste d'Albertas
Jean-Baptiste Suzanne d'Albertas.jpg
Fonctions
Pair de France
-
Préfet des Bouches-du-Rhône
-
Premier président (d)
Chambre des comptes de Provence
-
Titre de noblesse
Marquis
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Famille
Famille d'Albertas (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Enfant
Autres informations
Propriétaire de
Archives conservées par
Archives nationales (F/1bI/155/2)[1]Voir et modifier les données sur Wikidata

Jean-Baptiste Suzanne, marquis d'Albertas, né le à Paris, paroisse Saint-Sulpice et mort le à Gémenos (Bouches-du-Rhône), est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Baptiste Suzanne d'Albertas est le fils de Jean-Baptiste d'Albertas (1716-1790) - premier président de la Cour des comptes, aides et finances de Provence et du Parlement de Provence - et de Marguerite-Françoise de Montullé (1724-1800), elle-même étant une des filles de Jean-Baptiste de Montullé et aussi une des petites-filles du manufacturier des Gobelins, Jean Glucq.

Dès 1775 jusqu'à la Révolution, il remplace son père (qui connait une fin tragique, assassiné - pendant le banquet qu'il offrait en l'honneur de la fête de la Fédération - par Anicet Martel le ) en tant que président de la Cour des comptes de Provence. Avocat général puis président en la Cour des comptes, aides et finances de Provence, il se tient à l'écart de toute vie politique jusqu'à l'arrivée de Louis XVIII et le , le nouveau marquis d'Albertas est nommé préfet des Bouches-du-Rhône par le roi. Le retour de Napoléon en 1815 met fin à toutes ses fonctions administratives mais pour récompenser son dévouement à la cause royaliste lors de la seconde Restauration, il est choisi par Louis XVIII pour siéger à la Chambre des pairs le où il se rend régulièrement jusqu'à sa mort survenue le au château d'Albertas à Gémenos.

Jean-Baptiste Suzanne, marquis d'Albertas[2], épouse le à Tresques dans le Gard, Marie Charlotte de Vogüé (sœur d'Eugène Jacques Joseph Innocent de Vogüé) dont il a deux fils :

  • Auguste-Félix, marquis d'Albertas, né le à Bouc-Bel-Air (Bouches-du-Rhône) et décédé le à Bouc-Bel-Air (Bouches-du-Rhône), pair de France; marié le à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) avec Flavie de Caussini de Valbelle, née le , paroisse Saint-Sauveur à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) et décédée le à Puget-Cuers (Var)
  • Alfred-Émilien, comte d'Albertas, né le à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) et décédé le , marié le à Paris avec Laurence du Vergier de La Rochejaquelein, née le à Citran (Gironde) et décédée le .

Un dessin de Carmontelle le représente - vraisemblablement au château de Sainte-Assise - en compagnie de son oncle, Jean-Baptiste-François de Montullé chez qui il séjournait souvent lorsqu'il était pensionnaire d'un collège en région parisienne[3].

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « https://www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr/siv/UD/FRAN_IR_001513/d_5 » (consulté le )
  2. « Pairs de France : ALBERTAS Jean-Baptiste, marquis d'Albertas », sur www.senat.fr (consulté le )
  3. « Carmontelle ou le temps de la douceur de vivre, à Chantilly », sur www.connaissancesdeversailles.org (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]