Jean-Baptiste Toselli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Baptiste Toselli
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
NiceVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Jean Baptiste Toselli, né le à Nice (département des Alpes-Maritimes sous le 1er Empire) et mort le à Nice (Alpes-Maritimes), est un écrivain et un homme politique français du XIXe siècle. Une place de la cité niçoise porte son nom.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ce fils de commerçants, voué par son père à une vie ecclésiastique, est nommé en 1848 par le gouvernement sarde économe du Collège National installé dans l'ancien couvent des Augustins de Nice (actuel lycée Masséna). Il occupe cette fonction jusqu'en 1854. Jusqu'en 1873, il est également président du conseil de fabrique de la paroisse Sainte Réparate. Parallèlement, élu au sein du conseil municipal sur la liste du maire Auguste Raynaud, il est adjoint au maire de 1871 à 1878.

Jean-Baptiste Toselli est chevalier de l'ordre des Saints-Maurice-et-Lazare[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Il se dévoua entièrement à ses recherches d'archives concernant l'histoire et la langue de Nice et de sa région. Nous lui devons de nombreux ouvrages en français et en niçois.

  • 1860 : Biographie ancienne et moderne 2 volumes.
  • 1862 : Notice historique en précieuses reliques du martyr St Alexandre.
  • 1864 : Lexique Niçois, Rapport d'une conversation sur le dialecte Niçois.
  • 1869 : Comment on aurait pu tenter le sauvetage des galions de Vigo, Notice biographique sur Masséna, Précis historique de Nice depuis sa fondation jusqu'en 1860.
  • 1870 : Communication faite aux académiciens des sciences sur la possibilité de diriger les aérostats.
  • 1871 : Trois journées belliqueuses à Nice.
  • 1872 : La taupe marine.
  • 1878 : Les engins sous-marins, La glacière italienne, Recuei de 3176 proverbi nissart, Sur la glace artificielle.
  • 1879 : Les désappointés. Pièce-revue en 2 actes et 7 tableaux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Victor Emanuel, « Jean-Baptiste Toselli », dans Nice-Historique (ISSN 0028-9698), no 14 (1907), p. 229-234 [lire en ligne]
  • Ernest Hildesheimer, « Jean-Baptiste Toselli », dans Ralph Schor (dir.), Anthologie des écrivains du comté de Nice, Nice, Éditions Serre, 1990 (ISBN 978-2864101406), p. 175
  • Rémy Gasiglia, Le Théâtre nissart aux XIXe et XXe siècles. Étude historique, dramaturgique et thématique d'un phénomène culturel de langue d'oc, Nice, Université de Nice (thèse de doctorat), 1994, t. I, p. 113-117