Jean-Baptiste Soleil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Baptiste Soleil
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Jean-Baptiste François Soleil (1798-1878) est un ingénieur-opticien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fonda en 1819 la maison Soleil, située au 23, passage Vivienne à Paris, spécialisée dans la fabrication des instruments d'optique dont les destinataires sont les grands savants de l'époque Fresnel, Arago, Foucault, Babinet. En 1825 il demenega au 21, rue de l'Odéon. En 1843, il fabriqua l'héliostat de Jean Thiébault Silbermann[2]. En 1849, la maison fut divisée en deux branches confiées à Henri Soleil, fils du fondateur, et Jules Duboscq, son gendre. La branche Soleil fut continuée par Laurent est maintenant connu sous le nom de Jobin Yvon. La branche Duboscq fut ensuite renommé Duboscq Pellin en 1883 puis Pellin en 1886. En 1852, l'atelier Soleil est racheté par Louis Sautter qui fut fabricant de lentilles de Fresnel pour les phares et fonde l'entreprise Sautter et Cie, puis Sautter-Lemonnier et Cie, puis Sautter-Harlé.

Jean-Baptiste Soleil est l'inventeur du saccharimètre Soleil.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Relevé généalogique sur Geneanet
  2. Henri Chamoux, « Héliostat de Silbermann », vidéo, dans Inventaire des instruments scientifiques anciens dans les établissements publics, Ressources numériques en histoire de l'éducation, consulté le 13 juin 2014

Liens externes[modifier | modifier le code]