Jean-Baptiste Ripert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Baptiste Ripert
Fonctions
Député des Bouches-du-Rhône
-
Conseiller municipal de Marseille
à partir de
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 88 ans)
MarseilleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité

Jean-Baptiste Ripert est un avocat et homme politique français né le à Marseille (Bouches-du-Rhône) et décédé le à Marseille.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève au Lycée Thiers, il suit des études de droit à la faculté de droit de l'Université d'Aix-Marseille, il s'inscrit au barreau de Paris de 1892 à 1894. Devenu rédacteur à la préfecture de la Seine, il quitte Paris en 1895 pour s'installer comme avocat à Marseille. Il s'oppose rapidement au maire socialiste de Marseille, Siméon Flaissières. En 1898, il est battu aux législatives par un adjoint de Flaissières. Mais en 1900, Ripert arrive à se faire élire conseiller municipal de Marseille, où il dirige l'opposition municipale.

En 1902, Ripert et Flaissières s'opposent aux législatives, et Ripert l'emporte largement. Quelques mois plus tard, il arrive à contraindre Flaissières à quitter la mairie de Marseille. En 1906, ayant atteint son but, il ne se représente pas aux législatives, arrête la politique et reprend ses activités d'avocat.

Livres[modifier | modifier le code]

J.-B. Ripert " Politique et religion questions du temps présent ", Librairie Académique Didier Perrin et Cie, Libraires-Éditeurs, Paris, 1904

Sources[modifier | modifier le code]

  • « Jean-Baptiste Ripert », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]