Jean-Baptiste Quéruel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Baptiste Quéruel
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
TinchebrayVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Jean-Baptiste Quéruel, né le à Saint-Quentin-les-Chardonnets et mort le à Tinchebray, est l'inventeur de la méthode permettant la fabrication industrielle de sucre à partir de betterave.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Baptiste Quéruel est né au lieu-dit la Perrochère à Saint-Quentin-les-Chardonnets (canton de Tinchebray) dans l'actuel département de l'Orne. Sa maison natale existe toujours.

Vers 1809, il se fait engager chez Benjamin Delessert à sa manufacture sucrière de Passy (aujourd'hui dans le 16e arrondissement de Paris). À cette occasion, il se fait remarquer, fin 1811, en mettant au point le procédé de raffinage qui permettait enfin la fabrication à l'échelle industrielle du sucre à partir de la betterave. Pour la première fois l'impulsion pour la fabrication de ce nouveau sucre était définitivement donnée : il se présente sous la forme d'un pain de forme conique de couleur blanche ou approchant. La vente de ce pain de sucre se fit sous emballage bleu scellé pendant plus d'un siècle.

Il épouse le 22 avril 1815 à Paris Françoise Marie Lebaudy, nièce de Jean Lebaudy (1775-1847), le fondateur de la dynastie des célèbres sucriers et banquiers qui était natif, comme son neveu par alliance J-B Quéruel, de Saint-Quentin les Chardonnets, limitrophe de la commune de Tinchebray.

Une rue de Tinchebray porte son nom. C'est là, au cimetière des Montiers, qu'il est inhumé avec son épouse.

Source[modifier | modifier le code]

  • Syndicat des Fabricants de sucre de France, 1812-1912 : Histoire centennale du sucre de betterave, pages 22, 24 et 51 (portrait) ; Paris, héliotypie Fortier et Marotte, 35, rue de Jussieu, MCMXII ; réédité en 1993 par Comedit, Paris 17, 68 Bld Péreire ; dépôt légal : 4e trimestre 1993.