Jean-Baptiste Moreau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les personnes ayant le même patronyme, voir Moreau.

Jean-Baptiste Moreau (* Angers, 1656 - † Paris, ) est un musicien français, maître de musique de Louis XIV.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fut enfant de chœur de la cathédrale Saint-Maurice d'Angers et y apprit la musique. Ayant travaillé à Langres puis à Dijon pendant peu de temps, il s'établit ensuite à Paris et réussit à s'introduire à la Cour, parvenant à ce que le roi le prît à son service ; il en reçut une pension jusqu'à sa mort. Vers 1694 il fut nommé intendant de la Musique des États de Languedoc mais revendit la charge afin de demeurer à Paris.

Il est l'auteur de motets, de musique de scène, en particulier pour les tragédies d'inspiration chrétienne de Racine, Esther et Athalie. Également, en tant que maître de musique de l'Institition royale de Saint-Cyr, il répartit la composition des Cantiques de Racine (I, III et IV), avec Michel-Richard de Lalande (II) en 1694[1]. Il enseigna aussi, et l'on retrouve parmi ses élèves Montéclair, Clérambault et Dandrieu.

Sources imprimées[modifier | modifier le code]

  • Édition d'Anne Piéjus : Ester, Tragédie de Jean Racine, Intermède de Jean-Baptiste Moreau, Société française de musicologie et Musica Gallica, Paris 2003, 87p. ISMN : M-56004-025-7 (avant-propos français/anglais, préface de Jean Racine, fac-similés des copies d'André I Danican Philidor, texte intégral et partitions (version clavecin) et notes critiques)
  • Édition d'Anne Piéjus : Athalie, Tragédie de Jean Racine, Intermède de Jean-Baptiste Moreau, Société française de musicologie et Musica Gallica, Paris 2005, 111p. ISMN : M-56004-026-8 (avant-propos français/anglais, préface de Jean Racine, texte intégral, partitions (version clavecin) y compris quelques fac-similés et notes critiques)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Publiés en 1695, Cantiques chantez devant le Roy et composez par Monsieur Moreau, maistre de musique & pensionnaire de S. M., propres pour les Dames religieuses & toutes autres personnes. (Denise Launay, La musique religieuse en France du Concile de Trente à 1804, p.456-457, Société française de musicologie, Paris 1993)