Jean-Baptiste Martenot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Martenot.
Jean-Baptiste Martenot
Description de l'image Rennes (35) Cimetière du Nord Tombe J.B. Martenot Détail.jpg.
Nom de naissance Jean-Baptiste Martenot
Naissance
Saint-Seine-l'Abbaye
Décès (à 77 ans)
Rennes
Nationalité Drapeau de la France France Française
Profession
Distinctions
Prix Muller-Sœhnée en 1851 ;
Chevalier de la Légion d'honneur en 1882.

Jean-Baptiste Martenot ( à Saint-Seine-l'Abbaye, Côte-d'Or, Bourgogne-Franche-Comté - à Rennes) est un architecte de la ville de Rennes. Les Halles Martenot et la préfecture Martenot ont été nommées en son honneur. Il est un ancien élève de l’école des beaux-arts.

D’origine modeste, il obtient une pension départementale pour faire ses études à l’École nationale des Beaux-Arts de Paris[Note 1], qu’il intègre en 1850, atelier de l'architecte Guillaume Abel Blouet. Il obtient le prix Muller-Sœhnée l'année suivante[1].

À 26 ans, Jean-Baptiste Martenot est nommé inspecteur du Palais du Louvre.

En 1858, le maire de Rennes Ange de Léon le sollicite pour le poste d’architecte de la Ville de Rennes[Note 2], poste qu’il occupera jusqu’en 1895.

Le , il est promu Chevalier de la Légion d'honneur[2].

Sa tombe se trouve au Cimetière du Nord, (section 1, rang 24, tombe 11), à Rennes. Celle-ci est ornée d'un médaillon en bronze, œuvre du graveur G. Coquelin[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

En tant qu'architecte de la ville, il est à l'origine de nombreux bâtiments communaux de Rennes :

L'Hôtel Pasteur, anciennement École de médecine et faculté des Sciences, en 2016

Il dresse le plan général de viabilité, pour la canalisation de la ville en eau potable.

Jean-Baptiste Martenot eut aussi une abondante clientèle privée ; il est notamment l’auteur de nombreux

Il construit pareillement des établissements industriels, dont l’Imprimerie Oberthur (1870)[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Yves Veillard, Rennes au XIXe siècle Architectes, urbanisme et architecture, Rennes, Éditions du Thabor, 1978, 518p., pp.63-65.
  2. (fr) Archives municipales de Rennes, Les maires de Rennes, p. 16.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Thérès David de Penanrun, Edmond Augustin Delaire et Louis François Roux (préf. J. L. Pascal), Les architectes élèves de l’École des beaux-arts, Paris, Delaire, , 2e éd. [lire sur Wikisource]
  2. « Cote LH/1755/2 », base Léonore, ministère français de la Culture
  3. Tombe de Jean-Baptiste Martenot, sur le site Cimetières de France et d'ailleurs, consulté le 4 mai 2015
  4. Rennes - Ancien palais du Commerce et hôtel des Postes, actuellement poste, sur le site de l'inventaire du patrimoine culturel en Bretagne, consulté le 4 mai 2015
  5. Rennes - Ancien hôtel des Nétumières, sur le site de l'inventaire du patrimoine culturel en Bretagne, consulté le 4 mai 2015
  6. Rennes - Imprimerie Oberthur, sur le site de l'inventaire du patrimoine culturel en Bretagne, consulté le 4 mai 2015

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :