Jean-Baptiste Mallet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Baptiste Mallet
Jean-Baptiste Mallet - La Salle de bain gothique.jpg

La salle de bain, château de Dieppe

Naissance
Décès
Activité
Maîtres
Distinctions

Jean-Baptiste Mallet, né à Grasse en 1759 et mort à Paris le , est un peintre français.

Élève de Simon Julien à Toulon, puis de Pierre-Paul Prud'hon à Paris (on le dit également élève de Mérimée[1]), Mallet réalise des gouaches et des aquarelles de petite dimension, qui constituent une véritable chronique de la société du Directoire et du Premier Empire. Peintre de genre, il réalise également des tableaux dans le goût troubadour (Geneviève de Brabant, La salle de bains) et des œuvres galantes (L'heure de rendez-vous). L'œuvre de Jean-Baptiste Mallet est très marquée par Greuze, Fragonard, né comme lui à Grasse, et Louis-Léopold Boilly.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sans date

Sans date ni lieu

  • Une jeune femme posant sous une arcade (huile sur panneau, 43,8 x 35 cm)
  • Les Grâces jouant avec l’Amour (huile sur toile, don Victor Advielle, 1904, inv. 904.1.8)
  • Eros (huile sur panneau, 24 x 32 cm)
  • Repas champêtre
  • Jeune femme et son enfant (huile sur panneau, 16 x 21,5 cm, vente à Versailles, 2013)
  • Avant le mariage
  • Le lendemain du mariage
  • Le petit redresseur de quilles (huile sur toile, 27 x 34 cm, vente à New York, 2002)
  • La visite à la mère (huile sur panneau, 24,5 x 34,5 cm, ancienne collection de M. A. Kann, ventes 1920, 2011)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Notice des tableaux et objects d'art du Musee de Grenoble », sur archive.org (consulté le 7 février 2017)
  2. a, b, c, d et e Charles Gabet, Dictionnaire des artistes de l'école française au XIXe siècle, (lire en ligne)
  3. Galerie de M. Massias, ancien résident de France à Carlsruhe, ou, Catalogue figuré des tableaux de cette galerie, accompagné d'observations critiques et historiques, et de soixante-douze planches gravées au trait, contenant plus de cent sujets des écoles italiannes, française et allemandes, Chaignieau âin, (lire en ligne)
  4. « La Vedette : politique, sociale et littéraire... », sur Gallica, (consulté le 7 février 2017)
  5. Société d'histoire littéraire de la France Auteur du texte, « Revue d'histoire littéraire de la France », sur Gallica, (consulté le 7 février 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]