Jean-Baptiste Lagacé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Baptiste Lagacé
Description de cette image, également commentée ci-après
Jean-Baptiste Lagacé lors de l’obtention de sa maîtrise en 1917
Nom de naissance Jean-Baptiste Lagacé
Naissance
Montréal Drapeau : Québec Québec
Décès (à 78 ans)
Montréal Drapeau : Québec Québec
Profession
historien de l'art, illustrateur, aquarelliste, professeur
Formation
études classiques au Collège de Montréal et au Collège Sainte-Marie

Jean-Baptiste Lagacé, né à Montréal le et décédé à Montréal le , fut le fondateur de la discipline de l’histoire de l’art, à Montréal et au Canada[1]. Lagacé, qui était également artiste, a produit, de 1924 à 1944, des centaines d’aquarelles qui servaient de modèles pour la construction des chars des défilés de la Saint-Jean-Baptiste de Montréal. Il était aussi le concepteur d’une série de 36 tableaux (la première série imprimée en couleurs), qui étaient affichés dans les salles de classe de la Commission scolaire de Montréal, à partir de 1921, pour illustrer l’histoire du Canada enseignée aux élèves[2]. Lagacé a également conçu, sous forme de dessins, les compositions des vitraux de la basilique Notre-Dame entre 1928 et 1929[3].

Les années de formation[modifier | modifier le code]

Jean-Baptiste Lagacé, marié à Églantine Castonguay en 1904, fait ses études primaires à l’École St-Laurent, puis son cours classique comme interne au Collège de Montréal, probablement de 1882 à 1885, pour le poursuivre au Collège Sainte-Marie, d’où il sort bachelier ès-arts à 23 ans en 1891. Pendant deux ans, de 1893 à 1895, Lagacé fréquente le cours de dessin d’Edmond Dyonnet à l’école de Montréal du Conseil des art et manufactures, au terme desquels il récolte, en avril 1895, un deuxième prix de dessin à main levée; l’année précédente, il s’était vu attribuer un prix et une mention honorable lors de la première exposition de la Société des arts du Canada de 1894. Au printemps 1895, Lagacé participe à l’exposition du salon de l’Art Association of Montreal, où il se consacrera pendant quatre ans (de 1895 à 1899) à l’étude du dessin et de la peinture avec pour professeur William Brymner[4].

Les principales activités professionnelles de Lagacé[1][modifier | modifier le code]

Le défilé de la Saint-Jean avec l’équipe de Lagacé, entre 1925 et 1934
«L'âme solitaire», aquarelle de Jean-Baptiste Lagacé représentant le char 18 du défilé de la Saint-Jean-Baptiste de Montréal en 1936
Réunion de la Fourchette joyeuse chez Léon Trépanier, 1938. On voit ici Jean-Baptiste Lagacé avec ses amis. De gauche à droite, en commençant par l’arrière : Émile Vaillancourt ; Aegidius Fauteux ; Honoré Parent ; Victor Doré ; Olivier Maurault ; Léon Trépanier ; Victor Morin ; Jean-Baptiste Lagacé ; Aristide Beaugrand-Champagne et Arthur Vallée.

Conférencier sur l’art

  • Conférencier public en esthétique et en histoire de l’art à partir des années 1890, notamment au Cercle Ville-Marie et à l’Union catholique

Illustrateur

  • Entre 1898 et 1899, il réalise les illustrations de plusieurs poèmes de Louis Dantin, publiés sous le titre de Franges d'autel en août 1900[5].
  • Illustrateur de contes dans des journaux et revues depuis au moins 1895[6]
  • Illustrateur d’un manuel d’histoire du Canada avec Onésime-Aimé Léger (1923)

Professeur d’histoire de l’art

  • Premier professeur d’histoire de l’art à l’Université Laval à Montréal, devenue l’Université de Montréal en 1920 (1904-1944)
  • Premier professeur d’histoire de l’art au Monument national (1912-1944)
  • Premier professeur d’histoire de l’art à l’École des beaux-arts de Montréal (1924-1936)

Professeur de dessin

  • Professeur de dessin dans au moins cinq établissements éducatifs entre 1908 et 1928 (l’École Normale Jacques-Cartier ; l’École du Plateau ; l’Académie commerciale catholique, ainsi que l’École Polytechnique et l’École de chirurgie dentaire, toutes deux affiliées à l’UdeM)

Guide touristique

  • Guide touristique dans Montréal

Aquarelliste

  • Peintre de paysages ; exposition solo présentée à la Bibliothèque Saint-Sulpice en 1919
  • Créateur de séries annuelles d’aquarelles pour les défilés de la Saint-Jean-Baptiste (1924-1944/46)
  • Créateur de plusieurs séries de tableaux en couleurs illustrant des manuels d’histoire, dont une imprimée en 1915 et une en 1921

Concepteur de vitraux

  • Créateur des vitraux historiés de la basilique Notre-Dame (1928-1929)

Inspecteur de l’enseignement du dessin

  • Inspecteur de l’enseignement du dessin pour les classes du primaire et du secondaire de la Commission des écoles catholiques de Montréal (1928-1942) [7]

Écrivain

  • Auteur de plus de quarante articles consacrés à l’art européen ou canadien, certains inédits, d’autres publiés dans des revues (1898-1943)
  • Auteur de trois ouvrages, inédits de son vivant

Quelques titres décernés à Lagacé[modifier | modifier le code]

1904 Agrégé de cours à l’Université Laval à Montréal
1904-1905 Professeur agrégé à l’Université Laval à Montréal
1906-1907 Professeur titulaire à l’Université Laval à Montréal
1917 Maître ès-arts à l’Université Laval de Québec
1922 Lauréat ès-arts (licence en lettres) à l’UdeM
1923 Professeur à l’École des beaux-arts de Montréal
1924 Officier d’Académie, nommé par le Ministère français de l’Instruction Publique et des Beaux-Arts. Palmes académiques.
1925 1er diplôme Honoris Causa de guide touristique pour Montréal et ses environs
1928 Directeur de l’enseignement du dessin à la Commission Scolaire de Montréal
1936 2e Doctorat Honoris Causa
1936 Titre de Doyen par l’âge de l’UdeM
1944 Professeur émérite, Faculté des lettres de l’UdeM
1945 Membre de l’Ordre du Mérite Scolaire (3e degré), nommé par le Conseil de l’Instruction publique
vers 1944-1945 ? Professeur émérite de la faculté des lettres de l’UdeM

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Stéphanie Danaux, « Franges d’autel ou la tentation du livre de luxe au Québec », Textimage « Varia 2, été 2010 »,‎ (ISSN 1954-3840, lire en ligne, consulté le 29 août 2015)
  • Stéphanie Danaux, L'iconographie d’une littérature : évolution et singularités du livre illustré francophone au Québec, 1840-1940, Sainte-Foy, Les Presses de l’Université Laval, , 402 p. (ISBN 978-2-7637-1533-9)
  • Adélard (l'abbé) Desrosiers et Camille Bertrand, Histoire du Canada, Montréal, Librairie Beauchemin Ltée, , 567 p.
    Une 2e édition paraît en 1923, revue et corrigée. Les 3e et 4e éditions sont publiées par Granger frères Ltée, respectivement en 1925 (479 p.) et en 1933 (500 p.). C’est cet ouvrage qu’illustre la série de 36 tableaux conçus par Lagacé.
  • Olga Hazan, La culture artistique au Québec au seuil de la modernité : Jean- Baptiste Lagacé, fondateur de l’histoire de l’art au Canada, Québec, Septentrion, coll. « Beaux-arts », , 618 p. (ISBN 978-2-89448-626-9)
    Cet ouvrage comprend une reconstitution sur cédérom de la rétrospective « Sur les pas de Jean-Baptiste Lagacé dans le Montréal des années 1890 à 1946 » présentée au Centre d’exposition de l’UdeM en 2004.
  • Olga Hazan, « L’image en mouvement : dispositifs à l’usage de Jean-Baptiste Lagacé, artiste et historien », Nouvelles Vues, revue sur les pratiques et les théories du cinéma au Québec, no 15 « Les pratiques visuelles pré-cinématographiques »,‎ 2013-14, p. 48 (lire en ligne, consulté le 17 octobre 2015)
  • Olga Hazan (auteur), Alexandre Grégoire (conception et réalisation numérique), Maria-Franca Cippone (collaboration) et Marie-Josée Plouffe (lecture des contes de 1929), L’histoire en images du Canada français de Jean-Baptiste Lagacé, Montréal, Fides, , 997 p. (présentation en ligne)
    Cet ouvrage reproduit de manière inédite plusieurs centaines d’œuvres peintes par Lagacé entre 1921 et 1944.
  • Olga Hazan, Le Canada français en images : Tableaux d’histoire et chars allégoriques composés par Jean-Baptiste Lagacé entre 1921 et 1941, Montréal, Fides, , 140 p. (ISBN 978-2-7621-3866-5)
    Cet ouvrage inclut trente illustrations couleur et un lot de trente cartes postales détachables.
  • Suzanne Lemerise et Brigitte Nadeau, « Jean-Baptiste Lagacé, inspecteur de l’enseignement du dessin à la Commission des écoles catholiques de Montréal (1928-1942) », dans Olga Hazan, La culture artistique au Québec au seuil de la modernité : Jean- Baptiste Lagacé, fondateur de l’histoire de l’art au Canada, Montréal, Septentrion, (ISBN 978-2-89448-626-9)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Hazan, 2010.
  2. Hazan, 2015.
  3. Hazan, 2010, voir la reconstitution sur cédérom de la rétrospective présentée au Centre d’exposition de l’UdeM en 2004 incluse dans le livre.
  4. Hazan, 2010, p. 59.
  5. Louis Dantin, Franges d'autel. En ligne
  6. Danaux, 2010.
  7. Lemerise et Nadeau, 2010, dans Hazan, 2010, p. 217-255.