Jean-Baptiste Joseph Debay (1802-1862)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Baptiste Joseph Debay
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 59 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Formation
Lieu de travail
Père
Fratrie
Distinction
Prix de Rome ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Jean-Baptiste Joseph Debay dit Debay fils, né le à Nantes et mort en 1862 à Paris, est un sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Baptiste Joseph Debay est le fils du sculpteur Jean-Baptiste Joseph Debay (1779-1863), dit Debay père, et le frère aîné du sculpteur et peintre Auguste-Hyacinthe Debay. Il fait ses études aux Beaux-Arts de Paris de 1824 à 1829 et obtient le prix de Rome en 1829, lui permettant un séjour à la villa Médicis à Rome de 1830 à 1834[1].

De son union avec l'une des filles de Mathurin Crucy naît Gabrielle Debay, épouse de l'architecte Édouard Delebarre-Debay[2].

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Nail 2010, p. 119.
  2. Édouard Delebarre-Debay, structurae.info, consulté le 9 février 2019.
  3. « Monument d'Oudinot, duc de Reggio », in François Alexis Théodore Bellot-Herment, Historique de la ville de Bar-le-Duc, Bar-le-Duc, 1863, p. 423-425.
  4. « Hyacinthe renversé et tué par le palet d'Apollon », notice no 50510013448, base Joconde, ministère français de la Culture.
  5. « Le Génie de la chasse », notice no M5037000203, base Joconde, ministère français de la Culture.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :