Jean-Baptiste Joseph Debay (1802-1862)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Baptiste Joseph Debay
Naissance
Décès
Autres noms
Debay fils
Nationalité
Activité
Formation
Lieu de travail
Père
Jean-Baptiste Joseph Debay (ou Debay père)
Fratrie
Distinctions
Prix de Rome (1829)

Jean-Baptiste Joseph Debay dit Debay fils, né le à Nantes et mort le à Paris, est un sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Baptiste Joseph Debay est le fils du sculpteur Jean-Baptiste Joseph Debay (1779-1863), dit Debay père, et le frère aîné du sculpteur et peintre Auguste-Hyacinthe Debay. Il fait ses études aux Beaux-Arts de Paris de 1824 à 1829 et obtient le prix de Rome en 1829, lui permettant un séjour à la villa Médicis à Rome de 1830 à 1834[1].

De son union avec Marie Gabrielle Gicqueau, fille d'un notaire nantais et petite-fille de Mathurin Crucy, naît Gabrielle Debay, épouse de l'architecte Édouard Delebarre-Debay[2].

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Nail 2010, p. 119.
  2. Édouard Delebarre-Debay, structurae.info, consulté le 9 février 2019.
  3. « Monument d'Oudinot, duc de Reggio », in François Alexis Théodore Bellot-Herment, Historique de la ville de Bar-le-Duc, Bar-le-Duc, 1863, pp. 423-425.
  4. « Hyacinthe renversé et tué par le palet d'Apollon », notice no 50510013448, base Joconde, ministère français de la Culture.
  5. « Le Génie de la chasse », notice no M5037000203, base Joconde, ministère français de la Culture.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :