Jean-Baptiste Giraud (sculpteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean-Baptiste Giraud.
image illustrant Aix-en-Provence
Cet article est une ébauche concernant Aix-en-Provence.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Jean-Baptiste Giraud
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
Jean-Baptiste GiraudVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Achille blessé, par Jean-Baptiste Giraud, 1789. Exposé au Musée Granet d'Aix-en-Provence.

Jean-Baptiste Giraud est un sculpteur français né à Aix-en-Provence en 1752, mort aux Bouleaux en Seine-et-Marne, (commune de Fontenailles) le 14 février 1830 .

"Par un héritage d'un oncle fortuné, cet artiste fut affranchi de toute contrainte matérielle. il passa ainsi huit années en Italie à étudier l'Antique. Il n'exposa qu'au Salon de 1789 et acheta un hôtel 3, place Vendôme à Paris, là, dans sa demeure, il installa un musée de moulages dont l'entrée était gratuite pour les artistes". Philippe Nusbaumer, Jacques-Augustin-Catherine Pajou, 1766-1828, Le Pecq, Édition Nusbaumer, 1997 p. 189.

Son morceau de réception à l'Académie royale de Peinture et de Sculptures, Achille blessé est conservé au Musée Granet à Aix-en-Provence.


Œuvre graphique[modifier | modifier le code]

  • Bataille antique, dessin, lavis de sanguine, 0,292 x 0,471m, Paris, musée du Louvre, département des Arts graphiques, INV. INV 26778, ancienne collection du comte de Saint-Morys (1772-1817).

Il est le grand-oncle du peintre Frédéric Montenard

Publications[modifier | modifier le code]

  • Appendice à l'ouvrage intitulé : "Recherches sur l'art statuaire des Grecs" ; ou Lettre de M. Giraud à M. Émeric-David, Paris, chez l'auteur, 1805.
  • Appendice à l'ouvrage intitulé : "Recherches sur l'art statuaire des Grecs", ou Seconde lettre de M. Giraud à M. Émeric-David, Paris, chez l'auteur, 1806.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François Miel, Notice sur les deux Giraud, sculpteurs français, Paris, Société libre des beaux-arts, s.d. (1840).