Jean-Baptiste Duffaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Baptiste Duffaud
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Maîtres
Distinction

Jean-Baptiste Duffaud, né à Marseille le et mort à Paris le , est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de Dominique Antoine Magaud à l'école des beaux-arts de Marseille puis de Félix-Joseph Barrias et de Jean-Léon Gerome à l'école des beaux-arts de Paris[1], il expose au Salon des artistes français à partir de 1875 et y obtient une mention honorable en 1885, une médaille de 3e classe en 1889 pour son tableau Leis Estellos et une médaille de 2e classe en 1891 pour La Mort d'Ounias[2].

Il remporte le prix Marie Bashkirtseff en 1891. Membre du Comité et du Jury du Salon, officier de la Légion d'honneur (1906), son œuvre la plus connue est Le Chevalier Roze pendant la peste à Marseille[2],[3].

Ses œuvres sont conservées, entre autres, au Musée Calvet d'Avignon, au musée des beaux-arts de Troyes et au Musée d'Art moderne de Paris.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • René Édouard-Joseph, Dictionnaire biographique des artistes contemporains, tome 1, A-E, Art & Édition, 1930, p. 433
  • Paul Masson, Les Bouches-du-Rhône : encyclopédie départementale, 1937, p. 480
  • Bénézit, 1924, 1955, 1976, 1999

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gérald Schurr, 1820-1920, les petits maîtres de la peinture: valeur de demain, 1979, p. 80
  2. a et b René Édouard-Joseph, Dictionnaire biographique des artistes contemporains, tome 1, A-E, Art & Édition, 1930, p. 433
  3. Patrice Marcilloux, Les Hommes en Europe : actes du 125e Congrès National des Sociétés Historiques et Scientifiques, Lille, 2000, CTHS, 2003, p. 149

Liens externes[modifier | modifier le code]