Jean-Baptiste Bourgeois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Baptiste Bourgeois
Baha'i Temple - Wilmette, IL.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
WilmetteVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Jean-Baptiste Bourgeois (1856 - 1930) est un architecte québécois, connu aussi sous le nom de Louis-Joseph Bourgeois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Baptiste Bourgeois est né à Saint-Célestin au Québec, le 19 mars 1856. En raison de son talent pour le dessin, il fut engagé comme apprenti chez un entrepreneur qui travaillait à la construction d'une église à Trois-Rivières. Il y acquit des connaissances en architecture. Il se vit confier la conception de l'église de Saint-Wenceslas (1877-1881). En 1880, il remporte un premier prix de dessin d’architecture pour son plan de l’église du Cap-de-la-Madeleine (Trois-Rivières) et son plan de l’évêché de Trois-Rivières[1].

Il épouse Marie Grondin qui lui donne trois enfants mais mourra en bas âge. Ayant besoin d'argent pour payer les soins médicaux de sa femme, il déménage à Montréal et est engagé comme apprenti sculpteur par Napoléon Bourassa, en même temps que son cousin, Louis-Philippe Hébert. Napoléon Bourassa encouragea les deux cousins et leur permit d'aller parfaire leurs études à Paris. Louis-Philippe Hébert devait bientôt poursuivre sa carrière de sculpteur à Montréal. Jean-Baptiste Bourgeois choisit de poursuivre ses voyages en Italie, en Grèce, en Égypte et en Perse.

En 1886, on le retrouve à Chicago, aux États-Unis. Il y rencontre le grand architecte Louis Sullivan, pour qui il aurait travaillé. Plus tard, il déménage en Californie. Il y rencontre le peintre français Paul de Longpré dont il devient l'ami. Il donnera des leçons de français aux filles du peintre et épousera l'une de celles-ci, Alice.

Vers 1898, il conçoit pour le peintre Paul de Longpré une grande résidence dans le style architectural du renouveau des missions espagnoles sur Hollywood Boulevard à Hollywood, sise au milieu d'une grande propriété de 1,2 ha[2]. La résidence loge une galerie d'art où le peintre exposait ses œuvres et était entourée d'un vaste jardin de fleurs.

Durant l'hiver 1906-1907, Jean-Baptiste Bourgeois est à New York où il se convertit au bahaïsme. En 1920, il soumet aux délégués de la communauté baha'ie un projet de temple qui est accepté. Ce temple ne sera terminé qu'en 1953 et deviendra le Temple-mère de l'Amérique du Nord. Il est situé à Wilmette, Illinois.

Jean-Baptiste Bourgeois meurt à l'âge de 74 ans, le 20 août 1930.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Maison d'adoration baha'ie de Wilmette, Illinois

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Journal des Trois-Rivières (27 septembre 1880): 2, col. 2
  2. Under the Hollywood Sign Blog: "Paul de Longpre"

Sources[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]