Jean-Baptiste Besard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Baptiste Besard
JeanBaptisteBesard.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Compositeur, luthiste, avocatVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Mouvement

Jean-Baptiste Besard (ca. 1567 à Besançon? - ca. 1625 à Augsbourg?) est un compositeur pour luth, juriste et médecin français du début de la période baroque. Il se distingue par ses airs de cour.

Jean-Baptiste Besard effectue des études de droit et de médecine à l'Université de Dôle (licencié puis docteur en droit en 1587). Il étudie également le luth à Rome avec Lorenzini del Liuto (Lorenzo Tracetti), avant de se rendre à Cologne et Augsbourg.

En 1597, il réside dans la ville de Hesse où il enseigne le luth, tout en pratiquant le droit et la médecine…

En 1603, il habite à Cologne, et publie un recueil de pièces pour luth, Thesaurus harmonicus…, qui comprend dix volumes, quatre cent trois pièces pour luth de vingt-et-un compositeurs, dont trente-huit de sa plume (toutes les pièces du recueil sont en tablature de luth et certaines comportent une voix notée en notation ordinaire). Dans une édition ultérieure (1610), il adjoint un addendum, De modo in testudine libellus, qui est un traité de luth.

En 1610, il est à Augsburg, où il continue l'enseignement du luth, la médecine et le droit. En 1617, il publie un second recueil de pièces pour luth, Novus partus, qui comprend 59 pièces pour luth. Le traité de luth, De modo in testudine libellus, est repris en 1617 sous le titre Isagoge in artem testudinariam.

En 1613, il hérite des titres de noblesse de son père.

Jean-Baptiste Besard laisse en outre des ouvrages sur la médecine, la physique (e.g. Antrum philosophicum…, 1617), l'histoire (Mercurii Gallobelgici…, Grevenbruch, Cologne, 1604), etc.

Jean-Baptiste Besard serait né vers 1567 à Besançon et décédé après le 22 octobre 1617 (date de son dernier livre), peut-être en 1625 à Augsbourg (Bavière). Il est aussi connu sous le nom de Joannes Baptista Besardus.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 1603. Thesaurus harmonicus divini Laurencini Romani, nec non praestantissimorum musicorum, qui hoc seculo in diversis orbis partibus excellunt, selectissima omnis generis cantus in testudine modulamina continens. Novum plane, et longe excellens opus, in gratiam liberalis huius facultatis excultorum, quanta sieri potuit diligentia, methodo, & facilitate, ex varÿs ipsorum authorum scriptis (quorum nomina proxima à prasatione pagina recensentur) in hoc volumen congestum, & decem libris (quorum quilibet peculiare melodiae genus complectitur) divisum, per Ioannem Baptistum Besardum vesontinum, artium liberalium excultorem, & musices peritissimum. Additus est operis extremitati de modo in testudine studendi libellus, in gratiam rudiorum ab eodem authore conscriptus. Cologne: Coloniæ Agrippinæ, : excudebat Gerardus Greuenbruch, 172 pages
  • 1617. Novus partus, sive Concertationes musicæ. Anthologie pour luth de 59 pièces. Augsburg -- Disponible en ligne sur https://books.google.fr/books?id=UMg2AQAAMAAJ&hl=fr&pg=PP9#v=onepage&q&f=false
  • 1617. Isagoge in artem testudinariam. Augsburg: Franck, David. 25 pages -- Disponible en ligne sur https://books.google.fr/books?id=UMg2AQAAMAAJ&hl=fr&pg=PP9#v=onepage&q&f=false
  • 1617. Antrum philosophicum, in quo pleraque arcana physica, quae ad vulgatiores humani corporis affectus curandos attinent, sine multo verborum apparatu, ad experimenti legem breuiter, & sincere reuelantur ; quibus ordine alphabetico annotatis, diuersa medicamenta tam e mineralibus, quam vegetabilibus conficiendi modus immediate subiicitur ; atque huic, tractatus de rebus quae humano corpori eximiam, & venustam formam inducunt, de variis mineralium, & metallorum praeparat, deque plurimis experimentis, quorum speculatio candidioris est ingenii, breues, sed fideles annectuntur. Augsburg: Vindelicorum imprimebat David Franck Impensis Authoris. MDCXVII, 248 pages

Discographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]