Jean-Baptiste Baujault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Baptiste Baujault
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
La CrècheVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Distinction

Jean-Baptiste Baujault né à La Crèche (Deux-Sèvres) le [1] et mort dans la même ville le [2],[3] est un sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

La Botanique (1878), Nantes, parc de Procé.

Né d'un père tailleur de pierre et d'une mère tailleuse de vêtements pour hommes, Jean-Baptiste Baujault effectue une scolarité brillante. Il s'inscrit ensuite à l'école des beaux-arts de Niort où il se fait remarquer. Admis aux Beaux-Arts de Paris en 1852, il y suit l'enseignement de François Jouffroy et quitte l'École en 1856. Il expose régulièrement au Salon jusqu'en 1896.

Il est nommé chevalier de la Légion d'honneur en 1880[4].

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Acte de naissance de Baptiste Baujault sur le site des archives départementales des Deux-Sèvres, commune de Breloux, le 20 avril 1828.
  2. Acte de décès de Baptiste Baujault sur le site des archives départementales des Deux-Sèvres, commune de Breloux, le 27 novembre 1899.
  3. « Obsèques à La Crèche du sculpteur Baptiste Baujault », Le Temps, 1er décembre 1899 (en ligne sur Gallica).
  4. « Dossier de Jean-Baptiste Baujault », base Léonore, ministère français de la Culture.
  5. Le Premier miroir, notice d'oeuvre, base de données Alienor, page consultée le 4 octobre 2018.
  6. Georges Veyrat, Les statues de l'Hôtel de Ville, Paris, Librairies-Imprimeries Réunies, (lire en ligne), p. 102-103.
  7. Le gui, ainsi que la serpe, ont disparu.
  8. Notice de l'œuvre, base de données du musée d'Orsay, page consultée le 4 octobre 2018.
  9. Dupuy 1999, no 214, p. 15-17.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Daniel Courant, « Les années parisiennes (1850-1856) de Baptiste Baujault », Bulletin de liaison des Sociétés historiques des Deux-Sèvres, Fédération des Sociétés savantes et culturelles des Deux-Sèvres, no 3 « Congrès 2007-2008 de Saint-Maixent-L'École et de Combrand »,‎ , p. 23-39 (lire en ligne).
  • Marie-Paule Dupuy, « Baptiste Baujault, artiste statuaire : La Crèche (Deux-Sèvres) : 19/04/1828 - 27/11/1899 », Aguiaine : revue de la Société d'ethnologie et de folklore du Centre-Ouest, vol. 31, no 212,‎ mai-juin 1999, p. 3-25 (lire en ligne); no 213, juillet-août 1999, p. 3-28 et p. 71 [lire en ligne]; no 214, septembre-octobre 1999, p. 3-30 [lire en ligne]; no 215, novembre-décembre 1999, p. 3-31 [lire en ligne]; vol. 32, no 216, janvier-février 2000, p. 3-24.
  • Marie-Paule Dupuy, « À mon ami Baujault : œuvres récemment découvertes et souvenirs de l’artiste », Le Picton. Histoire, patrimoine, tourisme en Poitou-Charentes, no 173,‎ septembre-octobre 2005, p. 42-48.
  • Marie-Paule Dupuy, « Le groupe sculpté de Baptiste Baujault Primitiae (1887) retrouvé... et perdu », Aguiaine : revue de la Société d’ethnologie et de folklore du Centre-Ouest, vol. 36, no 240,‎ janvier-février 2004, p. 42-47 (ISSN 0222-9536).
  • Marie-Paule Dupuy, Baptiste Baujault, artiste statuaire : La Crèche, Deux-Sèvres, 19 avril 1828 - ibid., 27 novembre 1899. Catalogue raisonné de l'œuvre, Saint-Maixent-l'École, Société historique et archéologique du Val de Sèvre, coll. « Supplément au Bulletin », , 138 p..

Audiovisuel et conférence[modifier | modifier le code]

  • « Les six minutes de France 3. Baptiste Baujault », Émission régionale France 3 Limousin-Poitou-Charentes, Marie-Paule Dupuy interviewée par Paul Pinkh, 8 octobre 2002.

Liens externes[modifier | modifier le code]