Jean-Baptiste Baujault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Baptiste Baujault
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Jeune Gaulois ou Au gui l'an neuf ! (1870-1875), marbre, Paris, musée d'Orsay.

Jean-Baptiste Baujault, né à La Crèche (Deux-Sèvres) le [1] et mort le [2],[3], est un sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né d'un père tailleur de pierre et d'une mère tailleuse de vêtements pour hommes, Jean-Baptiste Baujault effectue une scolarité brillante. Il s'inscrit ensuite à l'école des beaux-arts de Niort où il se fait remarquer. Admis aux Beaux-Arts de Paris en 1852, il y suit l'enseignement de François Jouffroy et quitte l'École en 1856. Il expose régulièrement au Salon jusqu'en 1896. Il est décoré de la Légion d'honneur en 1880.

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

La Botanique (1878), Nantes, parc de Procé.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Acte de naissance de Baptiste Baujault sur le site des archives départementales des Deux-Sèvres, commune de Breloux, le 20 avril 1828.
  2. Acte de décès de Baptiste Baujault sur le site des archives départementales des Deux-Sèvres, commune de Breloux, le 27 novembre 1899.
  3. Obsèques à La Crèche du sculpteur Baptiste Baujault « Le Temps » 1er décembre 1899.
  4. Le gui, ainsi que la serpe, ont disparu.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marie-Paule Dupuy, « À mon ami Baujault : œuvres récemment découvertes et souvenirs de l’artiste », Le Picton. Histoire, patrimoine, tourisme en Poitou-Charentes, n° 173, septembre-octobre 2005, p. 42-48.
  • Marie-Paule Dupuy, « Le groupe sculpté de Baptiste Baujault Primitiae (1887) retrouvé… et perdu », Aguiaine : revue de la Société d’Ethnologie et de Folklore du Centre-Ouest, t. 36, 1re livraison, n° 240, janvier-février 2004, p. 42-47.
  • Marie-Paule Dupuy, « Baptiste Baujault, artiste statuaire. La Crèche, Deux-Sèvres, 19 avril 1828 - ibid., 27 novembre 1899. Catalogue raisonné de l'œuvre », Bulletin de la société historique et archéologique du Val de Sèvre, Saint-Maixent-l’École, Deux-Sèvres, supplément au bulletin de décembre 2002 - 138-[1] p. 42.
  • Marie-Paule Dupuy, « Baptiste Baujault, artiste statuaire. La Crèche (Deux-Sèvres) : 19 avril 1828 - 27 novembre 1899 » Aguitaine : revue de la Société d’Ethnologie et de Folklore du Centre-Ouest, t. 31, 3e livraison, n° 212, mai-juin 1999, p. 3-25 ; 4e livraison, n° 213, juillet-août 1999, p. 3-28 et 71 ; 5e livraison, n° 214, septembre-octobre 1999, p. 3-30 ; 6e livraison, n° 215, novembre-décembre 1999, p. 3-31 ; t. 32, 1re livraison, n° 216, janvier-février 2000, p. 3-24.

Audiovisuel et conférence[modifier | modifier le code]

  • « Les six minutes de France 3. Baptiste Baujault », Émission régionale France 3 Limousin-Poitou-Charentes, Marie-Paule Dupuy interviewée par Paul Pinkh, 8 octobre 2002.
  • Marie-Paule Dupuy, La vie et l’œuvre de Baptiste Baujault, conférence à la Société d’histoire et d’archéologie du Val de Sèvre, Saint-Maixent-l’École, 17 février 2002.
  • Marie-Paule Dupuy, Baptiste Baujault (La Crèche, Deux-Sèvres, 1828-1899), soixante-dix années besogneuses et deux mois de gloire, conférence à la Société de l’histoire de l’art français, Paris, 6 mars 1999.

liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :