Jean-Baptiste Augustin Darbefeuille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Baptiste Augustin Darbefeuille
Image dans Infobox.
Fonctions
Président
Société académique de Nantes et de Loire-Atlantique
Charles Christophe Pélage Laennec (d)
Chirurgien en chef (d)
Hôtel-Dieu de Nantes
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
NantesVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de
Lieux de détention

Jean-Baptiste Augustin Darbefeuille, né le à Nantes (Loire-Atlantique)[1] et mort le à Nantes[2], est un chirurgien, professeur de pathologie français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Chirurgien et professeur de pathologie sous l'Ancien Régime, il est incarcéré durant la Terreur nantaise successivement dans les prisons de Sainte-Claire et de l'Épronière. Libéré au bout d'un mois, il persuade le comité révolutionnaire de former une commission de salubrité afin de traiter l'épidémie de typhus. Témoins des atrocités commises à Nantes, Darbefeuille témoigne contre le comité révolutionnaire de Nantes lors du procès intenté à ses membres (25 vendémiaire an II - ). En 1795 il est chargé par la municipalité de Nantes d'une mission auprès la Convention. En 1797, il est nommé chirurgien en chef de l'Hôtel-Dieu de Nantes.

En 1816 sous la Restauration, il est démis de ses fonctions de chirurgien en chef et de professeur et exilé à Orléans. Il est réhabilité en 1819 et réintégré dans ses fonctions. Docteur en médecine, il est l'auteur de plusieurs publications médicales. Il meurt, en 1831, après avoir démissionné de ses charges l'année précédente, et est enterré au cimetière La Bouteillerie à Nantes[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives municipales de Nantes, registres paroissiaux numérisés de la paroisse Saint-Nicolas, BMS de l'année 1756, vue 114 de la numérisation. Ses parents sont Michel Darbefeuille, maître tailleur, et Elisabeth de Sageneau.
  2. Archives municipales de Nantes, état-civil numérisé des 1er-2e cantons, acte de décès No622 de l'année 1831, vue 115 de la numérisation. Docteur en médecine et chirurgien honoraire des hospices civils et militaires de la ville de Nantes, il meurt à son domicile 8 quai de l’hôpital, laissant pour veuve Claire-Elisabeth Guichard.
  3. Éric Lhommeau et Karen Roberts, Guide du cimetière de la Bouteillerie Nantes, Nantes, Le Veilleur de nuit, , 88 p. (ISBN 978-2-9528652-5-8), p. 22.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • René Ducrocq, Jean-Baptiste Augustin Darbefeuille (1756-1831) et la fondation de l'école de médecine de Nantes 1974.
  • Raoul Mercier, Le monde médical dans la guerre de Vendée Arrault, 1939
  • « Notice biographie sur M. Darbeufeuille » dans Annales de la société académique de Nantes et du département de la Loire-Inférieure : volume 2

Liens externes[modifier | modifier le code]