Jean-Baptiste-Auguste de Villoutreix de Faye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jean-Baptiste-Auguste de Villoutreix de Faye
Biographie
Naissance
Flavignac
Décès
Paris
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Évêque d'Oloron
Autres fonctions
Fonction laïque
Député du clergé aux États généraux de 1789
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Jean-Baptiste-Auguste de Villoutreix de Faye (né à Flavignac le et mort le ) est un ecclésiastique français. Il est le dernier évêque d'Oloron de 1783 à 1790.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Baptiste-Auguste de Villoutreix de Faye est issu de la famille Villoutreix de Faye originaire du Limousin et apparentée aux Loménie. Il naît au château de Faye dans la paroisse de Flavignac, dans l'actuel département de la Haute-Vienne.

Chanoine puis vicaire général de l'archidiocèse de Toulouse, du fait de ses relations familiales, il est nommé évêque d'Oloron en 1783 et confirmé le 18 juillet. Il est consacré en août par le cardinal Étienne-Charles de Loménie de Brienne, l'archevêque de Toulouse. Il est élu aux États généraux le 19 mai 1789 député du clergé pour le pays de Soule mais ne se fait pas remarquer pendant son mandat de représentant. La constitution civile du clergé supprime en 1790 son évêché qui est attribué à l'ancien bénédictin Barthélemy-Jean-Baptiste Sanadon, évêque constitutionnel des Basses-Pyrénées. Il signe la protestation solennelle du 15 septembre 1791 et se serait retiré à Paris où il meurt le 12 mars 1792[1]. Toutefois, selon d'autres sources, il serait exilé en Angleterre avant d'y mourir[2],[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Armand Jean, Les évêques et les archevêques de France depuis 1682 jusqu'à 1801, Paris et Mamers, 1891 p. 46.
  2. Alphonse de Beauchamp, Pierre François Félix Joseph Giraud, Joseph Fr. Michaud, Henri Louis de Coiffier de Moret, Biographie moderne, ou Dictionnaire biographique, de tous les hommes morts, p. 470.
  3. « Jean-Baptiste-Auguste de Villoutreix de Faye », dans Adolphe Robert et Gaston Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, Edgar Bourloton, 1889-1891 [détail de l’édition] [texte sur Sycomore].

Bibliographie[modifier | modifier le code]