Jean-Augustin Capperonnier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jean-Augustin Capperonnier, né à Montdidier le et mort à Paris le , est un bibliothécaire français. Il fut président du Conservatoire de 1796 à 1798 et administrateur de la Bibliothèque nationale de 1800 à 1803.

Sa vie et son œuvre[modifier | modifier le code]

Il entra comme second commis à la Bibliothèque royale en 1789 grâce à son oncle Jean Capperonnier, membre de l'Académie royale des inscriptions et belles-lettres. L'abbé Grégoire, dans son rapport de 1794 le décrit de la sorte : "il n'a point profité de sa longue résidence dans le plus vaste dépôt des connaissances pour acquérir des idées étendues d'histoire littéraire et de bibliographie". Pourtant, il sera garde des Imprimés de 1795 à 1820.

Il fut nommé président du Conservatoire le 2 vendémiaire an V, puis reconduit le 19 vendémiaire an VI. Il fut nommé administrateur le 17 vendémiaire an IX (1800) et le resta jusqu'en 1803.

Il fut également membre résidant de la Société des antiquaires de France.

Il fut inhumé au cimetière du Père-Lachaise[1],[2].

Ses écrits[modifier | modifier le code]

  • Jacobi Vanierii. Praedium rusticum. Nova editio, aucta ecloguae R. P. Badon, Paris, Imprimerie J. Barbou, 1774, in-8°, XVI-428 p.
  • Virgile. Opera pristino nitori restituta, Paris, 1790, 2 vol. in-12.
  • Eutropii, Sext. Aurelii Victoris nec non Sexti Rufi historiae romanae breviarium : ad codices manuscriptos et optimas editiones recognitum et correctum. Eutropii fragmenta ad calcem, 1793.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

La Bibliothèque nationale des origines à 1800 [Texte imprimé] / Simone Balayé ; préf. de M. André Miquel, ... - Genève ; [Paris] : Droz, 1988 (Impr. en Suisse). - X-546 p.-[58] p. de pl. ; 22 cm. - (Histoire des idées et critique littéraire ; 262).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François Marie Marchant de Beaumont, Manuel et itinéraire du curieux dans le cimetière du Père la Chaise, Paris, Emler frères, (lire en ligne), p. 103
  2. Registre journalier d'inhumation, 18 novembre 1820, n°11554, page 23

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien interne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]