Jean-Arthur Chollet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean-Arthur Chollet
Image illustrative de l’article Jean-Arthur Chollet
Jean-Arthur Chollet en 1920
Biographie
Nom de naissance Jean Arthur Chollet
Naissance
Avocourt
Décès
Cambrai (d)
Évêque de l'Église catholique
Ordination épiscopale par Louis-Ernest Dubois
Archevêque de Cambrai
Évêque de Verdun

Per Arma Lucis[1]
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Jean-Arthur Chollet (, Avocourt - ), est un prélat français, évêque de Verdun, puis archevêque de Cambrai.

Biographie[modifier | modifier le code]

Docteur en théologie de l'Université catholique de Lille, il est ordonné prêtre le et devient chargé de cours et professeur de théologie aux facultés catholiques de Lille.

Il est évêque de Verdun de 1910 à 1913, puis archevêque de Cambrai de 1913 à 1952.

Il fut secrétaire de la Commission permanente de l'Assemblée des cardinaux et archevêques de France jusqu'à sa mort et président du Sanatorium des prêtres.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Ad Vos, o sacerdotes..
  • Pages Choisies - Jubilé sacerdotal et épiscopal, , Imp. Mallez à Cambrai.

Armes[modifier | modifier le code]

Parti : au 1 coupé de gueules à la tour d'or ouverte et ajourée de sable; au chef cousu d'azur, chargé de trois fleurs de lys d'or, et d'azur à la croix de Lorraine d'argent chargée d'un M antique et couronné d'or; au 2 d'hermines au livre ouvert d'argent, à la tranche de gueules, chargé des mots Lux mundi, lux vera de sable[1].

Sources[modifier | modifier le code]

  • Paul Del Perugia, Monseigneur Jean-Arthur Chollet: 1862-1952 : archevêque de Cambrai, 1913-1952, 1984
  • Dominique-Marie Dauzet et Frédéric Le Moinge (dir.), Dictionnaire des évêques de France au XXe siècle, Paris, Éditions du Cerf, 2010, 840p., pp.154-155, (ISBN 978-2-204-09041-4).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b André Cosson, Armorial des cardinaux, archevêques et évêques français actuels, résidentiels et titulaires au 1er janvier 1917, Paris, H. Daragon, coll. « Librairie héraldique », 288 p. (lire en ligne), p.110.
  2. « Recherche - Base de données Léonore », sur www.leonore.archives-nationales.culture.gouv.fr (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]