Jean-Antoine Linck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Linck.
Jean-Antoine Linck
CH-NB - Genf, von Nordosten, von Cologny - Collection Gugelmann - GS-GUGE-LINCK-B-1.tif
Vue de Genève depuis Cologny (entre 1780 et 1800).
Naissance
Décès
Nationalité
Coat of Arms of Geneva.svg genevoise, puis Drapeau : Suisse suisse dès 1815
Activités
Maître
Jean-Conrad Linck, Carl Hackert

Jean-Antoine Linck, né le à Genève et mort le dans la même ville[1], est un peintre et dessinateur.

Il est le fils de Jean-Conrad[1], émailleur et graveur genevois qui initie son apprentissage[1],[2]. Il est ensuite formé par Carl Hackert[1],[2] en compagnie de Wolfgang Adam Toepffer[2]. En 1802, il ouvre son propre atelier à Genève[2], dans le quartier de Montbrillant[1]. Ses œuvres, représentant les environs de Genève, la Savoie[1] et les Alpes[2], sont inspirées de celles de Johann Ludwig Aberli[1] et remportent un succès auprès notamment de Joséphine de Beauharnais, de Lucien Bonaparte et de Catherine II alors que le tourisme alpin se développe[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g Lucien Boissonnas, article Linck, Jean-Antoine dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du .
  2. a b c d e et f Transversales - Jean-Antoine Linck.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :