Je vais bien, ne t'en fais pas (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Je vais bien, ne t'en fais pas
Auteur Olivier Adam
Pays Drapeau de la France France
Genre Roman
Éditeur Le Dilettante
Date de parution

Je vais bien, ne t'en fais pas est un roman écrit par Olivier Adam, paru en 2000. Il fut adapté au cinéma en 2006 par Philippe Lioret sous le même titre.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En rentrant de vacances, Claire apprend que son frère a quitté la maison. Personne ne sait pourquoi. Depuis, elle reçoit des cartes postales de lui, envoyées de villes toujours différentes. Elles sont rares mais il y exprime toujours la même chose : il aime sa sœur, il va bien mais il ne rentrera pas. Il ne dit pas pourquoi il est parti. Lorsque Claire a une semaine de congé, elle décide de partir à la recherche de son frère à Portbail, la ville d'où provient sa dernière carte. Là-bas, elle va découvrir une partie de la vérité sur la disparition de son frère. Elle rentre à Paris et reprend son travail. Lors d'une fête, elle rencontre Julien. Celui-ci va faire la lumière sur toute cette histoire.

Distinction[modifier | modifier le code]

Adaptation au cinéma[modifier | modifier le code]

Je vais bien, ne t'en fais pas de Philippe Lioret, France, 2006.

Anecdote

Dans le film, il y a plusieurs références au livre On ira voir la mer, sorti en 2000 (L'École des loisirs, collection « Médium »), et écrit par Olivier Adam.

Notes et références[modifier | modifier le code]