Je préfère qu'on reste amis...

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Je préfère qu'on reste amis...

Réalisation Éric Toledano
Olivier Nakache
Scénario Éric Toledano
Olivier Nakache
Sociétés de production Yumé
Quad Productions
Pays de production Drapeau de la France France
Genre comédie
Durée 100 minutes
Sortie 2005

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Je préfère qu'on reste amis... est un film français d'Éric Toledano et d'Olivier Nakache, sorti en 2005. Il s'agit du premier long métrage mis en scène par le duo.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Informaticien trentenaire au physique quelconque, célibataire, maladivement timide et hypocondriaque, Claude Mandelbaum mène une existence d'autant plus terne que sa dernière, et unique, histoire d'amour remonte à deux ans. Un jour, à l'occasion du mariage de son meilleur ami, Daniel, il rencontre Serge, quinquagénaire divorcé qui profite pour sa part pleinement de son célibat en enchaînant les aventures. Peu après, sur les conseils de Daniel, Claude se résout à prendre rendez-vous dans une agence matrimoniale d'un genre particulier, où ce sont les femmes qui contactent les hommes. Dans la salle d'attente, il tombe nez à nez avec Serge, qui l'invite à boire un verre chez lui...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Le film a été tourné à Paris, New York et dans l'Aube.

Accueil[modifier | modifier le code]

Pour un premier film des réalisateurs, et malgré une affiche alléchante (tandem d'acteurs Depardieu-Rouve), le film n'enregistre que 330 411 entrées en salles françaises avec une rentabilité de 41%[1].

Commentaire[modifier | modifier le code]

Annie Girardot joue le rôle d'une femme atteinte de la maladie d'Alzheimer alors qu'elle se savait déjà elle-même atteinte de ce mal depuis le milieu des années 1990.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Je préfère qu'on reste amis... », sur JP's Box-office, (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Patrick Glâtre, Val-d'Oise, terre de tournage, Cergy-Pontoise, Comité du Tourisme et des Loisirs du Val-d'Oise, , 118 p., p. 81

Liens externes[modifier | modifier le code]