Je maintiendrai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Armoiries du royaume des Pays-Bas.

Je maintiendrai est la devise nationale du royaume des Pays-Bas depuis 1815, en français dans le texte[1]. C'était la devise de Guillaume Ier d'Orange-Nassau, stadhouder (gouverneur) des provinces de Hollande, Zélande et Utrecht. Il conduisit la révolte de son peuple face aux occupants espagnols, et mena les Pays-Bas à l'indépendance. Il est, de ce fait, surnommé Le père de la Patrie par les Néerlandais. C'est également la devise de la ville d'Orange (Vaucluse).

Dans une lettre de , Guillaume Ier d'Orange-Nassau donna les explications suivantes à sa devise « Je maintiendrai » :

« Je maintiendrai la vertu et noblesse.
Je maintiendrai de mon nom la haultesse.
Je maintiendrai l'honneur, la foy, la loy
de Dieu, du Roy, de mes amys et moy. »

Cette devise est également reprise sous les Armoiries de la monarchie anglaise qui se trouvent dans l'ancien réfectoire de l'École de la Royal Navy à Londres.

En 1565, Guillaume d'Orange était encore catholique et fonctionnaire de Philippe II d'Espagne, mais le premier hémistiche du dernier vers de ce quatrain allait bientôt prendre un sens ironique lorsque les exactions menées aux Pays-Bas espagnols par le duc d'Albe amenèrent Guillaume à prendre la tête du parti protestant contre les Espagnols dans la guerre de Quatre-Vingts Ans.

Histoire[modifier | modifier le code]

La devise Je maintiendrai Châlon était celle de Philibert de Chalon-Arlay[2], qui cède son titre de Prince d'Orange à son neveu René de Nassau à condition, entre autres, qu'il reprenne sa devise. Celle-ci devient Je maintiendrai Nassau, puis simplement Je maintiendrai, alors que Guillaume Ier d'Orange-Nassau succède à son cousin René de Nassau.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La famille royale hollandaise, site holland.com.
  2. Quilliet 1994, p. 66

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Bernard Quilliet, Guillaume le Taciturne, Fayard,

Sur les autres projets Wikimedia :