Jayavarman Ier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jayavarman Ier est un roi supposé de Chenla du VIIe siècle. Il serait le petit-fils d'Isarnavarman Ier et le fils d'un certain Candravarman dont on ne sait pas s'il était de lignée royale.

Son domaine semble s’étendre sur l’ensemble de la plaine cambodgienne et, à l’ouest, jusqu’à Prachinburi, aujourd’hui en Thaïlande. Sa capitale, Purandarapura, n’a pu être située avec précision ; il est communément admis qu’elle devait être implantée dans la région d’Angkor, même si, au début des années 2000, aucune inscription datant de son règne n’y a été découverte[1].

Son successeur est probablement sa fille Jayadevî ; on cite aussi son fils, Bhava Varman III.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Dupont, « La dislocation du Tchen-la et la formation du Cambodge angkorien (VIIe – IXe siècle) », dans Bulletin de l'Ecole française d'Extrême-Orient, tome 43, 1943, p. 17-55.
  • Bruno Dagens, Les Khmers, Société d'édition Les Belles Lettres, , 335 p. (ISBN 9782251410203).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bruno Dagens, Les Khmers, chap. I (« Le pays khmer. L'histoire »), p. 26