Jauréguiberry (D637)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jauréguiberry.
Page d'aide sur les redirections Pour le cuirassé du même nom, en service entre 1893 et 1920, voir Jauréguiberry.
Jauréguiberry
Type Escorteur d'escadre
Classe T 53
Histoire
A servi dans Civil and Naval Ensign of France.svg Marine nationale française
Constructeur Forges et Chantiers de la Gironde
Chantier naval Bordeaux
Lancement
Commission
Statut Désarmé le
Coulé le 30 mai 1986
Équipage
Équipage 347 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 128,6 m
Maître-bau 12,7 m
Tirant d'eau 5,4 m
Déplacement 2 750 tonnes
À pleine charge 3 740 tonnes
Propulsion 2 turbines, 4 chaudières,
Puissance 63 000 ch
Vitesse 34 nœuds (63 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement 3 × 2 canons de 127 mm
3 × 2 canons de 57 mm
0004 canons de 20 mm
4 × 3 TLT de 550 mm
Rayon d'action 5 000 milles marins (9 260 km) à 18 nœuds (33 km/h)
Carrière
Port d'attache Toulon
Brest
Indicatif D637

Le Jauréguiberry (D637) est un escorteur d'escadre de classe T 53 de la Marine nationale française, en service entre 1955 et 1977, nommé en l'honneur du vice-amiral Jauréguiberry[1](1815-1887), qui est Ministre de la Marine par deux fois en 1879-1880 et en 1882-1883.

Service[modifier | modifier le code]

Construit au chantier naval des Forges et Chantiers de la Gironde à Bordeaux, il est lancé le et mis en service .

En 1966 et 1968, il est impliqué dans deux essais nucléaires avec la « Force Alpha », et dans un troisième en 1970 avec le croiseur De Grasse, dans l'océan Pacifique. En 1974, il mène une longue mission avec la frégate Duquesne.

Il est désarmé le . Le film Le Crabe-tambour de Pierre Schœndœrffer est tourné à son bord peu avant son désarmement.

Il est coulé le 30 mai 1986 en tant que cible no Q580 lors d'essais d'expérimentation du missile Exocet.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jauréguiberry est un nom d'origine basque dont l'origine étymologique du mot est Jauregiberri et qui signifie « château neuf »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

« Escorteur d'escadre Jauréguiberry », netmarine.net