Jason Denayer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jason Denayer
Image illustrative de l’article Jason Denayer
Biographie
Nom Jason Grégory Marianne Denayer
Nationalité Belge
Congolais
Nat. sportive Belge
Naissance (27 ans)
Jette (Belgique)
Taille 1,84 m (6 0)
Poste Défenseur central
Parcours junior
Années Club
2003-2006 FC Ganshoren
2006-2008 RSC Anderlecht
2008-2013 Académie JMG (en)
2013-2014 Manchester City
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2014-2018 Manchester City000 0(0)
2014-2015 Celtic FC044 0(6)
2015-2016 Galatasaray SK028 0(0)
2016-2017 Sunderland AFC027 0(0)
2017-2018 Galatasaray SK022 0(0)
2018-2022 Olympique lyonnais139 0(8)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2013-2014 Belgique -19 ans009 0(0)
2014-2016 Belgique espoirs003 0(1)
2014- Belgique035 0(1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour :

Jason Denayer, né le à Jette (région de Bruxelles-Capitale), est un footballeur international[1] belge qui évolue actuellement au poste de défenseur central.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Denayer est un patronyme néerlandophone qui signifie « couturier ». Il est issu du moyen néerlandais naeyer, nayer ou encore neyer.

Jason (prononcé en anglais : [ˈdʒeɪsn̩]) est un prénom anglophone qui provient du grec ancien Ἰάσων / Iásōn, /i.ǎː.sɔːn/ et qui signifie « le guérisseur ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Parcours junior[modifier | modifier le code]

Né d'un père belge et d'une mère congolaise, Jason Denayer commence à jouer au football à l'âge de six ans au FC Ganshoren. Il rejoint ensuite les équipes de jeunes du Sporting d'Anderlecht avant de rejoindre à treize ans l'Académie Jean-Marc Guillou à Lierre[2] au sein de laquelle il se voit reconverti d'attaquant en défenseur. Denayer loue sa période à JMG pour avoir perfectionné sa technique car les jeunes de l'Académie ne jouent pas de compétitions normales mais participent à la place à des jeux en petits groupes en se concentrant sur la technique alors que l'enseignement, quant à lui, est fourni dans une école privée. Ils s'entraînent pieds nus pour améliorer leur toucher de balle; « Ça aide à développer ses compétences techniques. Une fois qu'on a atteint un certain niveau, on a le droit de chausser. Dès lors, l'entraînement est axé sur la technique et le jeu dans des espaces réduits. », explique Denayer. Il décrit le régime comme "dur", ajoutant « Votre journée a commencé à 7 heures du matin et s'est terminée à 22h30. Entre les deux, vous aviez 90 minutes - juste avant le coucher - pour appeler vos amis ou votre famille. C'était jouer au football, étudier, manger dormir". »[3],[4],[5].

En 2013, le Lierse, qui est en partenariat avec la JMG Academy, tente de signer Denayer. Cependant, il rejette leur offre, déterminé à tenter sa chance en Angleterre où il décroche un essai à Liverpool mais le club et le joueur ne parviennent pas à un accord. Il se dirige alors vers Manchester City qui l'engage parmi ses jeunes au terme d'un essai concluant. Il signe son premier contrat professionnel avec les Citizens en où il espère s'imposer et marcher ainsi sur les traces de Vincent Kompany[6].

Manchester City, d'un prêt à l'autre, l'éclosion (2014-2018)[modifier | modifier le code]

Denayer joue tous les matchs de la Ligue de la jeunesse durant la saison 2013-2014 et inscrit un but, participant ainsi à la victoire 6-0 face au Bayern Munich[7]. Il joue un rôle prépondérant dans la 4e place atteinte par City lors du championnat de Premier League U21, tout autant que durant la League Cup des moins de 21 ans, où les Sky Blues atteignent la finale de la compétition avant de s'incliner face à Reading. Il est ainsi nominé parmi les joueurs de l'année de l'Académie[8].

Durant l'été 2014, il participe au camp d'entraînement avec l'équipe première en Écosse. Il figure dans le onze de départ lors du match amical face à Dundee[9] et rentre à la mi-temps face à Heart[10]. Plus tard durant l'été, il prend part à la tournée américaine du club mais ne dispute que quelques minutes, rentrant en jeu à la 92e minute face à Kansas City[11].

Il est prêté au Celtic lors de la saison 2014-2015[12]. Il fait ses débuts pour le club écossais quatre jours plus tard face à Dundee United, marquant son premier but professionnel dès la 3e minute de jeu[13]. Le Celtic s'impose finalement 6 à 1 et Denayer remporte le prix d' « Homme du match »[14]. Le , il fait ses débuts en Ligue des champions face au NK Maribor en figurant dans le onze de départ[15]. Le , face à Aberdeen, il marque à nouveau en début de match, donnant l'avantage à son équipe dès la 7e minute[16]. Le , il doit sortir à la mi-temps face à Dundee victime d'un choc qui lui fait manquer le match de Ligue Europa face au Red Bull Salzbourg quatre jours plus tard[17]. À la fin décembre, Denayer compte 17 apparitions pour le Celtic et forme avec Virgil van Dijk un duo solide en défense centrale[18]. Denayer a commenté le fait de jouer aux côtés de Van Dijk : « Nous jouons bien ensemble et c'est un très bon joueur », ajoutant « J'apprends aussi de lui. Il a plus d'expérience que moi et il sait quoi me dire. J'écoute à lui parce que je sais qu'il peut aider à faire de moi un meilleur joueur. »[19]. Il termine la saison en remportant la Coupe de la Ligue écossaise[20] et le Championnat d'Écosse[21]. À titre personnel, il est élu « Meilleur jeune joueur du championnat d'Écosse »[22].

De retour de son prêt bénéfique au Celtic[23], Denayer signe un nouveau contrat de cinq ans avec Manchester City[24]. Il participe ensuite à la pré-saison du club mancunien en Australie[25], durant laquelle il joue des matchs amicaux face à l'AS Roma (2-2)[26] et au Real Madrid (1-4)[27]. Le , le défenseur belge est cette fois prêté au Galatasaray. En balance entre Galatasaray et l'Olympique de Marseille[28], Jason Denayer a choisi de porter les couleurs du club turc lors de la saison 2015-2016. Manchester City a officialisé ce prêt d'un an[29] Il dispute son premier match pour le Gala le , lors d'un match nul en UEFA Champions League contre l'Atlético Madrid[30]. Malgré une défaite 2-0, le défenseur belge réalise une performance saluée. Il fait ses débuts en championnat le lors d'un match à l'extérieur contre Trabzonspor, jouant du côté droit de la défense, aidant sa nouvelle équipe à garder ses cages inviolées dans une victoire 1-0. Denayer continue d'afficher sa vitesse et sa puissance, tout en améliorant sa lecture du jeu[31]. Deux passes décisives face à Eskişehirspor[32] et Gaziantepspor[33] ont également souligné sa capacité à contribuer au secteur offensif. Il dispute sa dernière rencontre pour Galatasaray à l'occasion de la finale de la Coupe de Turquie contre Fenerbahçe le , Denayer y délivre la passe décisive pour le seul but du match[34].

La saison suivante, c'est Sunderland qui accueille temporairement Denayer[35] qui espére ainsi glâner du temps jeu au sein de la formation entraînée par David Moyes qui occupe la dernière place en Premier League et finit par être reléguée[36]. Dans un équipe qui ne tourne pas bien, impuissant Moyes démissionne d'ailleurs fin mai[37], Denayer a du mal à s'exprimer de manière constante, il n'est pas un titulaire indiscutable et est souvent aligné en tant que milieu de terrain au lieu de sa position naturelle de défenseur[38]. Il est également gêné par une série de blessures tenaces vers la fin de la saison[39]. Le , Denayer est une nouvelle fois prêté au Galatasaray en Turquie[40]. Lors d'une victoire 2-0 sur Osmanlıspor le , Denayer réussit 60 passes, dépassant ainsi le précédent record établi par Atiba Hutchinson du Beşiktaş lors de la saison 2014-15[41]. Il dispute 22 matchs lors de son deuxième passage au club et son équipe décroche le titre de champion en terminant devant Fenerbahçe. Le , Jason Denayer dispute l'entièreté de la rencontre qui sacre le club stambouliote[42]. Il décroche ainsi son deuxième titre avec les Turcs, après la Coupe de Turquie en 2016.

Olympique lyonnais, la stabilité (2018-2022)[modifier | modifier le code]

Le , il trouve un accord avec l'Olympique lyonnais[43]. Il signe officiellement le pour le club rhodanien qui avait déjà tenté plusieurs approches par le passé, notamment en 2015 et en 2017[44] et dispute sa première saison en Ligue 1 pour une somme de 10 millions d'euros dont 3,5 de bonus. Sa première saison sous les couleurs rhodaniennes est très bonne, Denayer s'impose dans l'équipe et compte 31 titularisations au cours de la saison 2018-19, inscrivant deux buts. Il fait ses débuts en Ligue 1 le face à l'OGC Nice (défaite 0-1). Il marque son premier but avec ses nouvelles couleurs lors du derby contre Saint-Étienne le , offrant la victoire à son équipe. Le , Lyon bat le PSG, jusque-là invaincu, par 2 buts à 1. Lors de cette rencontre, alors que le score est de 1 but partout, Denayer se fait remarquer à la 44e minute en dégageant le ballon de la tête à même la ligne de but, empêchant ainsi les Parisiens de reprendre l'avance[45]. En Ligue des champions, Lyon rencontre Barcelone en huitième de finale et conserve le nul blanc à domicile au match aller[46] avant de faire étriller au Camp Nou (5-1)[47] et de se voir éliminer. L'OL termine cette saison à la troisième place du championnat avec 72 points.

Au début de la saison 2019-2020, après le départ de Nabil Fekir, Jason Denayer est nommé capitaine par Sylvinho en raison de son leadership naturel[48]. Lors de la deuxième journée de la nouvelle saison, Lyon s'est imposé 6-0 face à Angers. Une rencontre dans laquelle Denayer a réussi 114 passes devenant ainsi le premier joueur des cinq grands championnats européennes à y parvenir depuis le début des mesures par l'institut de statistiques Opta lors de la saison 2006-2007[49]. En novembre, l'entraîneur brésilien Sylvinho est licencié et remplacé par Rudi Garcia. Celui-ci reprend le brassard de capitaine à Denayer pour le donner au néerlandais Memphis Depay[50]. En Ligue des champions, il retrouve son ancien employeur, Manchester City, le en quart de finale, et s'impose 3 buts à 1[51]. En demi-finale, le Bayern Munich s'avère trop fort pour les Gones qui s'inclinent 3-0[52] face aux Allemands, ceux-ci remportant d'ailleurs la victoire finale.

Denayer vit une saison 2020-2021 en demi-teinte. Associé à Marcelo dans l'axe de la défense, il redevient un pion essentiel de Garcia et dispute 33 rencontres toutes compétitions confondues, malgré deux blessures qui le tiennent éloigné des pelouses quelques semaines, mais la défense de l'OL craque régulièrement dans les moments cruciaux. Le club termine 4e du championnat, au pied du podium, et passe donc à côté de la Ligue des champions[53]. Privés du graal européen, les rhodaniens risquent alors de perdre plusieurs joueurs clefs et Denayer est alors cité à Naples, qui voit en lui le remplaçant potentiel de Kalidou Koulibaly sur le départ, et à Arsenal qui étudierait aussi la possibilité d'attirer le Belge[54]. Le Sénégalais rempilera finalement d'une part et, d'autre part, vu que l'OL réclame pas moins de 30 M€ pour celui qui est devenu en deux saisons le pilier de la défense lyonnaise, il n'en sera finalement rien. La fin de la saison est marquée par le départ du capitaine Memphis Depay[55], qui est en fin de contrat, de Rudi Garcia, entraîneur du club depuis deux saisons[56] mais aussi de la quasi totalité du staff technique. Peter Bosz devient entraîneur de l'Olympique lyonnais le [57].

Sélectionné par Roberto Martínez pour l'Euro, Denayer manque la préparation et le début du championnat, il contracte ensuite la covid-19 et l'OL engage alors Jérôme Boateng, un sérieux concurrent dans le secteur défensif, pour pallier son absence[58]. Victime d'une entorse à la cheville face aux Girondins de Bordeaux en clôture de la 17e journée de Ligue 1, Denayer est indisponible pour une durée de deux mois[59]. Il doit ensuite patienter jusqu'à la 27e journée et le déplacement à Lorient avant d'être rappelé par Bosz[60]. Il est à nouveau contrarié par une blessue deux mois plus tard, cette fois à la voûte plantaire[61]. Denayer ne totalise que 15 apparitions dans une saison 2021-2022 qui s'avère être la dernière avec les Gones pour le défenseur belge car, les négociations pour une prolongation de contrat n'ayant pas abouti, le joueur est libéré par son club le [62].

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Denayer représente la Belgique à partir de 2013, d'abord avec l'équipe U19 et ensuite avec l'équipe U21[63]. En , le sélectionneur de l'équipe A de la Belgique, Marc Wilmots, laisse entendre qu'il pourrait sélectionner Jason dans son équipe dans un futur proche[64]. Deux mois plus tard, il tient parole en sélectionnant Denayer pour les premiers matchs de qualification de l'Euro 2016 face à Andorre et la Bosnie-Herzégovine[65]. Il passe l'intégralité des deux rencontres sur le banc mais est tout de même rappelé pour le match amical face à l'Islande et le match de qualification face au pays de Galles[66].

Le , il honore sa première cape en équipe nationale face à Israël en rentrant à la place de Christian Benteke afin de pallier l'exclusion de Vincent Kompany[67]. Il est pour la première fois titulaire en sélection le face à la France, et réalise une très bonne performance qui lui vaut d'être acclamé par les médias belges[68], français[69] et anglais[70].

Denayer est sélectionné pour le Championnat d'Europe 2016 en France. La Belgique perd son premier match face à l'Italie (0-2) en phase de groupes, mais après des victoires contre l'Irlande (3-0) et la Suède (1-0), elle se qualifie pour les huitièmes de finale où elle se défait de la Hongrie (0-4). Jan Vertonghen blessé et Kompany absent, Wilmots se voit contraint de faire débuter Denayer en quart de finale contre le Pays de Galles, les Belges perdent la rencontre (3-1) et sont éliminés.

Victime désignée de la débâcle de Lille, il n'est plus repris en équipe nationale pendant une longue période et n'est pas sélectionné par Roberto Martínez pour disputer la Coupe du monde 2018[71]. Grâce à ses bonnes performances avec Lyon lors de la saison 2018-2019, il est réintégré dans l'effectif par Martínez en [72] et dispute l'entièreté de la rencontre amicale face aux Pays-Bas le (1-1).

Denayer inscrit son premier but pour les Diables Rouges le en ouvrant le score lors du match de la Ligue des nations contre le Danemark[73].

En 2021, Denayer fait partie de la sélection belge du Championnat d'Europe 2020, reporté à la suite de la pandémie de Covid-19. Lors du match d'ouverture face à la Russie (victoire 3-0), il reste sur le banc au profit de Dedryck Boyata, mais est titulaire contre le Danemark. Cependant, en début de match, il commet une erreur en sortie de défense qui permet aux Danois de prendre l'avantage[74]. Une erreur heureusement sans conséquence car les Belges renversent la vapeur en seconde période, grâce aux buts de Thorgan Hazard et de Kevin De Bruyne, assurant la qualification pour le tour suivant[75]. Denayer est également titulaire face à la Finlande (victoire 2-0) avant de céder sa place à Thomas Vermaelen pour les rencontres suivantes. La Belgique est éliminée en quart de finale par l'Italie.

Dès , il devient titulaire à part entière et ne quitte plus le onze de base, disputant les éliminatoires de la Coupe du monde 2022, la phase finale de la Ligue des nations et les deux matchs amicaux face à l'Irlande et au Burkina Faso, réservées aux joueurs comptant moins de 50 sélections[76], avant de devoir déclarer forfait pour les rencontres de Ligue des nations de à la suite d'une blessure à la voûte plantaire[61].

Statistiques[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Statistiques de Jason Denayer au [77],[78]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Belgique Total
Division M. B. P.d. M. B. P.d. M. B. P.d. M. B. P.d. Comp. M. B. P.d. M. B. P.d. M. B. P.d.
2014-2015 Drapeau de l'Écosse Celtic FC (prêt) Scottish Premiership 29 5 1 4 1 1 4 0 0 - - - C1+C3 1+6 0+0 0+0 3 0 0 47 6 2
2015-2016 Drapeau de la Turquie Galatasaray SK (prêt) Süper Lig 17 0 2 5 0 1 - - - - - - C1+C3 4+2 0+0 0+0 5 0 0 33 0 3
2017-2018 Süper Lig 22 0 1 0 0 0 - - - - - - - - - - - - - 22 0 1
2016-2017 Drapeau de l'Angleterre Sunderland AFC (prêt) Premier League 24 0 0 2 0 0 1 0 0 - - - - - - - - - - 27 0 0
Sous-total 92 5 4 11 1 2 5 0 0 - - - - 13 0 0 - - - 121 6 6
2018-2019 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 31 2 0 4 1 0 2 0 0 - - - C1 8 0 0 2 0 0 47 3 0
2019-2020 Ligue 1 25 0 1 4 0 0 3 0 0 - - - C1 9 0 0 3 0 0 44 0 1
2020-2021 Ligue 1 31 1 0 2 1 0 - - - - - - - - - - 14 1 0 47 3 0
2021-2022 Ligue 1 15 3 1 - - - - - - - - - C3 5 0 0 8 0 0 28 3 1
Sous-total 102 6 2 10 2 0 5 0 0 - - - - 22 0 0 27 1 0 166 9 2
Total sur la carrière 194 11 6 21 3 2 10 0 0 - - - - 35 0 0 35 1 0 295 15 8

En sélections nationales[modifier | modifier le code]

Statistiques de Jason Denayer au [1]
Saison Sélection Campagne Phases finales Éliminatoires Matchs amicaux Total
Sél. Cap. Buts Sél. Cap. Buts Sél. Cap. Buts Sél. Cap. Buts
2014-2015 Belgique espoirs Euro espoirs 2015 - 2 2 1 - 2 2 1
2016-2017 Euro espoirs 2017 1 1 0 1 1 0
Sous-total - - - 3 3 1 - - - 3 3 1
2014-2015 Belgique Euro 2016 - 6 2 0 2 1 0 8 3 0
2015-2016 5 1 0 3 0 0 5 4 0 13 5 0
2018-2019 Ligue des nations 2019 - 3 1 0 1 1 0 4 2 0
Euro 2020 2 0 0 - 2 0 0
2019-2020 3 3 0 3 3 0
2020-2021 5 2 0 - 2 2 0 7 4 0
Coupe du monde 2022 - 3 3 0 - 3 3 0
Ligue des nations 2021 6 6 1 2 1 0 8 7 1
2021-2022 2 2 0 - - 2 2 0
Coupe du monde 2022 - 4 4 0 2 2 0 6 6 0
2022-2023 0 0 0 - 0 0 0 0 0 0
Ligue des nations 2023 - 0 0 0 - 0 0 0
Sous-total 12 5 0 30 19 1 14 11 0 56 35 1
Total sur la carrière 12 5 0 33 22 2 14 11 0 59 38 2

Matchs internationaux[modifier | modifier le code]

Buts internationaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

 

Celtic FC

 

Galatasaray SK

 

Olympique lyonnais

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

(en)/(nl) Cet article est partiellement ou en totalité issu des articles intitulés en anglais « Jason Denayer » (voir la liste des auteurs) et en néerlandais « Jason Denayer » (voir la liste des auteurs).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Fiche de Jason Denayer », sur RBFA.be
  2. Cédric Lizin, « A la rencontre de Jason Denayer, défenseur belge de Manchester City », sur rtbf.be, RTBF, (consulté le ).
  3. (en) « Jason Denayer hails the world-renowned Jean-Marc Guillou Academy », sur celticfc.com, Celtic FC, (consulté le ).
  4. (en) « I’ve Got Striker’s Instinct – Celtic Defender Jason Denayer », sur insidefutbol.com, (consulté le ).
  5. (en) Kristof Terreur, « Jason Denayer: Belgium’s barefoot warrior ready to be the new Kompany », sur theguardian.com, The Guardian, (consulté le ).
  6. (en) Kristof Terreur, « Premier League: Jason Denayer wants to break into Man City's first-team squad », sur skysports.com, Sky Sports, (consulté le ).
  7. (en) David Lynch, « City kids thrash Bayern counterparts », sur manchestereveningnews.co.uk, Manchester Evening News, (consulté le ).
  8. (en) Mark Booth, « EDS Player of the Year Nominee: Jason Denayer », sur mancity.com, Manchester City FC, (consulté le ).
  9. (en) « Starting Lineups - Dundee vs Man City », sur skysports.com, Sky Sports, (consulté le ).
  10. (en) « Starting Lineups - Hearts vs Man City », sur skysports.com, Sky Sports, (consulté le ).
  11. (en) « Starting Lineups - Sporting KC vs Man City », sur skysports.com, Sky Sports, (consulté le ).
  12. (es) Caroline Oatway, « Jason Denayer, cedido al Celtic hasta final de temporada », sur mancity.com, Manchester City FC, (consulté le ).
  13. « Le Belge Jason Denayer marque pour ses débuts avec le Celtic Glasgow », sur lesoir.be, Le Soir, (consulté le ).
  14. (en) Alex Porter, « Loan Watch: Dream debut for new Bhoy Denayer », sur mcfc.co.uk, Manchester City FC, (consulté le ).
  15. (en) Alasdair Lamont, « Celtic restored a sense of European pride with a very creditable Champions League play-off first-leg draw with Maribor in Slovenia », sur BBC Sport, BBC, (consulté le ).
  16. (en) « Starting Lineups - Celtic vs Aberdeen », sur skysports.com, Sky Sports, (consulté le ).
  17. « Jason Denayer victime d'un choc: "On va faire un scanner" », sur RTL sport HD, RTL TVI, (consulté le ).
  18. (en) « Jason Denayer hopes Virgil van Dijk will resist lure of big-bucks move until the end of the season », sur glasgowtimes.co.uk, Glasgow Times, (consulté le ).
  19. (en) Gary Keown, « Jason Denayer hopes Old Firm form will not go unnoticed », sur heraldscotland.com, The Herald, (consulté le ).
  20. « Le Celtic, avec Jason Denayer, remporte la Coupe de la Ligue en Ecosse », sur sudinfo.be, Groupe Sudmedia, (consulté le ).
  21. « Denayer et le Celtic sacrés champions d'Ecosse », sur rtbf.be, RTBF, (consulté le ).
  22. « Jason Denayer élu meilleur jeune joueur de l'année en Ecosse », sur rtbf.be, RTBF, (consulté le ).
  23. (en) « Jason Denayer had doubts about joining Celtic but was helped to decide by Kompany », sur hitc.com, HITC (en), (consulté le ).
  24. Grégory Bayet, « Jason Denayer signe un nouveau contrat de 5 ans à City », sur rtbf.be, RTBF, (consulté le ).
  25. (en) « Official Tour 2015 squad list », sur mcfc.co.uk, Manchester City FC, (consulté le ).
  26. « Vincent Kompany et Jason Denayer s'imposent contre Radja Nainggolan en amical (vidéo) », sur RTL sport HD, RTL TVI, (consulté le ).
  27. « Jason Denayer et City corrigés par le Real: les buts en vidéos », sur dhnet.be, La DH Les Sports+, (consulté le ).
  28. Romain Rigaux, « Transfert : le dossier Denayer se complique pour l'OM... », sur Maxifoot, (consulté le ).
  29. « Mercato: Jason Denayer prêté à Galatasaray », sur lesoir.be, Le Soir, (consulté le ).
  30. (en) « Loan Watch: Byrne and Denayer make league debuts », sur mcfc.co.uk, Manchester City FC, (consulté le ).
  31. (en) Rob Pollard, « A Progress Report on Galatasaray's Manchester City Loanee Jason Denayer », sur Bleacher Report, (consulté le ).
  32. (en) « Galatasaray vs. Gaziantepspor 2–1 », sur soccerway.com, Perform Group, (consulté le ).
  33. (en) « Galatasaray vs. Eskişehirspor 4–0 », sur soccerway.com, Perform Group, (consulté le ).
  34. (tr) « Galatasaray:1 Fenerbahçe:0 / Kupa Galatasaray'ın... (Maç özeti) », sur hurriyet.com.tr, Hürriyet, (consulté le ).
  35. (en) Oscar Chamberlain, « Sunderland sign Denayer », sur safc.com, Sunderland AFC, (consulté le ).
  36. « L'image qui brise le coeur: un vieux supporter de Sunderland abattu après la relégation en Championship », sur RTL sport HD, RTL TVI, (consulté le ).
  37. (en) « David Moyes resigns: What went wrong for him at Sunderland? », sur skysports.com, Sky Sports, (consulté le ).
  38. (en) Paddy Hollis, « Jason Denayer: Living The Dream », sur rokerreport.sbnation.com, Roker Report (en), (consulté le ).
  39. (en) « End of season player ratings: Who shone and who flopped for Sunderland? », sur shieldsgazette.com, Shields Gazette (en), (consulté le ).
  40. « Denayer prêté à Galatasaray », sur lavenir.net, L'Avenir, (consulté le ).
  41. (tr) « Jason Denayer'den tarihi başarı », sur milliyet.com.tr, Milliyet, (consulté le ).
  42. « Jason Denayer et Galatasaray sacrés en Turquie », sur rtbf.be, RTBF, (consulté le ).
  43. « OL : l'arrivée de Jason Denayer (Manchester City) bouclée », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le ).
  44. « Qui est Jason Denayer, la dernière recrue de l'OL ? », sur Foot Mercato, (consulté le ).
  45. « OL-PSG : revivez le match minute par minute », sur leparisien.fr, Le Parisien, (consulté le ).
  46. « Feuille de match Lyon-Barcelone », sur uefa.com, UEFA, (consulté le ).
  47. « Feuille de match Barcelone-Lyon », sur uefa.com, UEFA, (consulté le ).
  48. « Jason Denayer nouveau capitaine de l'OL "grâce à son leadership naturel" », sur levif.be, Sport/Foot Magazine, (consulté le ).
  49. Giovanni Zidda, « Roi des passes avec Lyon, Jason Denayer s'empare d'un record particulier en Europe », sur rtbf.be, RTBF, (consulté le ).
  50. (nl) « Jason Denayer moet aanvoerdersband inleveren bij Lyon », sur sporza.be, VRT, (consulté le ).
  51. « Feuille de match Man. City-Lyon », sur uefa.com, UEFA, (consulté le ).
  52. (nl) « Uitblinker Gnabry en Lewandowski loodsen Bayern naar Champions League-finale », sur sporza.be, VRT, (consulté le ).
  53. Hugo Chalmin, « OL : Léo Dubois et Marcelo, symbole de la faillite lyonnaise », sur score.fr, (consulté le ).
  54. Hugo Chalmin, « Mercato - OL : Denayer ciblé par un cador italien ? », sur le10sport.com, Le 10 Sport, (consulté le ).
  55. « C'est officiel, Depay quitte Lyon ! », sur football365.fr, (consulté le )
  56. « Mercato : L'OL officialise le départ de Rudi Garcia », sur RMC Sport, BFM TV, (consulté le )
  57. Thomas Djezzane, « Nouveau coach de l'OL, qui est (vraiment) Peter Bosz ? », sur lefigaro.fr, Le Figaro, (consulté le ).
  58. « Mercato : l’ex-défenseur du Bayern Jerome Boateng signe à Lyon pour deux saisons », sur sudouest.fr, Sud Ouest, (consulté le ).
  59. Amaury Detroz, « L'Olympique de Lyon annonce que Jason Denayer sera absent environ deux mois », sur RTL sport HD, RTL TVI, (consulté le ).
  60. Alexis Pereira, « Mercato OL : le clan Jason Denayer lâche ses vérités », sur Foot Mercato, (consulté le ).
  61. a et b Johan Walckiers, « Thibaut Courtois et Jason Denayer forfaits pour la Ligue des Nations », sur walfoot.be, (consulté le ).
  62. David Hernandez, « OL - Mercato : fin d'aventure pour Denayer, Ndombele ou encore Emerson au 1er juillet », sur olympique-et-lyonnais.com, Lyon Capitale, (consulté le ).
  63. (en) Alex Porter, « Trio of young Blues on target in internationals », sur mcfc.co.uk, Manchester City FC, (consulté le ).
  64. (nl) « Tovert Wilmots een 'nieuwe Origi' uit zijn hoed? », sur voetbalnieuws.be, Manchester City FC, (consulté le ).
  65. « La surprise de Marc Wilmots s'appelle Jason Denayer », sur 7sur7, (consulté le ).
  66. « Diables rouges: Benteke de retour, Praet la surprise », sur lalibre.be, La Libre Belgique, (consulté le ).
  67. (en) « Denayer makes Belgium debut in crucial qualifying win », sur heraldscotland.com, The Herald, (consulté le ).
  68. « Radja monstrueux, Denayer épatant: les notes des Diables », sur 7sur7, (consulté le ).
  69. Antoine Donnarieix et Alexandre Doskov, « Le Péril rouge », sur sofoot.com, So Foot, (consulté le ).
  70. (en) Mike Keegan, « Jason Denayer made his Belgium debut after stunning season at Celtic... is teenager now be ready to be Manchester City's new Vincent Kompany? », sur Mail Online, Daily Mail, (consulté le ).
  71. « Diables : Jason Denayer, le champion oublié », sur walfoot.be, (consulté le ).
  72. « Diables rouges: Martinez sélectionne à nouveau Denayer, Praet et Kabasele », sur lesoir.be, Le Soir, (consulté le ).
  73. (nl) « Ook zonder Hazard, De Bruyne en Courtois boeken Rode Duivels 11e zege op een rij », sur sporza.be, VRT, (consulté le ).
  74. (nl) Hans Op De Beeck, « Keuze voor Jason Denayer draait al na 99 seconden verkeerd uit: verdediger blundert in uitvoetballen », sur demorgen.be, De Morgen, (consulté le ).
  75. (nl) Tjorven Messiaen, « Fenomenale Kevin De Bruyne bezorgt België met goal en assist bij wederoptreden de zege tegen Denemarken », sur nieuwsblad.be, Het Nieuwsblad, (consulté le ).
  76. Christophe Franken, « Martinez n’appellera aucun Diable à plus de 50 capes en mars: voici à quoi pourrait ressembler son onze de base », sur dhnet.be, La DH Les Sports+, (consulté le ).
  77. (nl) « Fiche du joueur », sur Belgian Soccer Database.
  78. « Fiche de Jason Denayer », sur transfermarkt.fr.

Liens externes[modifier | modifier le code]