Jason Bourne (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bourne.
Jason Bourne
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo original du film

Titre original Jason Bourne
Réalisation Paul Greengrass
Scénario Paul Greengrass
Christopher Rouse
Acteurs principaux
Sociétés de production The Kennedy/Marshall Company
Universal Pictures
Captivate Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Espionnage
Durée 123 minutes
Sortie 2016

Série

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Jason Bourne est un film d'espionnage américain réalisé par Paul Greengrass et sorti en 2016. C'est le cinquième film de la série et le quatrième avec Matt Damon.

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

Jason Bourne se cache et participe à des combats à mains nues, illégaux, pour assurer sa survie. De son côté, Nicky Parsons collabore avec le hacker et lanceur d'alerte Christian Dassault. À Reykjavik, en Islande, elle s'introduit dans les serveurs de la CIA et copie des fichiers sur les opérations noires de l'agence. Elle trouve également des documents sur le recrutement de Jason Bourne dans l'opération Treadstone et l'implication de Richard Webb, le père de Bourne. Son intrusion a cependant été détectée et des agents de la CIA implantent un logiciel espion dans une mémoire de masse qu'elle emporte. Ignorant la présence du logiciel, elle se rend en Grèce pour montrer à Bourne ses recherches, suivie à distance par Heather Lee, chef de la division sur le cyber-espionnage, qui rapporte ses allées et venues à Robert Dewey, directeur de la CIA.

En Grèce, Parsons et Bourne se rencontrent sur la place Syntagma, qui est le théâtre d'une violente manifestation surveillée par des policiers anti-émeute. Ils échappent à l'équipe envoyée pour les éliminer, mais Parsons est tuée par l'Atout (seul nom qui lui est donné pendant le film), un ancien tueur de la CIA sous les ordres de Dewey. Avant de mourir sous le coup d'une seconde balle, elle donne la clef d'une consigne où se trouvent les documents volés à la CIA. Résolu de trouver des réponses sur son passé, Bourne se rend à Berlin pour voir Dassault. Après que Dassault soit parvenu à déchiffrer les documents, Bourne découvre que son père, Richard Webb, a travaillé pour le compte de l'agence et est à l'origine de l'opération Treadstone. Entretemps, le logiciel espion informe Heather Lee de l'endroit où se trouve Bourne et Dewey dépêche une équipe pour le supprimer. Quelques instants plus tard, Lee détruit à distance les documents, puis informe Bourne qu'une équipe est en route, persuadée que Bourne veut travailler à nouveau pour l'agence.

En se basant sur quelques indices, Bourne se rend à Londres pour retrouver Malcolm Smith, un ancien agent de surveillance ayant agi pour l'opération Treadstone. Lee défend son projet de « récupérer » Bourne auprès d'Edwin Russell, le directeur du renseignement national et supérieur de Dewey ; Russell acquiesce et Lee prend ses dispositions pour rencontrer Bourne. Dewey semble se plier à cette décision, mais ordonne en secret à l'Atout d'abattre l'équipe de Lee puis Bourne, parce qu'il ne partage pas les opinions de Lee. Se sachant sous surveillance, Bourne échappe à l'équipe de Lee et à l'Atout suffisamment longtemps pour confronter Smith. Ce dernier admet que Richard Webb a créé l'opération Treadstone mais s'est opposé au recrutement de Jason. Il affirme que Dewey a ordonné la mort de Richard, meurtre accompli par l'Atout, mais maquillé comme une attaque terroriste pour persuader Jason de joindre les rangs de la CIA. l'Atout tue Smith et blesse Jason, qui parvient à s'enfuir. Il prend contact avec Lee, qui lui déclare ne pas approuver les méthodes de Dewey ; elle lui donne rendez-vous à un congrès technologique à Las Vegas aux États-Unis.

Dewey se rend aussi au même congrès, pour participer à un débat sur le droit à la vie privée avec Aaron Kalloor, PDG de Deep Dream, société qui exploite un réseau social consulté par plus d'un milliard de personnes. Kalloor se présente comme le champion de la protection de la vie privée, mais tait sa collaboration secrète avec la CIA qui ambitionne d'utiliser le réseau de Deep Dream comme outil de surveillance de masse en temps réel, pour redonner vigueur aux opérations Treadstone, Blackbriar, Outcome et LARX. Soupçonnant que Kalloor refusera de poursuivre sa collaboration avec la CIA, Dewey ordonne à l'Atout d'abattre Kallor et Lee, cette dernière par manque de loyauté aveugle. Au congrès, Bourne contrecarre in extremis les meurtres, puis confronte Dewey dans sa suite. Le directeur de la CIA fait appel au sens du devoir et au patriotisme de Bourne dans le but de le retenir auprès de lui, sachant que des agents de la CIA se rapprochent, dont son bras droit Jeffers. Bourne tue ce dernier, puis Lee tue Dewey avant qu'il ne tire sur Bourne. Pour protéger Lee, il prend la responsabilité de la mort de Dewey. En quittant l'hôtel, il aperçoit l'Atout qui s'enfuit. Au terme d'une poursuite automobile dans Las Vegas et d'un corps à corps intense, Bourne tue l'Atout.

Quelque temps plus tard, Lee rencontre Edwin Russell et affirme pouvoir être ses oreilles et ses yeux dans l'agence. Elle a toujours le projet de ramener Bourne dans le giron de la CIA, mais accepte qu'il soit tué s'il ne veut pas revenir. Quelques minutes plus tard, Lee rejoint Bourne, promettant de changer la CIA pour le mieux. Bourne demande du temps pour réfléchir à sa proposition, mais en lui laissant dans sa voiture un enregistrement de sa conversation avec Russell, il montre qu'il n'a pas confiance en elle, puis il s'enfuit à nouveau.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Producteurs délégués : Doug Liman, Amy Lord, Henry Morrison, Colin J. O'Hara, Christopher Rouse et Jennifer Todd

Distribution[modifier | modifier le code]

 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[4] et Symphonia Films (la société de doublage)[5]; version québécoise (VQ)

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Après le succès au box-office de La Mémoire dans la peau (2002), La Mort dans la peau (2004) et La Vengeance dans la peau (2007), les producteurs développent l'idée d'un 4e film dès [6]. Matt Damon et le réalisateur Paul Greengrass sont alors annoncés sur le projet[7]. Alors que des scénaristes ont commencé à écrire, Matt Damon annonce en qu'il ne souhaite pas faire un autre film sans Paul Greengrass, ce dernier ayant annoncé un mois plus tôt qu'il ne reviendra pas[8]. En , Matt Damon déclare que ce 4e film sera sûrement un antépisode de La Mémoire dans la peau avec un nouvel acteur[9],[10]. En , Tony Gilroy est officialisé comme réalisateur[11] et déclare : « Il ne s'agit ni d'un reboot, ni d'un remplacement, ni d'un prequel. Personne ne va remplacer Matt Damon. Il y aura un héros tout neuf, dans un chapitre tout neuf..., c'est un projet autonome ». Un nouveau personnage, incarné par Jeremy Renner est alors créé. Jason Bourne : L'Héritage sort en 2012. La production annonce ensuite un second film avec Jeremy Renner, cette fois réalisé par Justin Lin[12]. Cependant, en septembre 2014, Paul Greengrass annonce qu'il va réaliser le cinquième opus de la saga ; le projet avec Jeremy Renner et Justin Lin étant juste reporté par le studio[13].

Paul Greengrass coécrit le scénario avec Christopher Rouse, le monteur de la trilogie originale[14], et avec Matt Damon[15].

Le titre du film, Jason Bourne, est révélé durant la diffusion d'une publicité télévisée diffusé le , durant le Super Bowl 50.

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

En , Matt Damon confirme son retour dans la saga, sa seule condition de la présence de Paul Greengrass à la mise en scène ayant été satisfaite[16].

En , le retour de Julia Stiles dans le rôle de Nicky Parsons est annoncé[17]. Quelques jours après, c'est la comédienne suédoise Alicia Vikander qui intègre officiellement la distribution[18]. En juillet de la même année, on apprend également que l'acteur Tommy Lee Jones rejoint la distribution du film.

Tournage[modifier | modifier le code]

L'équipe du tournage du film en 2015.

Le tournage débute le [19]. Paul Greengrass désirait tourner les scènes se déroulant en Grèce à Athènes, mais à cause de la crise et des difficultés bureaucratiques qui en découlent, il s'est finalement orienté vers l'île de Ténérife[20].

Musique[modifier | modifier le code]

Jason Bourne
Original Motion Picture Soundtrack

Bande originale de David Buckley et John Powell
Sortie [21]
Durée 61:12
Genre musique de film

Bandes originales de Jason Bourne

La musique du film est composée par David Buckley et John Powell. Ce dernier avait composé la musique des trois premiers films de la saga. L'album est commercialisé en version dématérialisée le par Back Lot Music[22]. Comme les précédents films de la saga, l'album contient la chanson Extreme Ways de Moby, la version intitulée Extreme Ways (Jason Bourne) a cependant été faite spécialement pour le film.

Liste des titres
  1. I Remember Everything (2:04)
  2. Backdoor Breach (3:50)
  3. Converging in Athens (4:13)
  4. Motorcycle Chase (6:53)
  5. A Key to the Past (2:37)
  6. Berlin (2:02)
  7. Decrypted (5:34)
  8. Flat Assault (2:39)
  9. Paddington Plaza (6:46)
  10. White Van Plan (2:49)
  11. Las Vegas (3:48)
  12. Following the Target (3:29)
  13. Strip Chase (4:59)
  14. An Interesting Proposal (2:13)
  15. Let Me Think About It (2:24)
  16. Extreme Ways (Jason Bourne)Moby (4:56)

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Jason Bourne

Score cumulé
SiteNote
Metacritic58/100
Rotten Tomatoes54 %
Allociné3.4 étoiles sur 5
Compilation des critiques
PériodiqueNote

Jason Bourne reçoit des critiques mitigées lors de sa sortie, recueillant 54 % d'opinions favorables sur le site Rotten Tomatoes, pour 290 critiques collectées et une moyenne de 5,910[23]. Le site Metacritic lui attribue un score de 58100, pour 50 critiques collectées[24]. En France, l'accueil est globalement positif, avec une moyenne de 3.45 sur le site AlloCiné, pour 40 critiques collectées[25].

Il obtient une note globalement favorable par le public, avec une note de 6,710 sur le site IMDb, pour plus de 157 000 votes[26] et une moyenne de 3.45 sur le site AlloCiné, pour 4 922 votes[27].

Box-office[modifier | modifier le code]

Sorti le aux États-Unis, Jason Bourne prend la tête du box-office le week-end de sa sortie avec 59 215 365 $, ce qui lui permet de se classer à la deuxième place des meilleurs démarrages de la saga Bourne derrière La Vengeance dans la peau neuf ans auparavant, qui avait totalisé 69 283 690 $ à la même période[28] et faisant mieux que le spin-off Jason Bourne : L'Héritage, qui totalisa 38 142 825 $ durant la même période[28]. Il atteint les 200 millions de $ de recettes mondiales deux semaines après sa sortie américaine[28]. À l'international, le film totalise, à la date du , près de 253 050 504 $, dont la majeure partie provient des recettes en Chine, avec 66 904 818 $ engrangées[1].

En France, sorti le , Jason Bourne fait un excellent démarrage le jour de sa sortie en prenant la première place avec 164 539 entrées[29], ce qui constitue le meilleur démarrage de la saga Bourne, délogeant ainsi La Vengeance dans la peau et ses 104 783 entrées enregistrées le jour de sa sortie en 2007[30]. En première semaine, il totalise 608 491 entrées, ce qui lui permet de prendre avec succès la première place du box-office, délogeant ainsi Suicide Squad, qui était en tête la semaine précédente[31]. Il enregistre la meilleure première semaine de la saga Bourne, dépassant ainsi le résultat du troisième opus à la même période (584 326 entrées) en 2007[30]. Il frôle le million d'entrées la semaine suivante, avec 388 941 entrées supplémentaires[32]. Il atteint le cap du million d'entrées en troisième semaine. Avec 1 465 933 entrées, il signe le deuxième meilleur résultat de la saga en France[30].

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
162 192 920 $[1],[33] 13
Drapeau de la France France 1 465 933 entrées[32],[34] 9

Monde Total Monde 415 484 914 $[1] 14

Saga Jason Bourne[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Jason Bourne.
  1. La Mémoire dans la peau (The Bourne Identity) de Doug Liman (2002)
  2. La Mort dans la peau (The Bourne Supremacy) de Paul Greengrass (2004)
  3. La Vengeance dans la peau (The Bourne Ultimatum) de Paul Greengrass (2007)
  4. Jason Bourne : L'Héritage (The Bourne Legacy) de Tony Gilroy (2012)
  5. Jason Bourne de Paul Greengrass (2016)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) « Jason Bourne (2016) », sur Box Office Mojo (consulté le 5 avril 2016)
  2. (en) Release info sur l’Internet Movie Database
  3. Fiche CNC
  4. « Fiche du doublage français du film », sur RS Doublage, (consulté le 2 août 2016) [m-à-j].
  5. « Jason Bourne 5 », sur symphonia-films-web.pagesperso-orange.fr.
  6. Michael Fleming, « Universal moves ahead with 'Bourne' », sur Variety, (consulté le 20 octobre 2008)
  7. « C'est reparti pour un Bourne ! », sur Allociné, (consulté le 11 septembre 2015)
  8. (en) Nicole Sperling, « Matt Damon on 'Bourne 4': 'I wouldn't do it without Paul Greengrass' », sur Entertainment Weekly, (consulté le 5 décembre 2009)
  9. « Jason Bourne 4... ou 0 ? », sur Allociné, (consulté le 11 septembre 2015)
  10. (en) Chris Hewitt, « Will The Next Bourne Be A Prequel? », sur Empire, (consulté le 30 juin 2010)
  11. « Jason Bourne : le 4e volet confié à Tony Gilroy », sur Allociné, (consulté le 11 septembre 2015)
  12. « Justin Lin : le réalisateur de Fast and Furious 5 et 6 pour Jason Bourne 5 », sur Première, (consulté le 11 septembre 2015)
  13. (en) Universal Pushes Back ‘Bourne 5′ With Matt Damon and Paul Greengrass - SlashFilm
  14. (en) Brent McKnight, « Bourne 5 Is Bringing Back A Pivotal, Original Character », sur cinemablend.com, .
  15. « Jason Bourne 5 : Matt Damon au scénario ! », sur Allociné, (consulté le 11 septembre 2015)
  16. (en) « Matt Damon to return as Jason Bourne in 2016 film », sur bbc.co.uk, .
  17. (en) Justin Kroll, « Julia Stiles to Reteam With Matt Damon in Next ‘Bourne Identity’ Film », sur variety.com, .
  18. Jérôme Lachasse, « ason Bourne 5 : Alicia Vikander rejoint Matt Damon », sur lefigaro.fr.
  19. « Jason Bourne 5 : [[Matt Damon]] enlève le haut sur la première photo ! » (consulté le 9 septembre 2015)
  20. Thierry Chèze, « Jason Bourne », Studio Ciné LIve n°81,‎ , p. 90
  21. (en) « John Powell / David Buckley - Jason Bourne (Original Motion Picture Score) », sur AllMusic (consulté le 30 juillet 2016)
  22. (en) « Jason Bourne Soundtrack (2016) », sur www.soundtrack.net (consulté le 22 juillet 2016)
  23. (en) « Jason Bourne (2016) », sur Rotten Tomatoes (consulté le 10 août 2016)
  24. « Jason Bourne », sur Metacritic (consulté le 10 août 2016).
  25. « Critiques Presse pour le film Jason Bourne », sur AlloCiné (consulté le 10 août 2016).
  26. (en) Ratings for Jason Bourne sur l’Internet Movie Database (consulté le 12 août 2016).
  27. « Critiques Spectateurs pour Jason Bourne », sur AlloCiné (consulté le 18 août 2016).
  28. a b et c (en) « Box-office de la saga Bourne classés par démarrage », sur Box Office Mojo (consulté le 18 août 2016)
  29. « Box-office des films sortis le 10 août : "Jason Bourne" écrase la concurrence », sur La Dépêche, (consulté le 15 août 2016)
  30. a b et c « Série de films Jason Bourne », sur JPBox-Office (consulté le 15 août 2016)
  31. Gauthier Jurgensen, « Box-office France : Jason Bourne est de retour... en tête ! », sur AlloCiné, (consulté le 17 août 2016)
  32. a et b « Jason Bourne (2016) », sur JPBox-Office (consulté le 9 août 2016)
  33. (en) « Jason Bourne (2016) », sur The Numbers (consulté le 4 septembre 2016)
  34. « JASON BOURNE », sur CBO Box Office (consulté le 17 août 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]