Jason Becker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Becker.
Jason Becker
Naissance (48 ans)
Richmond
Comté de Contra Costa
Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale musicien, compositeur, guitariste
Genre musical Metal néo-classique, heavy metal, speed metal
Instruments guitare électrique, guitare basse
Années actives 1985 - maintenant
Labels Shrapnel Records
Site officiel http://www.jasonbecker.com

Jason BeckerJason Eli Becker est un guitariste de metal néo-classique américain né le . Il débute la guitare à l'âge de cinq ans et maîtrise très tôt toutes les techniques contemporaines de guitare électrique. Issu du courant néoclassique d'Yngwie Malmsteen, il explore en profondeur l'utilisation des arpèges et du sweeping pour en faire sa marque de fabrique dans des morceaux comme Perpetual burn. Sa technique extraordinaire, son attaque très agressive, presque staccato, s'approche du jeu du violoniste Niccolo Paganini dont il jouait le 24e caprice à 16 ans[1].

En 1985, il rencontre Marty Friedman (futur guitariste de Megadeth). Ensemble, ils enregistrent deux disques, Speed Metal Symphony (1987) et Go Off! (1988) sous le nom de Cacophony, groupe dont la direction artistique est de proposer une sorte de metal thrash néoclassique.

En 1988, Jason Becker enregistre l'album Perpetual Burn. Sur ce disque entièrement instrumental, il propose des compositions sophistiquées aux sonorités classiques, parfois orientales et explore aussi des tonalités plus contemporaines notamment la musique atonale ce qui est inédit dans le hard instrumental à l'époque. Sa maîtrise de l'instrument, son talent de compositeur et son sens du drame font de cet album un des meilleurs du genre. Il n'a que 19 ans. Un an plus tard, sa carrière semble véritablement décoller grâce au choix de David Lee Roth, ex chanteur de Van Halen, de le recruter pour remplacer Steve Vai dans son groupe. Ensemble, ils sortent un album, A little ain't Enough (1991), dans lequel Jason Becker montre qu'il est aussi à l'aise dans un registre plus blues rock.

En 1990, à 20 ans seulement, il est élu par les lecteurs de Guitar Magazine comme meilleur nouveau guitariste qui le confrontent régulièrement à Yngwie Malmsteen.

A partir de 1987, Jason adresse de nombreuses demandes afin de rencontrer Yngwie ; mais ce dernier n'a jamais donné suite et a toujours refusé de donner son avis sur Becker lors de ses interviews.

Étant très affecté par l'indifférence de Malmsteen, Jason refait une dernière demande en 1988, l'année de Perpetual Burn. Il lui envoie un exemplaire afin d'avoir plus de chances. Selon certaines sources, à la réception du disque, Malmsteen l'aurait jeté sans prendre la peine de l'écouter.

Cette même année, la carrière de Jason Becker prend un tournant dramatique. En effet, un médecin lui diagnostique une sclérose latérale amyotrophique, maladie qui va progressivement lui faire perdre l'usage des membres et de la parole, son esprit demeurant intact[2]. Ne renonçant pas pour autant, il continue de jouer avec le groupe de David Lee Roth et de composer. Mais quelque temps plus tard, devant son incapacité à jouer, il est obligé de quitter le groupe et se fait hospitaliser. Incapable de bouger, de parler, il continue de se battre contre la maladie et de composer des morceaux par ordinateur grâce à un système de communication mis au point avec son père à l'aide de mouvements oculaires. En 1996, sort l'album Perspective. On peut noter la présence de Michael Lee Firkins sur cet album[3],[4].

Jason Becker: Not Dead Yet est un film documentaire américain sorti en 2012 basé sur sa biographie[5].

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jude Gold, « Jason Becker. », sur guitarplayer.com, (consulté le 28 aout 2015).
  2. Guitare Live N°15, « Jason Becker, le combat contre la maladie. », sur guitare-live.com (consulté le 28 aout 2015).
  3. (en) Dan Ashley, « Paralized guitarist with ALS plays on. », sur abc7news.com, (consulté le 28 aout 2015).
  4. (en) Matthias Gafni, Contra Costa Times, « Jason Becker, guitar virtuoso with ALS, still rockin'. », sur contracostatimes.com, (consulté le 28 aout 2015).
  5. (en) Joel McIver, « A Real Guitar Hero: Jason Becker Interviewed. », sur thequietus.com, (consulté le 30 aout 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]