Jasmine Directory

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jasmine Directory
Importez le logo de ce site Web
Importez le logo de ce site Web

Adresse www.jasminedirectory.com
Commercial Oui
Type de site Privé
Langue Anglaise
Siège social Valley Cottage, New York
Drapeau des États-Unis États-Unis
Propriétaire GnetAds
Créé par Pécsi András
Robert Gomboș
Lancement 2009
Classement Alexa en augmentation 20 763 (global, mai 2017)
État actuel Actif

Jasmine Directory est un annuaire web édité manuellement, en partie commercial, fournissant des sites web classés par voie topique et régionale. Cet annuaire offre une gamme de treize catégories thématiques et une catégorie régionale[1] avec des ressources sélectionnées manuellement et révisées pour ses utilisateurs[2]. Jasmine Directory propose également un blog où les utilisateurs peuvent trouver une liste des meilleurs annuaires web, des conseils de marketing pour les petites entreprises et des informations sur l'histoire des ordinateurs[3].

Les éditeurs de Jasmine Directory ajoutent manuellement des ressources à l'index[4] (90 % des annonces dans le Jasmine Directory ont été ajoutées manuellement, selon le co-fondateur Robert Gomboș)[5]; les propriétaires de sites peuvent également suggérer leurs sites web pour examen en payant des frais, mais l'inclusion n'est pas garantie si les ressources suggérées ne sont pas conformes aux directives éditoriales[6]. En raison de la discrétion éditoriale impliquée dans le processus d'inscription, les moteurs de recherche voient le listage dans les «annuaires de qualité» comme des citations valorisées[7]. Les propriétaires de sites web déclarent que la soumission de leurs sites aux annuaires web peut être une procédure qui vaut le coup.[8],[9]

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondé en 2006 et lancé en 2009[5] à l'université polytechnique et économique de Budapest[10] par Pécsi András et Robert Gomboș, le projet a été développé à l'aide d'un code de base créé par TOLRA Micro Systems Limited[11].

Actuellement, Jasmine Directory appartient à GnetAds, dont le siège est à Valley Cottage, New York[12].

Structure[modifier | modifier le code]

Jasmine Directory est relativement riche en contenu. L'annuaire compte 10 901 sites organisés en 14 catégories[13]. Le contenu de l'annuaire est spécifique à la matière[13]. Certaines des catégories dans le Jasmine Directory sont: Arts et humanités, Affaires et finances, Ordinateurs et technologie, Santé et remise en forme, Maison et jardin et Internet et marketing. D'autres catégories sont Enfants et adolescents, Loisir et voyage, Nouvelles et politique, Gens et société, Récréation et sports, Régional, Science et référence et Shopping et commerce électronique. Jasmine Directory fournit des sous-catégories aux catégories principales qui sont également classées par ordre alphabétique[13].

Revues[modifier | modifier le code]

En 2013 et 2014, le Jasmine Directory a été classé par Ken Anderson – propriétaire et opérateur du Magic City Morning Star[14] – dans son «top 10 des annuaires web», où chaque annuaire est revu tous les trimestres[15]. Il a également noté le Jasmine Directory dans cinq domaines clés: esthétique (8/10), taille (9/20), intuitivité (19/20), qualité (22/25) et utilité (22/25)[15]. Ann Smarty – chercheur et chroniqueur chez Entrepreneur – mentionne Jasmine Directory comme fournissant une «expérience de valeur pour ses utilisateurs»[16].

Moz a attribué à Jasmine Directory une autorité de domaine de 60/100, une autorité de page de 67/100, MozRank de 6,81 et MozTrust de 6,64[15]. Son Majestic Trust Flow est 59 et le Citation Flow est 49[15]. À partir de mai 2017, son Alexa Traffic Rank est 20 763[17].

Voir également[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Jasmine Directory », Association of Internet Research Specialists
  2. (en) Claire Hewson, David W. Stewart, Internet Research Methods, John Wiley & Sons, Ltd, (DOI 10.1002/9781118445112.stat06720.pub2, lire en ligne)
  3. (en) « Jasmine Directory », The SEO Company
  4. (en) Social Information Research, Emerald Insight, coll. « Library and Information Science », (ISBN 978-1-78052-636-2, ISSN 1876-0562, DOI 10.1108/s1876-0562(2012)4, lire en ligne)
  5. a et b (en) « Jasmine Directory Interview », Web Directory Reviews,
  6. (en) « Submission Guidelines », Jasmine Directory
  7. (en) « How to report paid links », Matt Cutts: Gadgets, Google, and SEO,  : « For a high-quality directory, the fee is primarily for the time/effort for someone to do a genuine evaluation of a url or site. »
  8. (en) « Does Google Trust Your Website? », Gotch SEO,  : « Most directories have crazy PR, domain authority, and trust flow. So by posting your website there, you get a little chunk of this »
  9. (en) Paul Sloan, « How to scale Mt. Google », CNN Money,  : « Joining web directories is also worthwhile. »
  10. (en) Incze Kinga, Magyarországi médiapiaci körkép 2010/II. szám, Budapest, Kiadja az Alkalmazott Kommunikációtudományi Intézet, (lire en ligne)
  11. (en) Jebin B. V., Mastering MeteorJS Application Development, Packt Publishing, (ISBN 1785282379, lire en ligne), p. 60
  12. (en) « Contact », Jasmine Directory
  13. a, b et c (en) Kidal Delonix, « Google Compliant Web Directories: A Review of Jasmine Directory », Quantum Books
  14. (en) R. P. BenDedek, « New Contributors to Magic City Morning Star News », Magic City Morning Star,  : « Ken Anderson, the Owner and Operator of Magic City Morning Star News »
  15. a, b, c et d (en) « Jasmine Directory », Web Directory Reviews,
  16. (en) « High-Quality Directories and How They Add Value to the Web », SEO Chat
  17. (en) « Jasmine Directory », Alexa

Liens externes[modifier | modifier le code]