Jasmin Dizdar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 21 octobre 2018 à 18:07 et modifiée en dernier par Pelanch3 (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.
Jasmin Dizdar
Description de cette image, également commentée ci-après
Jasmin Dizdar, en 2015
Naissance (59 ans)
Zenica, canton de Zenica-Doboj, Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine
Profession Réalisateur, scénariste
Films notables Beautiful People

Jasmin Dizdar, né le , est un réalisateur et scénariste bosnien.

Biographie

Il naît et grandit dans la ville de Zenica, sise sur la rivière Bosna. Pendant ses premières années d'études, il se fait remarquer pour ses dons littéraires.

Il s'intéresse au cinéma dès l'âge de 12 ans et fréquente avec assiduité les quatre cinéma de sa ville natale, où il est particulièrement séduit par les films de Sergio Leone. En raison de sa haute taille (il mesure présentement 2 mètres), il réussit à voir des films interdits au moins de 18 ans, dont Le Dernier Tango à Paris de Bernardo Bertolucci.

Après quelques participations comme acteur de théâtre dans des productions estudiantines, il adhère à un club cinématographique qui lui permet d'écrire, de monter et de réaliser plusieurs courts documentaires qui le font remarquer dans des compétitions de films à Prague. Il amorce peu après des études en cinéma dans cette ville et se fait rapidement un nom pour le ton humoristique et satirique de ses réalisations qui ne plaisent guère au régime communiste. En outre, grand admirateur du réalisateur Miloš Forman, alors banni par les Communistes, Dizdar ose lui consacrer une étude théorique qui exacerbe la défiance des autorités à son endroit. Grâce à l'aide de ses amis, le directeur de la photographie Miroslav Ondříček et la critique de cinéma Eva Zaoralova, il parvient à publier son livre sur Forman, qui obtient un gros succès de librairie. En dépit des remous politiques ainsi causés, le réalisateur Elmar Klos, lauréat d'un Oscar du meilleur film en langue étrangère pour le film Le Miroir aux alouettes (Obchod na korze), lui décerne le Grand Prix du jury pour son court-métrage After Silence, peu avant que Dizdar reçoive avec les plus grands honneurs son diplôme en cinéma.

Après l'obtention de son diplôme, Dizdar quitte l'Europe de l'Est. Il vit un temps en France, avant de s'installer au Royaume-Uni, où il rédige plusieurs scénarios pour la télévision et la radio de la BBC.

En 1999, son film Beautiful People remporte le Prix Un certain regard au Festival de Cannes 1999. Le film est distribué dans plus de 30 pays.

En 2016, il signe le film L’Élu (Chosen), qui met en vedette Luke Mably, Ana Ularu et Harvey Keitel.

Filmographie

Récompenses

Liens externes