Jarry (humoriste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jarry
Image dans Infobox.
Jarry en 2016.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (44 ans)
AngersVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Anthony LambertVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Acteur, metteur en scène, humoriste, animateur de télévision, personnalité de l'audiovisuelVoir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Site web
Œuvres principales

Anthony Lambert, dit Jarry, est un humoriste, acteur, metteur en scène et animateur de télévision français né le à Angers en Maine-et-Loire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Anthony Lambert[1], né prématurément à la suite d’un accident de voiture, est issu d’une famille d'ouvriers, viticulteurs du côté de sa mère et fondeurs du côté de son père[2]. Il grandit à Rablay-sur-Layon, un village situé non loin d'Angers. Il fait ses premières armes dans la compagnie de danse hip-hop Exprime au Centre national de danse contemporaine[3].

Alors qu'il fait du théâtre au lycée, il prend, à dix-sept ans, le pseudonyme de Jarry, nom de jeune fille de sa mère[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

Ses débuts[modifier | modifier le code]

Jarry partage sa passion pour la scène, notamment, en donnant des cours d’expression théâtrale dans des lycées ou lors d’interventions dans des maisons d'arrêt. Par ailleurs, pendant sept ans, il a formé des enseignants au Maroc, en Tunisie et au Mali dans le cadre de programmes d’apprentissage de la langue à travers l’expression théâtrale.

À vingt-deux ans, il quitte sa région natale et se rend à Paris où il commence sa carrière de comédien. Il rejoint alors la compagnie Entrées de Jeu dirigée par Bernard Grosjean. Pendant dix ans, le théâtre forum lui permettra d’aborder de nombreux thèmes liés à l’observation de la société et il y développera l’art de l’improvisation.

Parallèlement, il fait des apparitions dans des comédies au cinéma. C'est lors du tournage de Bambou que Didier Bourdon lui a conseillé de s’orienter vers le one-man-show.

Son premier one-man show[modifier | modifier le code]

Après un seul en scène autobiographique, Entre fous émois, il présente son premier one-man-show, Atypique en 2013, joué dans un premier temps à l'Instinct Théâtre puis à la Comédie des Boulevards et au Trévise, outre une tournée à travers la France.

Apparitions à la télévision, puis à la radio[modifier | modifier le code]

En 2014, Jarry a été un membre récurrent de Face à la bande sur France 2. Il a participé à Show ! Le Matin sur D17.

Il est également un habitué de Vendredi tout est permis avec Arthur sur TF1.

Fin 2015, il est chroniqueur dans l'émission de Stéphane Bern Comment ça va bien ! où il interprète un personnage de jumeau de Stéphane Bern dans des sketchs avec déguisement.

En mai 2016 et mai 2017, il commente en duo avec Marianne James, les premières et deuxièmes demi-finales du Concours Eurovision de la chanson diffusées en direct sur France 4.

À partir de la rentrée 2016, il est chroniqueur sur Europe 1 dans l'émission La Cour des grands d'Alessandra Sublet.

Depuis 2017, il co-présente avec Karine Ferri des bêtisiers sur TF1 : Le Grand Bêtisier du 31 et Le Grand Bêtisier de l'été (2018).

En 2019, il a participé à l'émission L'Aventure Robinson, présentée par Denis Brogniart aux côtes de la chanteuse Tal. Le , il remplace Arthur dans l'émission Vendredi tout est permis avec Arthur. L'émission diffusée en deuxième partie de soirée sur TF1 est renommée pour l'occasion Vendredi tout est Jarry. À partir de , il est membre du jury de la version française de Mask Singer sur TF1, présentée par Camille Combal, aux côtés d'Alessandra Sublet, Kev Adams et Anggun[5].

En 2020, il a participe à l'émission Tous en cuisine, en direct avec Cyril Lignac diffusée sur M6, présentée par Cyril Lignac. Il apparaît dans le clip Et demain ? du Collectif Et demain ? en soutenant de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France. Lors du confinement, Jarry participe à l'émission de Qui veut gagner des millions à la maison ?, présentée par Camille Combal. Il y remporte 12 000 euros. À partir du , il présente l'émission Good Singers en première partie de soirée sur TF1[6].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Concernant sa vie personnelle et son orientation sexuelle, il a affirmé être hétérosexuel jusqu'à l'âge de vingt-quatre ans, âge de son coming out[7] et assume aujourd'hui totalement son homosexualité[8],[9]. En juin 2016, il est père de jumeaux grâce à une gestation pour autrui (GPA) effectuée aux États-Unis[10].

Engagement[modifier | modifier le code]

L'humoriste fait partie des signataires d'une tribune de Juliette Méadel appelant à faire barrage à Marine Le Pen lors du 2e tour de la présidentielle de 2017 et à soutenir Emmanuel Macron. Jarry est présent aux Açores en dans le cadre du soutien au projet de développement durable The Elemen'Terre Project aux côtes de Marie Tabarly et Théo Sanson. Le thème abordé est : L'exploration est-elle vectrice de progrès ?.[réf. nécessaire]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

En tant qu'acteur[modifier | modifier le code]

En tant qu'auteur[modifier | modifier le code]

En tant que chroniqueur[modifier | modifier le code]

En tant que participant[modifier | modifier le code]

En tant que jury[modifier | modifier le code]

En tant qu'animateur[modifier | modifier le code]

Clips vidéos[modifier | modifier le code]

  • 2020 : Et demain ?

Théâtre[modifier | modifier le code]

One-man-show[modifier | modifier le code]

Metteur en scène[modifier | modifier le code]

Radio[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Jarry : « Je suis drôle, mais c’est malgré moi ! » », sur Leprogres.fr, (consulté le ).
  2. Thomas Robert, « Jarry poste des archives de lui où il se trouve "moche" », sur Programme-tv.net, .
  3. Jarry, l’humoriste angevin ose tout sur l'emploi, Angers Mag, 16 mai 2013.
  4. Fallon Bouvier, « Jarry dévoile l'origine très touchante de son nom de scène », sur Programme-tv.net, .
  5. Benjamin Meffre, « "Mask Singer" : Kev Adams, Alessandra Sublet, Jarry et Anggun jurés du divertissement événement de TF1 », sur PureMédias, .
  6. « Jarry, l’homme hyperbole ! », Programme-TV.info,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  7. « Jarry évoque son homosexualité : "J'ai aimé les femmes jusqu'à 24 ans, aujourd'hui j'aime les hommes" », sur Purebreak, (consulté le ).
  8. « Jarry assume son homosexualité : "Ça n'a jamais été un problème !" », sur Purepeople, (consulté le ).
  9. « Jarry assume son homosexualité : "Ça n'a jamais été un problème" », sur Closermag.fr, (consulté le ).
  10. Sophie Brugeille, « Interview Jarry : « J’ai longtemps cru que j’étais hétéro… » », sur voici.fr, (consulté le ).
  11. Fiche du spectacle sur teva.fr.
  12. Fiche du spectacle, sur le site de Jeff Panacloc.
  13. Fiche du spectacle sur citivox.fr.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Documentation[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]