Jaroslav Černý

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jaroslav Černý
Égyptologue
Pays de naissance Drapeau de la République tchèque République tchèque
Naissance
Plzeň
Décès
Oxford
Nationalité tchèque

Jaroslav Černý (né à Plzeň le - mort à Oxford le ) est un égyptologue tchèque spécialiste de la période ramesside. Il fut professeur d'égyptologie à Londres et à Oxford.

Il entreprend, entre 1917 et 1922, des études à la Faculté des Lettres de l'Université Charles, à Prague où il assiste aux conférences égyptologiques dispensées par Frantisek Lexa.

À partir de 1925, il décide de se confronter au terrain : ce sera Deir el-Médineh où il rejoint Bernard Bruyère, de vingt ans son aîné, rencontré au musée égyptien de Turin où tous deux procédaient à quelques recherches. Bruyère cherche un épigraphiste, il embauche Cerny.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Catalogue des ostraca hiératiques non littéraires de Deir el-Médineh, 7 Bände, Kairo 1937-70
  • Ostraca hiératiques, Kairo 1935. (Catalogue Général du musée égyptien du Caire, 25501-25832.)
  • Late Ramesside Letters, Brüssel 1939.
  • Répertoire onomastique de Deir el-Médineh, Le Caire, 1949, en collaboration avec B. Bruyère et J. J. Clère.
  • The Inscriptions of Sinai, London 1952, 1955, en collaboration avec Alan H. Gardiner et T. Eric Peet.
  • Paper & Books in Ancient Egypt, London.
  • Ancient Egyptian Religion, London 1952 (1952, 1957).
  • Hieratic Ostraca, Volume I. Oxford 1957.
  • Egyptian Stelae in the Bankes Collection, Oxford 1958.
  • Hieratic Inscriptions from the Tomb of Tutankhamun, Oxford 1965.
  • A Community of Workmen at Thebes in the Ramesside Period, Kairo 1973.
  • A Late Egyptian Grammar, Rom 1975 (1978, 1984), en collaboration avec Sarah Israelit Groll et von Christopher Eyre.
  • Coptic Etymological Dictionary, Cambridge 1976.
  • Papyrus hiératiques de Deir el-Médineh, Tome I. Kairo 1978, terminé par Georges Posener.

Liens externes[modifier | modifier le code]

(en) Jaroslav Černý sur le site du Pennsylvannia Museum