Jardins de la vie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Jardins de la vie est une association loi de 1901 française à vocation pédagogique New Age, créée dans les années 1990 par Gabriel Loison, dissoute en 1995.

Historique[modifier | modifier le code]

Gabriel Loison, né en 1940, se présentant comme psychothérapeute, sophrologue et représentant régional du PSYG, le syndicat national des psychologues a d'abord dirigé à partir des années 1980 et jusqu'en 1994 un institut dénommé Les Ateliers de Saint-Jean situé à Saint-Jean-de-Fos (dans l'Hérault) dont la fonction principale déclarée était de venir en aide aux personnes atteintes de dépression[1]. L'association est dissoute par Gabriel Loison pour créer ensuite Les Jardins de la Vie, SARL, dans les Pyrénées Orientales le 19 avril 1994, à Céret (enregistrement n°147-4-FO93). Ses gérants-fondateurs sont J. P. Soriano et J. Y. Lemeur, majoritaires. Cette entreprise est reconnue comme Centre de Formation Continue[2] et délivre des Contrats de Formation Professionnelle. Elle installe ses bureaux à Vincennes. Elle reçoit le 18 juillet 1994 un courrier du ministre du travail, de l'Emploi et de la Formation Professionnelle, Michel Giraud qui la conforte dans ses actions : « Merci de donner la chance d'une première expérience professionnelle aux jeunes, qu'ils soient diplômés ou non, c'est, aussi bien pour eux que pour l'entreprise, une ouverture sur l'avenir et la marque d'une confiance partagée. »[réf. nécessaire]

[réf. nécessaire]

Activités[modifier | modifier le code]

Les jardins de la vie est en fait identique à l'institut Les Ateliers de Saint-Jean, puisque les méthodes des stages sont essentiellement les mêmes. Il s'agit d'un centre de formation qui développe des thèmes liés aux ressources humaines. les thèmes développées selon l'organisation :

  • 1-Méthode de formation et d'animation -l'information et la déformation-Valeur des mots et des lettres-Technique d'animation/formation
  • 2- Les dimensions et les valeurs humaines - l'évolution de l'humain-la conception, la grossesse, la naissance-l'éducation des enfants
  • 3- Les sens physiques et les sens psychiques - la formation du cerveau-les âges d'utilisation du cerveau-intellect ou non ?
  • 4- Les mécanismes émotionnels - le système émotionnels-les blocages émotionnels-les déblocages émotionnels
  • 5- La maitrise mentale et la sophrologie - pratique personnelle de maîtrise mentale-le savoir-faire en sophrologie -l'éducation
  • 6- Sexualité et spiritualité - sexualité/la pulsion de vie-l'affirmation de l'individu -réalités et illusions de la spiritualité
  • 7- Le masculin et le féminin - la nature du Masculin et du Féminin-les états compensatoires-les dimensions du Masculin et du Féminin
  • 8- Le corps énergétique - l'humain/une boule d'énergie-les énergies de construction-les énergies de défense
  • 9- La lecture du corps - le mouvement de vie dans le corps-la «forme» épouse l'énergie qui l'anime-les dysharmonies corporelles
  • 10- Les horloges internes - les différentes horloges de l'humain-les rythmes de la conception/naissance-l'adaptation des horloges à l'enfant
  • 11- La nutrition personnalisée - la nature énergétique de l'individu-les besoins nutritifs selon les âges-le quand et le quoi manger
  • 12- Les causes psychiques des maladies - l'action du psychisme sur le corps-la maladie : un signal d'alarme à respecter-apprendre à lire les causes des maladies
  • 13- La formation des parents - quelle information faire passer ? -motiver sans culpabiliser-le rôle du formateur
  • 14- La formation des jeunes - quelle information faire passer ? -le jeune, reconnu et valorisé-le rôle du formateur[1]. La majorité des stagiaires est donc constituée de parents de tous milieux sociaux, certains ayant bénéficié d’aides à l’insertion par les Assédics et autres organismes d'État. Ce Centre de Formation Professionnelle a formé quarante personnes durant huit cents heures dans les locaux du Lycée international de Sophia Antipolis. L'État a soutenu cette entreprise en lui confiant un agrément de Formation Professionnelle, en subvenant aux frais des cours de certains stagiaires et en offrant des locaux de l'éducation nationale pour ce faire, reconnaissant ainsi implicitement que cette entreprise ne pouvait avoir une connotation sectaire.

Procès et controverses[modifier | modifier le code]

Cette entreprise figure dans le rapport n°2468 établi en 1995 par la Commission parlementaire sur les sectes en France, qui la liste parmi les groupes ayant moins de 50 membres.

Les critiques portent notamment sur :

  • En 1989, deux personnes trouvèrent la mort au cours de travail individuel sur soi, à quatre mois d'intervalle, en chutant d'une falaise où elles avaient été se promener durant leur temps libre, l'une ayant disparu et fut retrouvée plusieurs jours plus tard à un endroit où les gendarmes avaient déjà fouillé durant l'enquête. L'autre s'amusa à faire de l'escalade... Toutefois aucune plainte n'a été porté par les familles qui sont venues constater sur place les motifs des accidents, et une commission rogatoire a été ouverte au motif d'homicide involontaire par le Procureur, mais aucune charge n'a été retenue contre Gabriel Loison mis hors de cause par tous les témoignages[3].
  • le prix jugé exorbitant des stages des Jardins de la Vie. Par exemple, l'enseignement source proposé par le Centre de Formation Professionnel, coûtait 25 000 francs pour 800 heures de cours, soit 31 fr 25 de l'heure (environ € 5).
  • des abus sexuels prétendument commis par Gabriel Loison. Une plainte a été déposée pour viol par une religieuse, Marie-Ange Salou, exerçant la profession d'assistante sociale dans une prison. Les faits se seraient produits en 1984, 85 et 86 à l'époque des Ateliers de Saint Jean. Un non-lieu fut prononcé en juin 2001 par le TGI de Montpellier.
  • la sujétion psychologique des stagiaires ou manipulation mentale que pratiquerait le formateur, d'après une personne. Une ex-membre, la religieuse déjà mentionnée, qualifie ce dernier de « charlatan profitant de sa fragilité »[4].
  • "M. Loison et sa compagne ont été mis en examen en France, et incarcérés à Nantes pour viols, agressions sexuelles et corruption sur mineure de 15 ans le 11 avril 2011. Les faits se seraient déroulé dans le cadre des activités de "L'université de la nature, de l'écologie et de la relation", créée en 1996 pour succéder aux Jardins de la vie." [5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b La France aux cent sectes, de Jean-Pierre Van Geirt, GECEP, Vauvenargues, 1997 (ISBN 2-7443-0049-7)
  2. n°91 340254734 de la Préfecture de Montpellier
  3. La mafia des sectes, de Bruno Fouchereau, Éditions Filipacchi, 1996, page 76
  4. La religieuse et le gourou violeur, dans L'Express, 15 avril 1999, par Marion Festraëts
  5. Le Monde du 19/04/11 - "Un gourou français accusé de viols sur mineure arrêté en Espagne"

Documentaire télévisé[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]